Forum classé NC-16 en raison de ses contenus Yaoi - Yuri - Hentai & Violence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après le soleil, y a-t-il forcément la pluie ? [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après le soleil, y a-t-il forcément la pluie ? [LIBRE]   05.08.12 10:01

La journée avait été égale à celle de la veille. Dune s’était levée au dernier moment pour aller en cours, et lorsqu’elle avait atteint l’université, elle n’avait pu s’empêcher de soupire avec force. L’université l’ennuyait, bien que certains cours soient intéressants, et malgré le fait qu’elle ait loupé son année, elle n’arrivait pas à fournir plus de travail ou d’entrain avec la nouvelle année scolaire. Elle n’y pouvait rien, elle n’aimait pas qu’on la force bêtement à apprendre des choses… Elle n’aimait pas ça… Et puis, il y avait les autres également.

Dune n’y pouvait rien, elle n’aimait pas les autres. Elle se sentait mal à l’aise en leur présence, comme rejetée de leur ronde. Ou plutôt, elle s’expulsait elle-même de cette ronde. Parce que, plus loin serait-elle des autres, moins elle serait sensible à leurs humeurs, leurs émotions. Et puis même, Dune n’avait été que rarement intégrée à un groupe. Son attitude, son caractère, ce qu’elle était et véhiculait déplaisait trop souvent à la masse.

Quoiqu’il en soit, la journée touchait à sa fin. L’heure du repas était passée depuis un bon moment déjà et le soleil se faisait bas sur l’horizon. Malgré la fraicheur qui s’était installée, Dune était toujours simplement habillée d’un short en jean et d’un tee-shirt large et noir, qui s’échappait sans cesse de ses épaules. Une paire de larges chaussures complétait cette tenue pas forcément assortie. Et comme d’habitude, la blonde –à la limite de la blancheur- ne s’en souciait pas.


Ses pas rythmés l’avaient menés à travers l’île jusqu’au parc. Endroit qu’elle connaissait bien, car y aller était devenue une habitude peu de temps après son entrée au collège. Lorsqu’elle séchait, qu’elle se prenait la tête avec son père ou son frère, ou simplement lorsqu’elle avait besoin de se poser quelque part. Elle aimait cet endroit avec une simplicité incroyable. Y aller, s’asseoir sur l’herbe et regarder le ciel sans réfléchir plus qu’il ne le fallait. Finalement, la blonde était une personne bien simple.

Ce soir là encore, l’étudiante entra dans le parc de sa démarche rapide et perdue. Elle ne regardait rien autour d’elle, comme si le reste du monde n’existait pas. Même la beauté de ce parc entièrement inscrit dans le style nippon, ne sembla pas attirer son regard acier. Comme une automate, elle traversa une partie de pelouse, rejoignit un chemin et passa un pont. Dès qu’elle l’eut franchi, elle ralentit son rythme de marche et sembla se réveiller. Ses yeux s’accrochèrent à tout ce qui l’entourait, et elle sembla s’apaiser même si son visage restât indéchiffrable.

Finalement, la jeune femme vint s’asseoir contre l’arbre qu’elle s’était elle-même appropriée au fil des ans. Son sac en bandoulière, si léger et vide qu’on en doutait presque de son statut d’étudiante, vint s’écraser sur le sol et Dune soupira encore. Soupire d’aise. Elle était ‘chez elle’.


Le temps aurait pu prendre fin là et la jeune femme ne s’en serait pas plainte. Elle était bien, installée comme elle le voulait, et plus ou moins dans la solitude. Une mélodie s’échappa de ses lèvres. Elle fredonnait une chanson que sa mère avait du lui chanter lorsqu’elle était encore toute petite. C’était un moment parfait.

Pourtant, bien vite, le moment parfait pris fin. La jeune fille fit lentement taire sa voix, son souffle devenant plus rapide, plus douloureux. La peur vint grignoter son estomac, formant une boule d’angoisse dans sa gorge. Elle ne savait pas vraiment ce qu’il se passait. Elle se sentait épiée, et les multiples attaques qu’elle avait vécues dans sa courte vie avaient lancé chez elle une peur systématique face à ce genre d’impression.

Sa voix finit par s’élever de nouveau mais non pas dans la langue de cette ville –le japonais-, mais en français –langue qu’elle utilisait lorsqu’elle se parlait à elle-même, dans l’espoir qu’elle seule puisse le comprendre- :


« Ah tiens, les ennuis recommencent… ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Après le soleil, y a-t-il forcément la pluie ? [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portal 2 : du coop entre PC et PS3 ?
» pour ceux qui n'aiment pas forcément...
» CR Tours-Bourges => