Forum classé NC-16 en raison de ses contenus Yaoi - Yuri - Hentai & Violence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drôle de nuit... (Pv Vesper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   05.08.12 17:54

C’était un soir calme et paisible comme toujours. L’astre blanchâtre siégeait calmement sur son trône qu’était le ciel en s’occupant d’illuminer ce monde sombre. Peu de gens circulaient le soir à Cross Garden. Était-ce parce qu’il y avait des rumeurs de dangers dans les parages ou était-ce simplement le mode de vie de cette grande île? Quoi qu’il en soit, le tout était propice pour une bonne marche. La journée avait été très humide et la pluie s’abattait de manière acharnée sur le moindre objet se trouvant dans son chemin. Ce liquide translucide provenant des cieux était si rafraichissant… Pourtant les gens gâchaient cette fraiche sensation en utilisant des parapluies pour ne pas être mouillés. Du simple gâchis aux yeux de Shawn…


Depuis déjà un moment, le jeune homme se promenait dans les rues en laissant le fruit de la météo se mélanger à sa chevelure. Une fine chevelure qui était d’ailleurs devenue humectée par l’eau qui longeait délicatement son crâne. Ça lui faisait du bien et ça lui permettait de se décontracter. Aucune distraction, rien que le repos éternel et la détente. Plusieurs penseraient qu’il était fou vu la lenteur à laquelle il marchait surtout avec cette température médiocre. Cependant, ce n’était point le cas… Les psychologues utilisaient le son des vagues et de l’eau pour traiter leur patient. Alors c’était la même chose pour Shawn qui se recentrait calmement grâce au son et à la sensation provoquée par la pluie. Sa nouvelle vie n’était pas forcément mauvaise, mais sa sanction l’amenait à se poser des questions. Devait-il vraiment opter pour un retour chez les siens ou devait-il plutôt aller voir ailleurs… C’était des questions existentielles importantes qui longeaient le couloir de ses pensées. Kingsley se demandait surtout s’il allait resté un rejet des avariels toute sa vie ..et surtout si ça valait la peine de redevenir ce qu’il était.

Toutes ses questions et pensées percutaient son cerveau à la vitesse des gouttes qui attaquaient le bitume… puis au final chaque pensée finissait par se dissiper en faisant place à une autre pensée. C’était un cercle continu qui menait très souvent à la dépression et c’était pour cette même raison que les Duras possédaient une aura dense et négative qui démontrait toute leur peine et leur désarroi face à leur sort. Enfin, ce n’était que la majorité car ce n’était pas le cas de Shawn. Il réussissait toujours à se maitriser et à se remettre sagement l’esprit en place. Pourquoi craquer sur des choses négatives alors qu’on peut craquer pour des femmes? Hehe c’était toujours à ça que le duras pensait pour se sortir de sa torpeur dépressive et ça fonctionnait.

En parlant du loup, il venait justement d’apercevoir une femme éblouissante non loin. Celle-ci marchait au même rythme que Shawn. C’était étrange..était-ce une amante de la pluie?mais plus important encore. Un arôme léger de sang circulait légèrement vers lui. Kingsley pouvait le percevoir grâce à ses sens développés et son odorat ne le trompait pas. Sa vue vint d’ailleurs confirmer le tout en captant des taches rougeâtres sur les vêtements qui moulaient ce corps svelte..
Aussitôt alerté, Shawn accéléra sa démarche et se rendit rapidement en face d’elle. Était-ce un rêve ou faisait-il vraiment face à une princesse en détresse… Le pervers était stupéfait, aussi bien que ses joues faillirent perdre la route en copiant les pigments rouges qu’arborait sa chevelure. Le jeune homme se sentait vraiment dans un conte de fée, jamais , il n’avait vu une telle merveille, ce n’était point comparable à ce qu’il avait vu dans toute sa vie. Elle devait probablement provenir d’une autre planète parce qu’elle ce n’avait aucun lien avec la vénusté à laquelle il était habitué. Puis son regard…que dire de ses perles qui brillaient de détermination…des yeux sauvages qui semblaient accentuer son aura…percutante. Shawn était captivée par la femme qu’il avait face à lui. Tellement qu’un coulis de bave se forma en coin tellement il était éblouit. Une chance que la pluie camouflait le tout hehe.. viva la pluie! Il le pensa fort dans sa tête.

-Hoy..

Maintenant, c’était le temps de passer à l’action. De nature protectrice, il s’approcha un peu plus de la jeune femme en lui fournissant un appui pour s’assurer qu’elle ne tombe pas au sol en perdant conscience. L’alcool semblait être à la fête…surement une dispute qui avait dégénéré… Quoi qu’il en soit, il fallait qu’il examine ce magnifique corps le plus tôt possible, et ce en détail! Après tout..elle était peut-être blessée quelque part..

-Je me demande ce que vous faites aussi tard..à marcher seule ainsi dans la pluie… ça pourrait être dangereux vous savez et vous risquez d’attraper froid.

Analysant rapidement les moindres parcelles du corps de la jeune femme à la recherche de zones…attirantes…de blessures…, il se surprit intérieurement à se dire que s’il avait eu ses pouvoirs, il aurait pu la soigner en un clin d’œil.

-Quoi qu’il en soit, vous êtes blessé et j’aimerais examiner le tout. Venez j’habite tout proche …on s’y rendra en peu de temps si on jog.

C’est donc ainsi qu’il souleva doucement la jeune femme aux cheveux absents de couleur. Il savait fort bien qu’elle pouvait rouspéter face à ce geste et attendit quelques secondes histoire de voir comment elle allait agir. Shawn n’allait quand même pas la kidnapper même si c’était pour son bien…Après tout, elle possédait une épée à sa taille et ça ne présageait rien de bon… c’était surtout intriguant mais pas le temps de penser à ça..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   05.08.12 20:33



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »

Pouvait-on dire que c'était la pire soirée de sa vie ? Non, je ne pense pas. Elle est passée par bien d'autres tortures mentales que celle-ci, mais elles ne seront pas citées ici. Kaname avait le don de la foutre sur les nerfs à tout bout de champs tandis que Mephisto la manipulait comme une poupée de chiffon, chose qui l'énervait mais elle ne pouvait rien y faire, elle devait se plier face à lui pour obtenir ce qu'elle souhaite. Dire que ce soir, oh oui ce soir elle aurait pu l'attraper et l'attacher dans ses filets, profitant de lui jusqu'au bout de la nuit. Mais au final, la belle n'avait plus envie de jouer. Sa violence, sa rage, sa haine s'était effacée peu à peu après avoir assassinée cette fille dans ce bar, cette dévergondée sans intérêt. Pourquoi sentait-elle son coeur de glace battre aussi fort alors, ses mains restant moites et son visage ne s'adoucissait-il pas ? Et si au final, sa colère était omniprésente ? Ou alors c'est simplement son état naturel, qui sait, qui sait...
Vesper avait quitté le Chien à Trois Têtes quelques minutes plus tôt, traversant les rues sombres et humides de Cross Garden, éclairée par la beauté clairvoyante de cette astre magique. La Chimère marchait avec nonchalance, sans but, le regard bas alors qu'elle se tenait à la paroi pour ne pas tomber. Elle titubait petit à petit, s'arrêtant de temps en temps avec des haut-le-coeur, ce dernier battant la chamade de plus en plus alors que sa tête se mettait soudainement à tanguer à droite puis à gauche, cette danse semblant se répéter sans cesse. Elle comprenait sur le coup que c'était sans doute dû à ce verre d'alcool qu'elle s'était enfilée, d'une traite, sans hésiter. Pourtant ce genre de boisson ne la mettait pas aussi vite dans des états pareils, mais il faut avouer que vider le récipient de cette manière pour aller se dégourdir les jambes juste après n'était finalement pas la meilleure chose à faire. D'un côté, elle se voyait mal rester auprès de ses deux confrères et des deux cadavres gisant sur un sol moisi et collant. Il était temps pour la jeune femme de reprendre le chemin de chez elle, de se reposer et surtout de décuver. Encore fallait-il qu'elle parvienne à rejoindre ses appartements. Son visage était brûlant tandis que certaine poussée d'adrénaline prenait possession de son corps tandis qu'elle luttait pour avancer sous cette pluie battante. Quel merdier, je vous jure.

« Hoy.. »

Soudainement elle releva la tête pour regarder son interlocuteur. Il était... Plutôt pas mal. Elle ne l'avait jamais vu, lui et ses cheveux flamboyants et ses yeux en or. Malheureusement, le peu de lumière qui lui était offert ne lui permettait pas de dissimuler ses traits dans les détails. Oh et puis, elle s'en fichait. Son mal de tête l'empêchait d'avancer, elle qui aurait voulu tout simplement ignoré cet homme qui lui était inconnu.

Mais contre tout attente, elle ne put faire un pas de plus, qu'elle le veuille ou non. Elle était plantée devant lui, ce dernier commençant à entamer la discussion, chose qui l'énervait du plus haut point.

« Je me demande ce que vous faites aussi tard..à marcher seule ainsi dans la pluie… ça pourrait être dangereux vous savez et vous risquez d’attraper froid. Quoi qu’il en soit, vous êtes blessé et j’aimerais examiner le tout. Venez j’habite tout proche …on s’y rendra en peu de temps si on jog. »

Hein ? Quoi ? Blessée ? C'était quoi ce dégénéré ? Pourquoi l'examiner ? Vesper senti alors ses pieds quitter le sol. En effet, il venait tout juste de la prendre contre lui pour la soulever et commencer à marcher en direction de chez lui. La belle commençait à s'agiter et grogner à tout va, se mettant à se débattre et reprendre son état normal peu à peu que son côté froissable reprenne le dessus. Elle appuyait fortement contre les épaules du jeune homme, s'exclamant :

« Lâches-moi enfoiré ! »

Vesper finit par s'enfuir de l'étreinte répugnante du garçon, posant ses deux talons lourdement contre le sol, elle sortit aussitôt son épée de son fourreau et pointait son arme face au visage de l'inconnu. Malheureusement, la crédibilité n'y était pas, elle tenait difficilement droite et fière sur ses jambes et ses joues viraient légèrement à des couleurs plus rosées.

« Oses donc me toucher encore une fois et je te fais un deuxième trou dans le fion, c'est compris ? »

Le tout sèchement, comme à son habitude. S'en suivit alors d'une légère perte d'équilibre, à tel point qu'elle dut poser sa main sur le mur à côté d'elle pour se reprendre, devant paraître sans doute des plus ridicules. De ce fait, elle ne le regardait plus, elle fixait ses bottes, avançant lentement en bousculant le jeune homme par l'épaule sans même prendre la peine de s'excuser tout en se tenant à la paroi, de peur de tomber. Elle n'allait pas vomir, l'Ukrainienne avait juste reçu une bonne grosse claque dans la gueule qui lui avait filé un sacré coup de barre d'un coup.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   05.08.12 23:00

Comme il se l’était imaginé, celle-ci s’était débattue et avait quitté son emprise. Le tout fut fait sans oublier les mots de politesses évidemment. L’alcool devait être à l’œuvre de cette réaction agressive vu qu’elle réagissait de manière défensive. Toutefois, Shawn trouvait ça étrangement amusant. Le comble fut lors qu’elle dégaina son arme en tenant à peine debout. C’était un moment d’une authenticité unique qui fit presque rougir le jeune homme. Elle était définitivement mignonne, et ce, autant physiquement que dans sa manière d’agir. La jeune femme pouvait dès lors être considérée comme une perle rare et irremplaçable. Sans même le savoir, elle venait de capter entièrement l’attention de Shawn. Bien ou mauvais? Un peu des deux mais ça provoquait tout un effet au sein de cet homme taquin. Rien qu’en regardant le bon samaritain dans les yeux, on pouvait voir une forte lueur caresser ses iris dorés. Ses yeux semblaient même scintiller.. Enfin, elle venait d’activer l’aimant de Shawn… elle représentait le signe positif et le signe négatif. On connait le reste…


Comme le proverbe le dit si bien, un c’est bien, mais deux c’est mieux. De nouveau,elle lui fit poliment savoir qu’elle ne comptait pas obtempérer en se servant de menaces assez saisissantes. Pauvre elle, si seulement la crédibilité y était… En tout cas, elle ne faisait que provoquer la création d’un sentiment délicat au sein du jeune homme. Quelque chose sur lequel il n’avait aucun contrôle; l’affection. C’était si beau à regarder et si unique que figer le moment n’aurait fait qu’augmenter le plaisir inouï ressenti face à la situation.


Quoi qu’il en soit, la faiblesse physique flagrante de sa princesse vint interrompre le côté rêveur de Shawn qui se laissa tranquillement bousculer. En tant que gentleman, jamais il ne laisserait une femme en détresse quitter les lieux ainsi sans s’assurer qu’elle allait bien. En plus, elle avait capté son intérêt. Ce qui la rendait entièrement fautive, après tout, elle aurait pu choisir une autre rue pour marcher non?

-Tu es mignonne tu sais…
dit alors l’homme aux milles taquineries dans son archerie. Le tout fut dit en se positionnant vers le dos du corps féerique et rapidement, il revint de manière à être face à elle. Son regard la perçait, mais celle-ci regardait le sol. Sa tête devait être tellement lourde que la gardée haute lui donnait des nausées. Ça n’occasionnait rien de bon et Kingsley devait agir. Un bon roi se devait de s’occuper de chacun des membres de son peuple. C’était primordial..mais quand était-il de sa reine? Ça, c’était toute autre chose..il devait la chérir, prendre soin d’elle et se montrer un mari exemplaire en pensant à elle et son bien-être avant toute chose. C’est d’ailleurs ce qu’il fit en venant délicatement poser sa main sur le dextre de la jeune femme. Le geste fut exécuté en douceur pour ne pas alerter celle-ci en la rendant encore plus agressive. Ainsi elle risquait de perdre plus de sang et la situation allait rapidement devenir imbuvable.

-Et si je te disais que j’ai déjà un second trou? Que ferais-tu?

La question était assez étrange surtout si on visualisait l’objet suscitant le questionnement. Personne n’aimerait avoir à penser à ça et c’était justement là le but. Sley espérait qu’elle arque un sourcil pour la prendre par surprise. Arquer ou pas, il abaissa délicatement la main de la jeune femme vers le sol pour ne pas qu’elle s’en serve contre lui tout en veillant à ce qu’elle ne tombe pas. Le jeune homme enleva rapidement sa veste à capuchon de couleur foncée puis il la passa autour de la jeune femme en veillant à ce que le capuchon soit bien positionné sur sa tête. Étrangement, il n’était sorti qu’avec ça ce qui le rendit torse nu sous la pluie. Ce n’était pas une méthode de drague quelconque ou quoi que ce soit. Le but premier était de veiller à ce que sa tête reste au chaud et qu’elle n’attrape pas froid. Sinon, les conséquences risquaient d’être graves…alcool et froid mélangé ensemble ne faisaient pas bon ménage..

-Écoute, je ne te veux aucun mal , je veux simplement te venir en aide..surtout que tu sembles blessé. N’enlève pas le capuchon, c’est pour empêcher ta tête d’être exposé ainsi à la pluie…puis vu ton aisance à marcher, je pense qu’un peu d’aide ne te serait pas négatif n’est-ce pas…?

Sans lui laisser le choix, il la leva à nouveau en la prenant dans ses bras musclés. Le jeune homme s’assura que l’arme ne lui serait pas nuisible et la pressa tranquillement contre son torse nu qui était étrangement chaud…dans tout les sens. On ne pouvait pas dire qu’il ne plaisait pas aux femmes physiquement. En effet, Shawn était du genre à s’entrainer énormément histoire de toujours garder la forme physique et d’avoir un corps soigné. Ça faisait partie de sa routine matinale mais là n’était pas la question.

-Le chemin ne sera pas long…fais-moi simplement confiance et si jamais un geste te déplait tu n’auras qu’à me faire ce que tu veux avec ton épée…


Le tout fut dit avec un sourire charmant et un léger rire. C’était sa manière de taquiner la femme caractérielle qui était inoffensive…pour le moment. Après tout, si elle l’insultait ainsi c’était surement pour combler son incapacité physique…

Quoi qu’il en soit, Shawn s’était mis à marcher très rapidement. Sa vitesse de marche n’avait aucun lien avec celle d’un humain. On aurait dit qu’il était en train de sprinter, mais sa détente laissait présager le contraire. Un fort risque compte tenu du fait qu’elle était peut-être humaine. Cependant, King s’était dit qu’elle ne le remarquerait pas vu son taux d’alcoolémie. Le jeune homme espérait simplement qu’elle reste tranquille …en attendant de pouvoir l’examiner au grand jour…à la lumière et de manière précise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   06.08.12 10:49



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »


« Tu es mignonne tu sais… »
« Q-Quoi ? »

Son corps se figeait automatiquement suite à cette remarque. Et si ce n'était pas un garçon aussi banal qu'il en avait l'air ? Les pervers, ça court les rues, c'est bien connu, et il faut dire que la belle Vesper attirait l'oeil à cause des formes avantageuses et de son corps svelte et savoureux. Elle n'avait même pas eu le temps de dire quoi que ce soit d'autre que l'individu se trouvait désormais face à elle, sans doute en train de la regarder, la reluquer, baver devant sa perfection. La Chimère ne pouvait pas redresser son visage vers celui qui pouvait être un danger potentiel pour elle, mais il faut dire que dans l'état où elle est, elle ne pouvait pas faire quoi que ce soit de plus. C'est à peine si elle ressentait assez d'adrenaline pour se mettre à courir en se jurant qu'elle le tuerait la prochaine fois. D'ailleurs, chose étrange, c'est qu'il ne semblait pas savoir à qui il avait à faire. Qu'elle soit connue comme humaine ou comme Gardienne des Enfers, beaucoup on déjà entendu de Vesper Jovanovski, cette jeune femme cruelle et sans pitié appartenant ) la catégorie des rebelles de la société bien que sa popularité ne fait que s’accroître avec le temps, elle adore ça d'ailleurs. Lorsque sa main parasite vint de poser sur son corps, elle eut un léger sursaut accompagner d'un long frémissement qui parcourant son échine longuement et lentement. Son visage prit une mine de dégoût, ne supportant pas être toucher sans son accord. Dire qu'elle n'avait même pas la force de râler ou de le gifler... Peut-être devrait-elle se laisser faire ? Elle peut très bien utiliser ses pouvoirs et le faire claquer entre ses doigts à la vitesse de la lumière.

« Et si je te disais que j’ai déjà un second trou ? Que ferais-tu ? »

Euh... Ouais ? Il faut dire que sa phrase était un peu équivoque après coup, et elle avait eu le pouvoir de dé-saouler la femme aux cheveux neigeux. Elle arquait un sourcil, démontrant son incompréhension suite à ses dires. Elle ne comprenait pas trop ce qu'il cherchait, s'il jouait sur l'humour ou plutôt sur ses nerfs... Ou les deux à la fois. Puis alors une douce odeur envahissait ses narines et une chaleur entourait ses épaules. Son visage se redressait peu à peu, regardant le garçon à la touffe de feu désormais avec le torse dénudé. Si elle aurait pu, elle aurait souri face à cet agréable spectacle, mais ses joues se contentèrent de prendre des tons plus vifs, bêtement. C'est qu'il était quand même bien foutu, Vesper ne pouvait pas le nier ni rester de marbre face à ce qui se dressait devant ses prunelles pourpres.

Une nouvelle fois il l'a prit dans ses bras, la soulevant du sol comme une simple plume, commençant à marcher jusqu'à son chez lui. Pendant quelques secondes elle s'était laissée faire docilement, se disant qu'elle aurait pu s'amuser un peu pour la soirée tout de même. Mais c'est là que l'alcool dans son sang fit moins effet que précédemment lorsqu'elle remarquait que sa façon d'avancer était étrangement... Rapide ? Trop rapide pour être humaine. La Gardienne avait l'oeil, en 341 ans d'existence, elle a apprit tout ce qu'il fallait savoir sur toutes les races présentes sur Cross Garden. Il n'y avait plus aucun doute sur les origines de cet étrange personnage. Alors le manège recommençait, elle se débattait une nouvelle fois pour sortir de ses griffes aussi douces paraissaient-elles. La Jovanovski y allait avec moins de faiblesses, plus d'assurance. Ainsi elle se retrouvait les deux pieds à terre, le regardant farouchement dans les yeux en serrant les dents, lui montrant bien son mépris envers moi.

« Je t'ai dis de me lâcher, je n'ai pas besoin de ton aide. »

La fierté de Vesper est sans faille. Jamais elle n'osera demander ou approuver l'aide de qui que ce soit, là est l'un de ses plus gros défauts.

La Chimère retira le vêtement trempé qu'il avait déposé sur ses épaules un peu plus tôt, le lâchant sans gêne par terre, sur ce bitume trempé et sombre. Ses paumes appuyaient une nouvelle fois contre les épaules de cette personne dont elle ignorait totalement le nom et l'existence jusqu'à présent, le plaquant violemment contre le mur. Sans même prendre la peine de le laisser en placer une, Vesper vint laisser sa langue prendre le contrôle. En effet, cette dernière se posait sur la base de son cou, remontant celui-ci en le faisant languir, laissant un chemin de salive jusqu'au lobe de son oreille. Le reste du corps de la belle était inerte, calé contre celui de son partenaire, seules ses mains se posaient sans gêne contre sa taille, pinçant cette dernière entre ses doigts.
Ses lèvres luisantes se déposait contre le creux de son oreille, y soufflant avec une certaine sensualité :

« Restes à ta place, Duras. Je ne veux pas avoir à te supporter aussi misérable que tu es. »

Un léger sourire amusé arborait son visage alors qu'elle se reculait lentement, commençant à retourner ses talons et réajustant sa chevelure vierge et lourde suite à cette averse qui ne finissait pas. Sa tête tournait encore et encore, sans cesse, mais elle prenat sur elle, continuant d'avancer, refusant d'avoir à côtoyer quelqu'un comme lui une seconde de plus.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   06.08.12 20:18


La docilité de la jeune tigresse était simplement trop belle. Celle-ci ne rouspétait pas et semblait même profiter du moment. Mince satisfaction puisqu’elle commença à se débattre telle une possédée afin de regagner le bitume recouvert d’eau. Le tout fut finalement exécuté alors qu’elle débitait quelques paroles cyniques semblant provenir de son orgueil. Ah… elle ne savait pas dans quoi elle s’embarquait. La reine des neiges aurait dû simplement éviter de parler, car à chacune de ses paroles, Shawn semblait de plus en plus captivé. Rien qu’entendre les échos de cet orgueil le fit intérieurement vrombir. C’était tellement plaisant comme scène puisqu’il savait pertinemment que celle-ci était trop faible pour bouger d’elle-même. Dans sa tête, elle allait faire un ou deux pas puis retomber mais…ce ne fut pas ce qui se passa. Un geste d’une sensualité exquise se produisit.. D’où sortait-elle cette force…d’où sortait-elle ce côté renversant. Kingsley n’en savait rien mais il était littéralement ébranlé et cloué contre le mur. Cette langue traçait lentement le chemin vers le haut de son lobe d’oreille. Un chemin qui allait en ascendant comme les palpitations qui devenaient de plus en plus puissantes..


La situation était simplement incompréhensible et Shawn était saisi d’une puissante vague d’émotion. N’ayant jamais rien vécu de tel, il ne put que constater l’effet dévastateur de sa reine qui prenait tranquillement le contrôle de son corps. Il était un narrateur présent qui témoignait de l’intensité du moment par la couleur de sa peau qui devenait de plus en plus rosée. Ses oreilles quant à eux bourdonnaient en devenant de plus en plus rouges. Jamais il n’avait vécu de sensation aussi belle..c’était un moment rêvé auquel même ses rêves les plus fous n’égalaient… Son cœur était renversé tel un parfait au chocolat. La situation était à saveur chocolatée tandis que le moment était simplement parfait.


Puis tout d’un coup… plus rien.. elle le laissa paître en prononçant des paroles vrombissantes. Ses mêmes paroles ramenèrent d’ailleurs le Duras à la réalité alors qu’elle s’éloignait de plus en plus de lui. Allait-il laisser son rêve s’échapper ainsi sans rien tenter ou comptait-il se reprendre en main en agissant tel un victorieux…C’était soit perdre ou gagner et heureusement pour lui, la défaite ne faisait pas partie de son vocabulaire. À ses yeux, elle venait de le défier…et jamais il ne renoncerait..même si le tout pouvait lui en couter sa vie. Après tout, il savait maintenant qu’elle n’était pas n’importe qui. Le tout aurait été trop beau si elle avait été une humaine banale. Qu’était-elle..? ça il ne le savait pas puisque sa race pouvait être multiple. Après tout, personne n’aimait vraiment les Duras. Les choix qui circulaient dans sa tête devenaient de plus en plus minimes puisqu’elle ne devait surement pas être une avariel. Peut-être était-elle une chimère… Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le temps de réfléchir et ça, il le savait.


Le pervers en quête de sa proie entama sa démarche vers l’avant avec hâte juste avant de ramener doucement le bras de celle-ci vers lui. Sans attendre, il passa délicatement ses longs membres autour de la taille de la jeune femme en lui rendant la pareille. De ses yeux coruscants, il la regardait avec attention. Tel un corbeau qui détenait son joyau, il ne comptait pas la laisser partir. Parmi cette masse de bijoux scintillants, il avait trouvé le bijou le plus brillant.. et il comptait bien le rendre sien. Le tout fut débuta en l’amenant délicatement contre la porte d’un appartement sans gêne. Sourire aux lèvres..Sley pénétra dans son jeu scabreux..

-Tu n’as pas seulement de magnifiques yeux mais aussi de bons yeux à ce que je vois… Je me disais que tu ne pouvais être humaine.. ce que tu dégageais était beaucoup trop puissant pour provenir d’une humaine…mais dit moi.. qu’est que tu es au juste?...

Portant alors rapidement ses lèvres aux oreilles de celle-ci, il vint doucement saisir le lobe de celui-ci en le mordant tendrement pour la faire languir. Au même moment, Shawn continua sa vengeance …

-Puis tu as raison, je peux bien dire que j’étais misérable mais je pense bien que maintenant je ne le suis plus.

Ses douces actions furent ensuite prolongées par ses lèvres de couleur sable. Si elle l’avait fait languir …alors il comptait lui rendre la pareille en renvoyant la balle dans son camp. La défaite n’était pas une option.. Par contre, une fin sur un même pied d’égalité semblait intéressante…histoire de prolonger le suspense. C’est donc pour ça qu’il n’en fit pas trop pour surclasser son adversaire sensuelle.

-Hmm d’ailleurs permet-moi de douter de l’honnêteté de tes paroles. Après tout… j’ai cru sentir que tu étais confortable dans mes bras et vu ton geste…je ne pense pas que tu penses vraiment ce que tu viens de dire..

C’est alors qu’il vint coller son nez contre le sien en la regardant. Ses lèvres frôlaient doucement le fruit de son désir. Un désir insupportable auquel Shawn voulait succomber… ses délicieuses lèvres de déesses.. étaient si tentantes…

-Peu importe ce que tu fais..j’ai l’impression que tu captes de plus en plus mon attention mais bon…ne fait pas comme si tu allais bien..je sais que tu n’es pas en état de marcher..Ne laisse pas ton orgueil prendre le dessus…tu pourrais manquer de bonnes choses… et même de tendres moments..

À ce moment précis, il posa son regard sur le sien de manière tendre. Le sourire revenait à la charge en démontrant qu’il était satisfait de sa performance qui n’en était pas vraiment une.. c’était plutôt ses pensées du moment qu’il prononçait tel une sentence. Sans mensonge.. c’était simplement franc.

-Alors..je te laisse le choix de tourner la poignée derrière toi et d’entrer dans cet appartement qui est le mien . Sinon tu peux tout simplement partir en ayant un homme bienveillant à tes talons mais je t’avertis, je suis tenace surtout quand je sais que j’ai raison et qu’on capte mon attention.

Son côté taquin venait de se mélanger à son côté direct ce qui concevait une combinaison assez dévastatrice. La balle était dans son camp, tout dépendait d’elle maintenant et rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   07.08.12 21:36



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »

Quelle soirée de merde. Il était vraiment temps pour elle d'aller se coucher, elle en avait plus qu'assez des histoires étranges pour le moment. Il fallait qu'elle se pose, bien qu'elle était la première à râler de la monotonie des jours. Mais cependant, sa course fut aussitôt stoppée une fois qu'elle senti la poigne chaleureuse d'un homme encercler son bras, ce dernier la ramenant avec tendresse vers lui, un large sourire aux lèvres. Que lui voulait-il au juste ? Si c'était pour une simple partie de jambes en l'air, ce n'était même pas la peine d'y penser, elle n'en avait pas envie... Ou plus. Pas une minute de plus ne fut nécessaire pour qu'il embarque sa proie contre la porte d'un immeuble dont encore aujourd'hui elle ignorait l'existence. Alors comme ça, c'était chez lui ? Ou alors avait-il prit la première porte qui lui tombait sous le nez ? Pour la première fois elle écoutait son ennemi attentivement, son regard plus assombri que jamais alors que la personne en face d'elle faisait naître un doux paradoxe en souriant de plus belle, comme beaucoup de fois ces dernières minutes. Une légère mine de satisfaction ornait le visage de la belle lorsqu'elle eut l'affirmation qu'il était bel et bien un Duras. Elle adorait avoir raison. En revanche, elle détestait respirer le même air que quelqu'un de cette espère, c'est ainsi. Ce ne sont que des sous-merdes aux pieds des sangs-purs comme elle. Finalement, l'inconnu se mettait à pimenter les choses, pensant rendre la monnaie de sa pièce en pinçant son lobe entre ses dents, continuant son discours. Malheureusement pour lui, Vesper restait de marbre. Elle était habituée depuis toutes ses années à ce qu'on s'attaque à cette zone érogène du corps, et c'est seulement si elle le veut qu'elle le laissera l'entendre gémir de plaisir. Les bras croisés, elle fit une légère grimace de dégoût suite à son geste, tentant de s'échapper de son emprise.

« Hmm d’ailleurs permet-moi de douter de l’honnêteté de tes paroles. Après tout… j’ai cru sentir que tu étais confortable dans mes bras et vu ton geste…je ne pense pas que tu penses vraiment ce que tu viens de dire.. »
« Espèce de... »

Sa phrase fut alors coupée en plein milieu, le Duras collant son nez contre celui de la jeune femme. Celle-ci restait presque bouche-bée face à l'audace dont il fait preuve face à une bête sanguinaire, même s'il ne devait pas se douter une seule seconde qu'il se jetait dans la gueule du loup. Ceci l'amusait presque d'ailleurs, accablée du fait de voir autant de personnes aussi naïves. Il devait sans doute se croire nettement supérieur avec son physique aguicheur mais aussi son statut d'hommes, et pourtant, elle a terrassé des hommes la Chimère. Le tout en rigolant, bien entendu. On ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Elle sentait son souffle bouillant s'écraser sur ses lèvres, tellement proches des siennes, contrastant avec sa peau de glace. Elle aurait voulu reculer, mais sa tête se reposait contre cette fameuse porte. Elle était piégée comme un animal, et la seule échappatoire serait de l'exécuter sur le champs, et ce serait tant pis pour lui.

Malheureusement, il reprenait la conversation, comme si de rien n'était. Il souriait, semblait satisfait. Quant à elle, Vesper le fixait dans le blanc des yeux sans même prendre le temps de les cligner alors que ses sourcils se fronçaient un peu plus chaque micro-secondes. Comment ne pouvait-il pas être déstabiliser avec un regard menaçant ? C'était à y perdre la tête. Et là, tout bouscula une nouvelle fois, il lui laissait le choix entre monter plus haut pour aller chez lui, ou la laisser partir mais il la suivrait. Un choix rude qui ne fit absolument pas rire la belle bien que c'était pathétique qu'elle aurait presque pu se rouler par terre en se tenant l'estomac. L'alcool la rendait bien plus agressive, et ça, beaucoup le savait, mais pas lui.
La Gardienne des Enfers dégaina son épée encore une fois à une vitesse fulgurante de sa ceinture, et en ce geste, elle transperça l'épiderme du garçon pour le faire reculer. Le tout ne fit qu'une coupure peu profonde traversant la totalité de son torse, quelques filets de sang d'un rouge magnifique descendant le long de son abdomen. La lame continuait de se pointer vers lui avec détermination.

« Je dois te tuer aussi, c'est vraiment ce que tu souhaites ? »

Sans un mot de plus elle revenait vers lui, laissant son bras tombé le long de son corps, cette fois-ci, elle s'amusait, à tel point que ça lui fit arracher un mince sourire. Elle n'allait pas perdre cette partie.

Sa main nue s'approchait de son buste, son index allant parcourir cette longue plaie, lentement, délicatement, apportant son doigt à sa bouche pour y goûter ce liquide rougeâtre.

« C'est moi qui dicte les règles. Soit tu la fermes, tu me fiche la paix et tout ira bien, soit tu continues sur ta lancée et je m'assure que plus jamais tu n'ouvriras les yeux. Ne provoques pas une Chimère, c'est un jeux de mauvais goût, on ne te l'a pas déjà dit ? »

Vesper en venait alors à l'action. Elle collait sa poitrine contre la sienne, laissant le sang même couler sur ses vêtements. Dans tous les cas, elle était déjà totalement tâchée, alors qu'importe. La Gardienne s'approchait une nouvelle fois de son visage.

« Ah et, ce que je t'ai fais, je le ferais à n'importe qui. Ne te penses pas au dessus des autres, tu es minable. »

Un tas de mouvements s'enchaînaient suite à ses dires. La jeune demoiselle aux cheveux immaculés posait d'abord fermement sa main sur l'une de ses parties charnues à l'arrière de son corps, lançant une légère provocation dans un rictus.

« Je suis sans gêne, voilà tout. Au risque de me répétez, je ferais ça à n'importe quel homme. »

Sur ces mots, elle plaquait ses lèvres contre les siennes, ne lui laissant pas répliquer. Il ne lui fallut même pas une seconde pour introduire sa langue dans sa bouche, jouant avec sa jumelle peut-être sans son consentement. Le baiser fut fougueux, sensuel, langoureux, tout ce qui avait de quoi exciter un homme du plus haut point. Ce petit plaisir ne fit pas long feu, Vesper rompait le baiser d'un coup, reculant de quelques pas.

« A toi de choisir. »

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   08.08.12 17:33

Dominer était toujours une situation plaisante et Shawn aimait bien en profiter. Il pouvait très bien voir que sa position ne faisait guère plaisir à l’adversaire. Toutefois, il y prenait étrangement goût. Disons que la voir être dégoutée était un bonus à ce qu’il ressentait. On pouvait dès lors comprendre que sa confiance était assez élevée. Le tout fut le cas pendant un court instant… jusqu’au moment où les rôles s’inter changèrent.

Shawn ne savait pas si c’était l’effet de surprise ou la stupeur qu’il avait ressentie face à son acte mais lorsque l’épée pénétra la couche supérieure de sa peau, aucune douleur ne parvint à ses sens. Les plaintes inexistantes furent sourdes…aussi sourde qu’un muet. Le tout fut suivi d’un geste assez sadique qui créa même de puissants frissons au sein du jeune homme . Cette femme… elle était spéciale et ce n’était pas n’importe qui. Rien qu’à voir le plaisir qu’elle prenait face à ses gestes douloureux. Malgré ça… elle captivait de plus en plus le jeune homme. Le sceau commençait à se remplir d’eau chaude…

Shawn ne dominait plus du tout la situation. La belle révélait son vrai côté. Contre toute attente , c’était une bonne chose puisque ce côté se révélait être assez attirant…enfin pour Shawn. Le mauvais côté était en lien avec la chimère puisque Kingsley s’attachait de plus en plus. On aurait dit qu’elle augmentait son niveau de magnétisme à chaque seconde… plus ça allait et plus ils continueraient de se rapprocher. Ce fut d’ailleurs le cas lorsqu’elle colla son buste au sien.. À ce moment précis, le niveau d’eau chaude du sceau sembla augmenter de nouveau…

Dans l’air, on ressentait une importante tension mais Shawn pressentait le tout comme une affinité. Ses menaces de mort… et ses paroles suborneuses ne faisaient qu’attiser sa flamme… Puis vint le clou du spectacle, le moment où le sceau déborda en se faisait remplir d’eau bouillante. Un moment auquel même Shawn ne pouvait anticiper. La déesse venait d’embrasser les lèvres fiévreuses du jeune homme. La glace et la fièvre créant un contraste de sensation. Des sensations multiples d’un gout exquis… Celle-ci se risqua même à jouer avec sa jumelle de manière sensuelle. Le moment était simplement magique…Le corps de Kingsley errait sur terre alors que ses sensations faisaient un tour dans un tout autre univers… Une chaleur intense se dégageait de ses joues qui semblaient avoir été ravagées par la passion divine que lui avait servie la jeune femme.

Quelques secondes de silences suivirent ce merveilleux moment. Pendant ce temps, Kingsley fixait la jeune femme avec pertinence. Dans ses yeux brillants, on pouvait y lire une excitation accrue. Ce n’était pas forcément une excitation sexuelle en lien avec le dernier geste mais quelque chose de plus compliqué. Disons qu’il était extrêmement captivé, autant par son corps de déesse que par ses actes suborneurs…

Quoi qu’il en soit, celle-ci devait surement penser qu’elle avait gagné la guerre mais ce n’était pas du tout le cas et le jeune pervers comptait revenir en forme. Après tout, il n’était pas n’importe qui, c’était un roi. Laisser son opposante jouir légèrement de son trône n’était qu’une partie de son plan.. il comptait reprendre son siège en contemplant son adversaire. C’était un jeu dangereux où Shawn savait qu’il pouvait y laisser sa vie. Les chimères ne rigolaient pas et étaient très dangereuses. La simple phrase évoquant sa vraie nature aurait déjà fait fuir plusieurs hommes mais étrangement, ce n’était pas son cas…le tout semblait même l’attirer.

-Hmmm…


Prenant doucement son temps, le jeune homme à l’expression maintenant neutre reprit son air malin et souriant. Sa confiance semblait être revenue et les répliques ne sauraient tarder..

-Es-tu vraiment certaine de vouloir me donner le choix..je vois bien que tu es une personne dominante…ne devrais-tu pas m’imposer ton choix…?

Refermant rapidement la distance entre la jeune femme et lui, le jeune homme vint l’entourer la taille de nouveau en la collant contre la porte. Ses yeux démontraient énormément de confidence et de détermination. Jamais il ne comptait reculer…et jamais il ne se laisserait faire sans se battre…

-Quoi qu’il en soit.. c’est un jeu et on sait bien que ce n’est jamais amusant lorsqu’il n’y a aucune surprise n’est-ce pas… C’est donc pour ça que…


Il marqua un bref silence en fixant ses doux yeux ténébreux.

-Je vais me la fermer…rien que pour t’embrasser…

Kingsley approcha de nouveau ses lèvres des siennes en laissant délicatement son souffle chaud caresser l’objet de désir auquel il avait gouté auparavant.

-Je vais te donner la paix…en restant à tes cotés et je n’accepterais aucun mais...

Un léger coup d’œil..aux yeux de son opposante fut exécuté…puis il continua..

-Je ne continuerais pas sur ma lancée parce que ce n’est que du passé.

Sa main vint alors effleurer délicatement la joue de la femme glaciale qu’il espérait faire fondre un jour..

-Tu verras dès maintenant un renouveau notamment cet univers aux allures pervers…et au cas où tu t’égarerais, je m’arrangerais pour ne pas que tu partes de travers…

Pensant chacune des paroles prononcées, il vint la prendre par surprise en déposant ses lèvres contre les siennes. Un doux baiser prit alors naissance alors qu’il guidait les moindres échanges de passions qui étaient présentement à sens unique puis plus rien. Rien qu’un sourire lui démontrant à quel point il comptait la faire languir…

-Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué..je ne compte pas te laisser faire ainsi.. Tu as peut-être gagné ce combat par ce geste..mais la guerre c’est moi qui la gagnerai.. J’aime les défis vois-tu… et j’ai envie de te prouver que tu ne me compareras jamais à un autre homme après…


Je ne te cacherais pas mon intérêt
Suite à tous ses attraits
Les uns et les autres..aussi parfait
dont je vois chez toi..
Si tu comptais me faire peur
Eh bien sache plutôt que je me meurs
Rien qu’à penser à une défaite..
Face à cette douce conquête…
Qui j’espère deviendra ma reine…

Sans attendre, le jeune homme la souleva de nouveau en lui souriant et ouvrit la porte. Il pénétra rapidement dans l’appartement en laissant les lumières éteintes. D’un simple coup de pied arrière, il referma le portail menant à sa demeure… C’est ainsi qu’il entama sa marche vers son lit qui lui servait de repos. Le jeune homme déposa la jeune femme rapidement histoire d’éviter une contre-attaque rapide et il s’adossa au mur.

-Alors comme dit lorsque je me suis présenté à toi, j’aimerais m’assurer que tes blessures sont guéries. À moins que c’était le sang de quelqu’un d’autre? Quoi qu’il en soit, si tu tiens tant à me dominer, essaye de le faire sur mon territoire, mais je t’avertis…je suis tenace. Et mettre fin à mes jours ne serait qu’un signe de crainte face à tout ça… Tu gagneras peut-être des combats contre moi mais pas la guerre..

De sa position, il la contemplait doucement dans le noir sans difficulté. Voir dans une ambiance sombre n’était pas difficile. Le tout était simplement établi histoire de ne pas perdre l’ambiance qu’ils avaient quittée à l’extérieur…

Bref, Shawn était en train de risquer sa vie pour la femme qui venait de capter son attention. Une attention qui était d’ailleurs inouïe puisque jamais il n’avait ressenti de telles sensations en si peu de temps. C’est avec pertinence qu’il comprenait les enjeux mais à ses yeux, tout valait la peine pour le résultat désiré. La guerre allait se dérouler dans cet appartement aux apparences de loft. Une chance qu’il avait faite le ménage avant de partir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   10.08.12 13:23



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »

Choisir entre la vie et la mort semblait être un choix facile, évident pourtant, mais pas pour tout le monde. Que faire pour ce jeune homme qui semblait vouloir obtenir l'être maléfique qui se dressait devant lui ? Aurait-il risquer sa propre existence rien que pour les beaux yeux de la Gardienne ? Eh bien, il faut croire que oui. Du moins, il n'avait pas donné de réponse assez crue pour être compréhensible, il utilisait une toute autre tournure pour ce faire. Il ne niait pas le fait qu'il allait rester à ses côtés, le tout en prétendant lui foutre la paix à la fois, chose qui agaçait fortement la jeune femme. Comment pouvait-il s'amuser à jouer de la sorte ? Elle ne comprenait pas. Cependant, elle lui ressemblait sur ce point. Elle cherche toujours à rassasié sa curiosité par tous les moyens qu'il puisse exister. Oui, on ne peut pas se mentir, ça crevait les yeux qu'il voulait en savoir plus sur la Chimère, sinon, ils n'en seraient pas là.
Il souriait avec malice, sans doute devenant plus confiant... A moins qu'il n'ait jamais perdu son assurance ? Il est vrai qu'au moment on la lame parcourue son corps, il semblait assez surpris, mais pas déstabilisé au point de couiner et se mettre à ramper comme un animal sur le sol. Il était rester debout, droit et fier, comme un soldat. La première intention de Vesper n'était pas forcément de le faire souffrir bien qu'elle n'en avait que faire, elle voulait simplement se contenter de le faire reculer, la laisser respirer, mais ce ne fut que de courte durée. En effet, le garçon à la chevelure de feu revint s'approcher d'elle peu à peu, son souffle caressant les lèvres de la Jovanovski, ses bras entourant sa taille tandis qu'il venait de la bloquer une nouvelle fois contre cette porte... Décidément. Elle se sentait presque bien ainsi contre ce corps sanglant et trempé par la pluie, mais elle n'arrivait pas à dégager de sa tête l'idée qu'il était un Duras, sûrement la pire chose inventée depuis la création de l'humain, si on oubli bien entendu les Avariels, mais je vous épargne ce genre de débat.
Ce fut sans surprise qu'elle sentie ses lèvres se sceller à celles de son adversaire. Ce fut un baiser moins sauvage que le précédent, sans doute car bien que pervers comme le le dit, il devait cacher un certain romantisme envers les dames. C'est assez rare de nos jours, mais il faut dire que Vesper avait tendance à côtoyés les mauvaises personnes, et se fait donc facilement une mauvaise image de la gente masculine comme féminine. Puis, tout s'arrêta subitement. Elle aurait pu le repousser, elle aurait pu le tuer sur le champ, mais alors, pourquoi ne le faisait-elle pas ? Dans le fond, elle ne souhaitait que la paix, mais d'un autre côté, elle aimerait bien s'amuser avec lui, et cet individu attise sa curiosité, étrange personnage qu'il est. Le beau garçon reprit alors la parole, affirmant vouloir qu'elle puisse avouer qu'il est différent des autres, puis un blabla incompréhensible : « Je ne te cacherais pas mon intérêt suite à tous ses attraits. Les uns et les autres.. aussi parfaits dont je vois chez toi.. Si tu comptais me faire peur, eh bien sache plutôt que je me meurs rien qu’à penser à une défaite.. Face à cette douce conquête… Qui j’espère deviendra ma reine… ». Son visage devint dubitatif alors qu'elle arquait un sourcil, démontrant toute son incompréhension. Il ne fallut pas une minute de plus pour qu'il la soulève du bitume encore une fois, pénétrant à l'intérieur de l'appartement. Étrangement, elle n'avait pas bronché, elle s'était laissée emporter dans un jeu sans doute dangereux pour sa fierté et son honneur. Ma foi, cela pouvait devenir assez intéressant en fin de compte. Tout comme lui, elle aimait les défis, mais seulement lorsqu'elle est certaine d'en sortir victorieuse.

L'inconnu ne prit pas la peine d'allumer les lumières, se contentant de la lueur de la lune et du reste de la ville bientôt endormie à cette heure là, bercée par le son répétitif de cette pluie abondante. Il la laissait se reposer sur le lit, sans trop s'éloigner. Vesper ne regardait même pas autour d'elle, elle était simplement captivé par les yeux dorés de ce jeune homme. La Gardienne restait calme, sereine je dirais même, son regard s'étant très vite calmé contrairement à ses habitudes.

« Alors comme dit lorsque je me suis présenté à toi, j’aimerais m’assurer que tes blessures sont guéries. À moins que c’était le sang de quelqu’un d’autre? Quoi qu’il en soit, si tu tiens tant à me dominer, essaye de le faire sur mon territoire, mais je t’avertis…je suis tenace. Et mettre fin à mes jours ne serait qu’un signe de crainte face à tout ça… Tu gagneras peut-être des combats contre moi mais pas la guerre.. »

Alors comme ça, il la pensait blesser ? C'est vrai, elle n'y avait pas pensé. Il est difficile d'imaginer qu'on puisse tuer quelqu'un lorsqu'on semble si douce à travers ce corps de poupée, mais quand on connait Vesper, on peut s'attendre à tout sauf qu'elle soit blessée. La seule cicatrice présente sur son visage est la représentation de sa faiblesse d'un jour et son égo trop important alors que l'instant n'était pas adapté à jouer aux fières damoiselles.
En tout cas, maintenant, elle en était certaine : il ne lâcherait pas l'affaire. Il ne restait plus qu'à se débarrasser de lui, mais pas maintenant, maintenant c'est l'heure de jouer. Trop tard, il venait de raviver la flamme de son côté taquin, et il est très dur de l'éteindre. Seul Mephisto ou Kaname le pourrait, mais comme elle les a laissé derrière elle plus tôt, ce problème était déjà réglé.
De façon subite, elle retirait sa veste bleutée, l'abandonnant sans gêne sur le sol tandis qu'elle déboutonnait l'entièreté de sa chemise. Elle se remettait debout, face à lui, laissant également tombé ce dernier morceau de tissu blanc sur le sol, finissant face à lui, le torse découvert dont seul un soutient-gorge en dentelle pouvait dissimuler sa poitrine. On peut le dire : elle est sans gêne. Ses yeux pourpres prenaient un air accablé et à la fois fort sérieux.

« Blessée, moi ? Pour qui tu me prends ? Tu vois bien que je n'ai rien. »

Sans reprendre la peine de se revêtir, elle revint s'asseoir sur le bord du lit, fixant un moment ses bottes, le silence s'installant. Si elle avait laissé tomber son chemiser, ce n'était absolument pas pour l'aguicher bien que sa tenue se composant maintenant d'un soutient-gorge, d'une jupe serré et de bottes hautes faisait croire le contraire, elle voulait simplement lui montrer une bonne partie de son corps, lui prouvant qu'elle n'avait aucune marque de combat.

La totalité de son échine et de ses membres se mettaient à frissonner, puis trembler comme des feuilles. Ses pieds devenaient le tronc, la base, le reste se laissant emporter par le vent. Son visage se voilait sous sa chevelure immaculée, puis des sanglots, des larmes tombant le long de ses joues, ses mâchoires se resserrant.

« Pourquoi tu fais ça... Pourquoi... Pourquoi c'est toujours comme ça ! Les hommes... Vous êtes tous pareils. Vous venez vers une femme, et même si elle est réticente, c'est plus fort que vous, vous devez dominer et l'emporter avec vous... J'en ai plus qu'assez d'être un jouet... Je... »

Puis elle pleurait un peu fort, comme une enfant. Ses prunelles se posaient brusquement dans celles de son adversaire de taille, ces dernières étant devenues totalement rougeâtres par les larmes.

« Je veux simplement que tu me fiches la paix... !! »

S'exclama-t-elle. La Chimère vint à quatre pattes jusqu'à l'autre bout du lit, rejoignant le garçon, posant lourdement son front contre le creux de son cou.

« S'il-te-plait... »

Un dernier souffle, puis ce fut un silence total. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? Bonne question, voilà quelque chose d'inhabituel. Discrètement sa main se glissait à côté, reprenant le manche de son épée avant de planter cette dernière dans l'épaule du garçon sans pitié, l'enfonçant à tel point qu'il fut obligé de s'allonger totalement sur les draps. Elle se mis alors à le chevaucher, s'installant confortablement sur son bas-ventre en s'appuyant sur son arme, bien enfoncée dans le corps de cet élément perturbateur. Vesper souriait une nouvelle fois, un léger rictus sorti de sa bouche, son ton devenant nettement plus fier.

« Ahlala, qu'est-ce qu'il faut pas faire pour faire baisser ta garde... Je joue bien la comédie, non ? »

La Gardienne se remit à rire une nouvelle fois, dévoilant toutes ses dents et ses yeux agressifs. sans geste brusque et avec féminité elle se penchait vers lui, retournant coller sa bouche contre le creux de son oreille, y soufflant :

« Tu n'es d'aucun intérêt, ne cherches pas à m'avoir... Tu n'auras JAMAIS le dessus que ça soit en guerre ou en combat... C'est clair ? »

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   10.08.12 20:31

Lentement la jeune femme avait dévêtu son haut bleuté , dévoilant ainsi son corps à Shawn. Un seul obstacle se dressait entre ce corps parfait et les yeux du jeune homme perverti. Un simple soutien-gorge qui faisait naître une frustration due à l’incapacité d’assouvir cette envie qu’était la curiosité.. Cette mince barrière démontrait toutefois que rien n’était gagné et qu’il allait falloir tout donner afin d’accomplir son juste dessein.. L’acte sensuelle de la jeune femme avait été exécuté de manière salivante afin de capter l’attention des spectateurs. Aux premières loges, le jeune homme n’avait fait que contempler le délicat corps de la jeune femme en s’assurant bien évidemment de détecter la moindre blessure. Pour ce faire, ses yeux balayèrent tranquillement cette peau de satin et ce corps angélique. Aucune imperfection ne venait gâcher cette merveille de la nature. Aucune sauf son soutien… Qui sait quel genre de blessure pouvait se cacher là. Or , elle n’avait pas entièrement compris Kingsley dans sa définition de blessure… et il comptait bien le lui faire comprendre.

Pour l’instant, il ne se contentait que de l’observer ..en savourant chacun de ses gestes qui devenaient de plus en plus alléchants. Auparavant, le Duras pensait avoir vu le clou du spectacle. Or, ce n’était pas du tout le cas… on pouvait dire qu’il avait simplement vu l’ouverture car les scènes qui suivirent furent déchirantes pour son cœur corrompu.

Rien qu’apercevoir, ce côté si fragile…si doux et si calme fit frissonner intérieurement le jeune homme. Jamais il n’aurait cru que cette jeune femme pouvait devenir si fragile et c’était la beauté de la chose. Cet être des enfers semblait si innocent et blessé que n’importe quel homme aurait fondu sur place. Le désir de la caresser, de la consoler était dès lors omniprésent. En voyant ça, Kingsley restait méfiant mais le tout semblait si réel qu’il compatissait réellement à ce qu’elle dégageait. C’était si intense que le tout ne pouvait être faux , aussi bien qu’une aiguille semblait se planter chaque seconde dans sa chair. Puis elle en ajoutait…doucement avec des paroles remplies de détresses. La dose d’émotion était forte et l’aiguille était maintenant à 90% enfoncée dans sa chair. Puis vinrent les larmes.. Un fleuve de tristesse qui longeait cette délicate couche divine… Elle était si merveilleuse à voir qu’il eut un choc lorsque l’objet piquant fut entièrement enfoncé. Pas par n’importe quoi, par un coup de marteau. Ça faisait mal, il s’était fait avoir et le roi comprenait qu’il venait de perdre à nouveau son trône confortable. Malheureusement pour lui, il n’avait guère le temps de réagir. Cette fois-ci un objet effilé qui ne lui était pas inconnu venait percer sa défense humaine pour venir le faire souffrir. Shawn fut dès lors au tapis…Elle s’était jouée de lui…en l’attaquant psychologiquement et physiquement.

Haine , colère et inimitié.. Tous des antonymes de ce qu’il ressentait en ce moment. On ne pouvait pas dire que Kingsley était normal… La situation qui lui était en tout point ennemie le faisait frissonner de satisfaction. Le tout intérieurement évidemment. Son être en entier vibrait face à cet être inimaginable. Jamais il n’aurait cru rencontrer une femme ainsi. Elle suscitait tant d’émotions chez lui qu’il continuait de s’attacher. Comme un grimpeur, plus il se retrouvait dans une situation à risque, plus il s’accrochait à ce qui le retenait. C’était exactement ce qui se passait en ce moment. D’ailleurs, les douces paroles contrastant avec la sensualité dégagée lors de l’exécution ne firent qu’envenimer la situation…

Pénétrant tendrement son regard dans celui de la comédienne, le jeune homme à la tignasse carmin ne put s’empêcher ce rire compatissant et ce sourire charmeur. La douleur causée par cette épée ne lui venait même pas à l’esprit une seconde. La seule chose que ses yeux et ses sens percevaient était la jeune femme couchée sur lui qui attisait sa flamme. On pouvait dire qu’elle était l’huile et lui le feu. Les deux ensembles ne font peut-être pas bon ménage mais une fois fusionnés ils donnent un résultat explosif…

-Tu as raison… je ne suis d’aucun intérêt…


La fixant toujours, il attendit de voir une moindre émotion venant de sa part. Shawn comptait la faire languir et pour ce faire jouer sur ses envies de dominations. Il voulait marquer non seulement des points mais aussi faire un ravage. On ne pouvait pas dire qu’il tenait vraiment à sa vie…

-Je ne suis d’aucun intérêt…si je n’accomplis pas mon rêve et je pense bien l’avoir trouvé.

Ses lèvres bougèrent instantanément en s’élargissant pour dévoiler sa dentition lactée. Rien à faire pour retenir ce sourire outre que de se mordre les lèvres… C’est d’ailleurs ce qu’il se produisit, car il n’avait pas fini. Ce n’était que le départ et les ressources de Shawn étaient infinis. Tant qu’il existait la moindre once de sentiments, tant qu’il y avait cette parcelle de tension amoureuse dans l’air…jamais ça ne finirait. Son sac était empli de tours, des tours qui étaient alimentés par elle et par ce qu’elle provoquait chez lui. Le monde de Shawn était en plein changement, en plein bouleversement et cataclysme. Des éruptions volcaniques commençaient même à prendre d’assaut ses joues en leur donnant un aspect rubescent…

-Tu es très bonne comédienne et j’admire tes moindres talents..toutefois sache que je ne cherche pas à te dominer.. Tu n’es pas un jouet à mes yeux, tu es la partie qu’il me manque. Pourquoi dominerais-je quelqu’un que j’attends depuis un bon moment.

La fixant avec profondeur, il se laissa aller en guidant le flot de ses paroles par son coeur qui s’animaient.

-Dans tes yeux, on voit clairement cette animosité
Aurais-tu peur de céder?
Tu m’accuses de ce meurtre perpétrer
Je porte dès lors le titre d’accusé
Plaider non coupable? Jamais je n’aurais cette pensée
Je suis coupable à 100%..et de mon crime je ne cesserais de me vanter…

Faisant alors un effort surhumain, le jeune homme enleva l’arme d’un seul coup en la plaçant sur le côté. Après tout, elle risquait surement de l’utiliser. Elle allait en avoir besoin…surtout pour la suite des évènements. Le tout fut exécuté sans retenir ce léger son douloureux…

-Voilà, maintenant je te montre que j’ai mal et que tu marques des points mais toi tu ne respectes pas cette règle à ce que je vois.


Le jeune homme se releva pour se retrouver à son niveau puis exécuta un tonneau avec la jeune femme pour se retrouver dans une position dominante. Elle risquait de ne pas aimer et il le savait. Ça mettait du piquant par contre. Des saveurs épicées à cette histoire déjà pimentée.

-Par blessure, je ne parlais pas forcément des blessures physiques mais plutôt d’une blessure que tu ressens à un endroit précisément. Quand je t’ai dit que tu étais une bonne comédienne et bien sache qu’il y a une part de vérité dans toute blague. J’ai ressenti ce cri de détresse que tu camoufles par ton égo. Je sens cette blessure profonde.. qui n’attend que d’être comblé..

Sa main vint alors caresser la zone où se trouvait le cœur de la jeune femme. Même s’il aurait aimé regarder ce qu’il faisait..ou plutôt ce qu’il touchait, ses yeux ne pouvaient se détacher des rubis de la jeune femme. Son regard était simplement captivant.

-Chaque personne à besoin de tendresse et ce n’est pas le genre de tendresse qu’on reçoit en un soir. On a besoin de se sentir uni à quelqu’un..

Calmement, Sley vint poser ses lèvres contre ceux de la jeune femme en exécutant un doux baiser. Ça n’avait rien à voir avec l’envie, il essayait surtout de lui faire ressentir de la passion et de lui partager l’intensité du moment qu’il vivait. Amplifier ses sens risquait de la faire craquer.. et c’était ce qu’il visait au péril de sa vie. Même si son épaule souffrait, il ne pouvait reculer maintenant…

Shawn mis fin à cet échange de sentiment puis reposa son regard malicieux sur sa reine.

-Je te donne donc le choix.. car après tout c’est un jeu.. donc soit tu te laisses aller et tu t’abandonnes à ce que tu ressens profondément ou soit tu fais ce que ton égo t’empêche de faire.

Hehe …n’était-ce pas un faux dilemme? Eh oui, en fait , elle n’avait aucun choix puisque les deux étaient pareils. C’était évidemment le but et le tout risquait de l’enrager. Une rage qu’il voulait convertir en passion.

-C’est toi qui domines… c’est pour ça que je te laisse le choix.

Puis la fraise sur le gâteau vint couronner son visage vainqueur. Un sourire de vainqueur qui fut interrompu par une mince grimace de douleur alors que sa blessure rejetait doucement un peu de sang…. Malgré ça, il décida d’aller jusqu’au bout en approchant de nouveau son visage…l’arrêtant à un centimètre d’elle . Dans sa tête, il disait : succombe…succombe…succombe

Soudain, il se recula tranquillement...en faisant semblant de vouloir sortir du lit rien que pour qu'elle réagisse rapidement. Allait-elle intercepter son geste de recul?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   20.08.12 14:33



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »


La comédie permet de mentir et de se sortir de situations gênantes. Ce soir, Vesper n'avait plus envie de tuer, ses besoins s'étaient assoupis peu à peu durant les heures. La seule chose qu'elle souhaitait : partir d'ici. Encore maintenant elle se demande pourquoi n'a-t-elle pas simplement tracé son chemin et ignoré ce garçon, qui maintenant, se retrouvait sous elle, en position de soumission avec cette lame qui venait de traverser sa chaire, y laissant un liquide rougeâtre dégouliner sur ce torse amenant à bien des plaisirs visuels. La belle se pensait tirer d'affaire, se disant qu'ainsi il aurait compris la leçon... Mais apparemment, il n'y avait rien à faire. Il est aussi buter qu'un âne. Un léger sourire ornait son visage, y montrant toutes ses dents tout en plongeant ses yeux d'ors dans les rubis de la jeune femme.

« Tu as raison… je ne suis d’aucun intérêt… »

L'albinos fit un bond. Elle sentait alors l'atmosphère changer alors qu'il reprenait la parole. Pourquoi cet homme arrivait-il toujours à reprendre le dessus ? Comment pouvait-il avoir cette force mentale face à une bête sanguinaire, à moitié endormie, certes, mais à moitié éveillée tout de même ?
Puis un vide. Un vide total dans l'esprit de la Gardienne. Elle ne se souvient plus exactement de ce qu'il a dit par la suite, de ce qu'il a fait, jusqu'à ce qu'il se redresse en grimaçant à cause de cette douleur aiguë dans l'épaule avant de retirer cette dernière en s'armant de courage, le sang dégoulinant d'avantage. Chose qui n'était pas peu appréciable aux yeux de la vipère. Son âme la quittait petit à petit, elle n'en croyait pas ses yeux. Elle n'arrivait pas une seule seconde à s'imaginer qu'il soit aussi téméraire. C'était la première fois que quelqu'un avait l'audace de s'en prendre à elle de cette façon, en jouant sur ses nerfs ou sa patience de telle sorte à ce qu'elle se sente presque faible. Il y avait bien sûr Kaname, mais c'était bien différent. Kaname la rendait folle de rage, mais là, ses nerfs ne jouaient pas... C'était une sensation totalement indescriptible. C'était à y perdre la raison.
Alors que ses pensées s'emmêlaient à l'intérieur de sa tête, elle sentit son dos de poser sur un drap chaud et légèrement humidifié par le sang de son partenaire : il venait d'inverser les rôles.

« Par blessure, je ne parlais pas forcément des blessures physiques mais plutôt d’une blessure que tu ressens à un endroit précisément. Quand je t’ai dit que tu étais une bonne comédienne et bien sache qu’il y a une part de vérité dans toute blague. J’ai ressenti ce cri de détresse que tu camoufles par ton égo. Je sens cette blessure profonde.. qui n’attend que d’être comblé.. »

Un long frisson lui parcouru l'échine alors que la main du garçon vint se poser avec une délicatesse extrême sur sa poitrine, caressant cet endroit où se trouvait ce coeur endormi. Elle aurait pu rester de marbre et ne ressentir aucun frémissement, mais il lui faisait plus d'effet que prévu : elle ne pouvait pas le nier. Elle s'en mordit presque la lèvre inférieure, tentant de reprendre le contrôle de la situation... Ou plutôt : tentant de trouver un moyen de REPRENDRE le contrôle de la situation.
Le garçon à la chevelure enflammé vint à parler d'amour et de tendresse... Deux mots encore étrangers à la belle. Vesper ne refusait pas le baiser, sans pour autant y participer. Son âme se vidait peu à peu, c'était un sentiment qui s'emparait d'elle tellement nouveau. Elle se sentait presque bien...
Sur le visage de son interlocuteur se dessinait un énième sourire fier, un sourire de vainqueur. Il avait finit de lui parler, il se redressait, commençant à quitter le lit. La Jovanovski était, quant à elle, restée là, allongée de longues secondes, se remémorant chacun de ses dires. C'était la première fois qu'elle entendait des discours aussi poignants, c'était également la première fois qu'elle sentait son coeur réagir... Ce coeur pourtant pétrifier par la haine et le pouvoir.

« ... Tss. Tu es pathétique. Tu crois vraiment pouvoir me donner des ordres, me faire faire face à des dilemmes, me laisser le choix entre ceci et cela ? Et si je ne fais rien de tout ça, tu vas faire quoi ? Rien. Tout ce que je t'ai dis n'était que comédie. Je n'ai aucune douleur concernant ça. Je joue des hommes, je passe ma nuit à faire l'amour, puis je m'en vais par la suite. C'est moi qui cherche, pas eux. Là est toute la différence. Arrêtes de t'imaginer que je suis ce genre de femme forte extérieurement mais faible à l'intérieur, car tu te trompes sur toute la ligne. »

Vesper se redressait, remettant en place sa chevelure neigeuse de façon à ce que celle-ci dissimule les traits du contour de son visage, longeant son buste, donnant ce côté presque sensuelle à cette femme dénuée de sentiments affectueux. La Chimère regardait le Duras intensément, ce dernier lui montrant son dos imposant. Ses mains passèrent sur ce dernier, allant se joindre autour de la taille de l'inconnu, y murmurant à son oreille :

« Laisses-moi juste... »

Sa main saisit son épaule encore intacte, tirant celle-ci pour faire pivoter le jeune homme vers elle, posant ses doigts sur ses joues, son visage envoûté, un regard absent.

« ... Goûter une dernière fois à tes lèvres. »

Le tout fut prononcer dans un souffle à peine audible. Et c'est sans hésiter que sa bouche rejoint alors celle de son adversaire, laissant leurs respirations se mêler entres elles. Le muscle humide entre ses mâchoires vint à se faufiler à travers les lèvres du Duras, sa langue se mettant donc à jouer fougueusement avec sa jumelle. Les bras de la belle s'enroulaient autour de son cou, le gardant au plus près d'elle. Bien que le baiser fut langoureux et alléchant, il était moins brusque, la Gardienne avait sorti la carte de la douceur.
Contre toutes attentes, l'embrasse se rompit après de longues secondes, et voilà que Vesper se redresse, empoignant sa veste et sa chemise dans sa main, remettant ses dernières sur son dos par la suite. Le silence était maître, la rage de la Chimère s'était comme évaporé. Posant sa main sur la poignée, elle n'ajoutait qu'un simple : « au revoir » avant de la tourner et ouvrir la porte. Elle devait rentrer chez elle à présent.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   20.08.12 15:54

La déesse était non seulement une femme merveilleuse, mais elle était aussi très intelligente. Elle touchait des bons points surtout celui où elle disait que si elle ne répondait pas, les choix n’avaient aucune inefficacité. C’était fortement vrai, après tout, elle avait le choix d’entrer ou pas et cette réflexion ne faisait qu’agrémenter le plaisir du jeune homme.Pourquoi? eh bien parce qu’il constata dès lors qu’elle savait qu’elle n’était pas obligée de participé aux enjeux auxquels elle faisait face depuis un bout de temps. Toutefois, elle le faisait quand même, signe que Shawn commençait à gagner des points.. D’ailleurs, son petit discours lui permit facilement d’en apprendre davantage sur elle.


Tel un bon confident, il se contentait de l’écouter en étant aux aguets , attendant la moindre parole qui lui permettrait de nouveau de déchiffrer ce merveilleux mystère qu’elle était. Puis vint un moment où Kingsley se demanda s’il avait agi de la bonne façon. Peut-être avait-elle pris son geste de recul comme un refus ou quoi que ce soit. Le jeune homme commença même à regretter la proximité à laquelle ils étaient anciennement jusqu’au moment où elle le colla de nouveau. Une intense chaleur parcourut le dos du jeune homme qui commençait légèrement à frissonner. Son contact avec elle était si divin. On aurait dit qu’au simple toucher elle purifiait tous les péchés qui habitaient son corps pervers. Vraiment , il se sentait bien à ses côtés. Jamais il n’avait ressenti de sensations aussi intenses. Aussi bien que son cœur battait au rythme de la musique. Une musique qui allait en chœur avec la situation actuelle. L’hymne de l’amour naissant, une chanson qui risquait de rester graver dans la tête de chacun d’eux… Cette douce mélodie faisait d’ailleurs déjà son effet, aussi bien qu’elle vint en redemander. Un baiser qu’elle prénommait dernier baiser… Un long échange de passion crée par cette attirance entre ses deux aimants. Kingsley se sentait combler et participait au baiser avec allégresse. Le tout était si doux..si divin et si attachant qu’il ne voulut presque pas lâcher prise.


Puis soudainement, le tout se gâta.. la reine aux cheveux enneigés se releva en enfilant de nouveau une partie de ses vêtements. Des ennemis voilant le magnifique chef d’œuvre qu’elle était..

Kingsley ne semblait pas réaliser ce qui allait se produire. En effet, sa douce femme qu’il convoitait tant était en train de fuir. Il était encore sous l’effet de ce récent baiser qui avait eu un effet dévastateur chez lui. On aurait dit..un paralysant ou un tranquillisant qui lui permettait d’imaginer de nouveau cette scène qu’il aurait aimée pratiquer à nouveau..telle une pièce de théâtre. Ce ne fut que lorsqu’elle lui dit ses adieux qu’il se réveilla.



L’avariel déchue eut alors un millième sourire un coin et se propulsa rapidement vers l’extérieur du lit. Utilisant ses capacités surhumaines, il vint prendre la main de la jeune femme et se mis à la faire valser dans un mouvement enflammé. Le jeune homme arrêta nettement son geste lorsqu’il eut rapproché son aimant de lui. La chimère était dorénavant collée à lui et les bras de Shawn entourait sa taille. Un léger coup de pied de côté poussa un peu la porte qui se referma alors que le jeune homme la regardait avec un regard nouveau. Ses yeux dorés exprimaient un désir qui n’était plus naissant. Le tout semblait avoir fleuri et l’intensité avait évolué aussi. Kingsley était sérieux et ça paraissait.



-Hmm..certes je suis pathétique

J’espère toutefois que tu seras emphatique

À l’égard de ses gestes sympathiques

Toi qui me fais voyager dans un monde cosmique

Et qui me fait quitter ce règne anarchique

Pour m’amener dans ta clinique..

Lieu où jamais je ne sortirais histoire de ne pas faire face à ce monde chaotique.

Rien que pour que nous puissions vivre ensemble des moments épiques..

Qui seront un jour..historiques


Le Duras s’arrêta en la regardant avec une douce lueur qui caressait ses iris violentés entre le désir de lui exprimer ce qu’il ressentait et l’envie de lui donner de l’amour..Malgré ça, King se devait d’être représentatif de lui-même et d’aller jusqu’au bout. Il ne pouvait se permettre de se relâcher et de baisser sa garde… c’était son plus grand combat et jamais il n’allait le perdre…

-Mais bon..tu me dis que tu passes la nuit à faire l’amour aux hommes c’est bien ça?..

Le jeune homme eut un bref sourire en coin en détournant son regard avant de la fixer à nouveau avec confiance.

-Je dirais plutôt que tu cherches en espérant trouver le bon par toi-même. Tu devrais pour une fois laisser quelqu’un venir te trouver pour savoir ce que c’est réellement.. et à mon avis tu ne fais que combler un désir manquant qui sera à jamais inassouvi puisqu’il manque quelque chose. Ce n’est pas de l’amour.. rien que du plaisir. Sur ce point..tu es encore vierge car jamais tu n’as ressenti ce que c’est de vraiment faire l’amour en le ressentant..

Lentement, il amena ses lèvres contre les siennes en l’embrassant avec intensité avec de mordre l’extérieur de sa lèvre inférieur en s’éloignant doucement de son visage..

-Si tu doutes, alors tu sais quoi faire..tu as compris que la balle est dans ton camp n’est-ce pas. Je ne fais que m’imposer à ma façon si on veut..et surtout ne tente pas de fuir ce qui pourrait être une expérience inouïe…


Lentement il l’amena contre le mur avant de lui chuchoter à l’oreille :

-ou peut-être même plus…

Shawn vint coller son nez contre celui de la jeune femme qu’il enlaçait avec ses bras.. Il ne décida pas de lui laisser le temps d’éteindre ses sentiments. Le jeune homme se fit ingénieux et surtout spontané en commençant à l’embrasser passionnément..il ne restait qu’à voir de quelle manière elle allait répliquer. Au même moment mains du jeune pervers commençaient à caresser l’extérieur de ses cuisses aux courbes parfaites.

-C’était la dernière fois que tu goutais à mes lèvres..en te voilant le visage oui..maintenant il faut faire place à un instant nouveau..et évoluer..alors dit moi si ce que tu as ressenti.. en m'embrassant..dit moi si tu l'as déjà ressenti auparavant..


Il se doutait que ce n'était pas le cas..après tout, elle n'en aurait pas redemandé un si c'était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   02.09.12 14:55



✖VESPER & SHAWN ✖
«  drôle de nuit... »


La porte de la liberté était à présent entre-ouverte. Elle s'apprêtait à quitter ce lieu qu'elle haïssait tant. Le domaine d'un Duras. D'une personne qui n'a absolument rien à voir avec elle. Tout opposait les deux protagonistes. La race, la façon d'être, de penser, le passé, les péripéties de la vie. Elle ne savait rien de lui, mais il parait que les se bâtissent grâce aux souvenirs. Grâce aux événements de leur enfance et de leur adolescence. A travers Vesper, on pouvait lire qu'elle avait vécu sans de gros soucis, elle n'a été qu'une enfant pourrie gâtée, des parents plein aux as qui voulait faire d'elle leur plus fière dépendance suite à la disparition de leur fils aîné. Elle n'avait que deux ans à cette époque, elle n'a plus aucun souvenir de lui. Même pas un visage, seulement de vagues paroles prononcées faiblement lors des repas. Elle entendait son nom, mais elle ne cherchait pas à savoir qui il était. Elle n'en a jamais souffert. Elle ne l'a jamais connu, à ses yeux, elle restait la fille unique du couple Jovanovski. De ce fait, ce n'est pas cette disparition qui l'a rendu aussi sanguinaire qu'aujourd'hui. La belle a toujours eu ce qu'elle voulait, on ne peut pas le nier. Elle était le centre de ses géniteurs. Ce qui l'a rendu avide de pouvoir et cruelle c'est ce sentiment de solitude lors de son adolescence. C'est pathétique, une Chimère qui se sent seule. Mais c'est d'autant plus pathétique lorsqu'elle haït le monde entier sans pouvoir même expliquer pourquoi. Chaque être la dégoûte, hommes, femmes, enfants, animaux, plantes, même jusqu'au plus minuscule grain de sable. Rien n'a de valeur à ses yeux à part son égocentrisme sans failles. Ou presque. Elle a connu un jour de l'attachement, un humain. Mais il s'agit là de la partie sombre de son passé qu'elle préfère effacer à tout jamais, laissant derrière elle cet épisode de sa vie, sans regret, mais cela lui a apporté une chose, une évidence : elle ne pourra jamais aimer. Ou du moins jamais aimer sans être déçue un jour. La douleur de ce sentiment a tué une petite partie d'elle, et elle n'est pas prête à retenter l'expérience. Mais alors... Pourquoi ? Pourquoi maintenant son cœur se mettait à battre si fort contre sa poitrine alors qu'elle allait enfin franchir le pas de la porte ?
Elle réfléchissait, elle se disait que l'alcool avait eu le dessus sur sa raison ce soir, sans aucun doute.

Un claquement de porte une nouvelle fois après qu'une chaleur poignante emprisonne sa main de tueuse. L'albinos fit un léger tour avant de finir par se plaquer contre le torse du garçon rouge. Elle se débattait sans pour autant chercher à s'enfuir. Elle appuyait ses mains contre lui, le poussant doucement, comme le ferait une jeune vierge réticente bien qu'envieuse de découvrir de nouveaux plaisirs. L'inconnu était bien plus sérieux que précédemment. Il approuvait même le fait d'être pathétique, puis il continuait à parler, encore et encore. On sentait l'assurance monter en lui. Il n'avait pas peur de Vesper Jovanovski, tout simplement car jusqu'à ce soir pluvieux, il n'avait jamais eu entendu parler d'elle. Jamais. Jusqu'à il y a quelques heures, elle n'était qu'une inconnue parmi tant d'autres avec un charme non négligeable. Dans la rue, il serait passé à côté d'elle, peut-être il l'aurait contemplé, et la nuit venue il l'aurait oublié, elle aurait été un visage sans importance. Mais le destin avait bien changé les choses. La situation était différente, et qui plus est, ils étaient seuls. Qui aurait laissé une femme ensanglanté dans les rues, déambulant sous une pluie battante ? Pas grand monde. Un pervers en aurait même profité.
Elle était néanmoins sûre de ne pas être avec un pervers, il était différente, joueur, taquin, là est toute la différence. D'ailleurs, une nouvelle fois, il vint lui prononcer des paroles qui lui prenait aux tripes, échangeant un énième baiser en lui mordillant la lèvre délicatement, presque avec amour. De longs frissons parcourait l'échine droite du monstre des Enfers. Il ne se rendait même pas compte qu'elle pouvait reprendre sa forme originelle, et lui briser les os entre ses dents aiguisées. Oh, la forme originelle de la belle est bien laide. Une vraie bête, un tas d'os, semblable à un serpent, de longues dents. Il représente bien ce qu'elle est : vide, une carcasse. Pas de cœur, pas d'organisme, juste une lueur d'assassin dans les yeux, un animal.
Doucement il posait son nez contre le sien avant de l'embrasser avec passion. Elle participait même au jeu, seul le fait de sentir ses mains se poser sur ses cuisses la stoppait nettement.
Une fois le baiser rompu, elle affrontait son regard scintillant, toujours avec le même ton hautain et la même assurance, la même détermination à travers le rouge de ses yeux.

« N'essayes pas de me comprendre. Je ne cherche pas le bon, je tue le temps. En 341 ans d'existence, j'ai eu le temps d'en voir des hommes, des biens comme des mauvais. J'aurais pu vivre ma vie avec l'un d'entre eux, mais je ne le voulais pas, parce que je ne veux pas perdre la liberté que j'ai. Je ne veux pas perdre quelque chose de cher, et c'est pour cette raison que je ne m'attache à rien d'autre qu'à moi-même. Peut-être que l'alcool joue ce soir, il est vrai, je n'en sais trop rien, mais je ne peux pas nier que t'embrasser m'a rendu étrange sur le coup. J'ai déjà ressenti ça à l'époque où j'ai eu le malheur de tomber amoureuse. Mais l'amour n'est que déception. Je suis une Chimère, je ne suis pas faite pour aimer. Dans ma lignée, nous n'aimons pas. On se contente de se reproduire pour assurer la survie de notre nom... C'est ainsi que je suis née, moi, Vesper Jovanovski. »

La jeune femme n'avait jamais eu l'occasion de s'étaler sur sa vie à qui que ce soit, et la voilà à parler à un parfait inconnu dont elle ignorait le nom. Même son Maître n'en savant pas tant sur elle. C'est à peine s'il savait son âge.
Vesper posait ses deux mains sur le visage du garçon, entourant ses traits fermes d'homme. Un regard presque mielleux se fit voir, bien que le sourire n'y était pas. On l'aurait dit comme hypnotisé. Quel genre de magie utilisait-il pour apprivoiser la bête ?

« ... Très bien. J'arrête de jouer. J'arrête de me cacher derrière un voile. Je le laisse tomber vulgairement sur ce sol. Tu es heureux ? Tu as ce que tu veux ? Je ne peux rien t'offrir d'autre que cela, il faudra t'en contenter. »

Le tout fut prononcé dans un murmure que seul lui pouvait entendre, d'une voix presque tremblante. Allait-elle pleurer ? Non, elle tremblait. Pas de rage, mais de frustration. Jamais elle n'avait vu cette partie d'elle-même au grand jour. Quelle animal terrifiant tu fais là Vesper...
Sans ajouter un seul mot elle plaquait ses lèvres avec fougue contre celle de son partenaire, sa langue se faisant malicieuse avec sa jumelle, exécutant plusieurs tours, follement. Le laissant envoûter par ce baiser, elle profitait de l'instant pour avancer doucement vers lui, l'obligeant à faire quelques pas pour qu'il finisse par chuter sur le matelas. Les revoilà dans une position familière, celle où la jeune femme s'était assise convenablement sur son bas ventre, à cheval. Malheureusement, cet échange de sentiment ne dura que peu de temps alors qu'elle posait sa paume maladroite sur l'épaule sanguinolente. Un instant elle allait s'excuser, mais les mots ne sortaient pas. Sa gorge se nouait.

Vesper enlevait une nouvelle fois sa chemise, sans provocation, comme si elle enlevait un simple bijoux. Elle mit en boule sa chemise blanche, l'appuyant sur la plaie. Le regard froid habituel changeait, il devenait attendrissant, triste, compatissant. La couleur immaculée virait vite au rouge une fois posée sur l'épaule.
La Chimère caressait la joue du Duras, jouant au jeu du regard une dernière fois... Une toute dernière fois avant de lui déposer un baiser chaste sur la bouche. La sienne descendait lentement le long de sa joue, s'arrêtant un moment sur son cou, mordillant tendrement ce dernier et le parsemant de baiser par millier.
Elle se fait plus douce dans ces geste, plus aimante, plus humaine. Il n'y avait aucune perversité dans ce qu'elle faisait. Avec lenteur elle laissant ses lèvres déposer de nouveaux baiser le long du buste nu de l'individu, se stoppant à son nombril.
Puis, dans un filet de salive grâce à sa langue, elle remonta la totalité du haut de son corps jusqu'à son oreille, y murmurant tendrement :

« Ton nom... ? »

code by shiya.



HRP : OMFG 8 439 mots.. J'ai battu mon record je crois xD !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drôle de nuit... (Pv Vesper)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drôle de nuit... (Pv Vesper)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
» [Acceptée][Nami] [Voleur] [Niveau 35] [Nefle de la nuit]
» nuit sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détentoire - section hors rpg :: LES ARCHIVES DU FORUM :: ► Rpg-
Sauter vers: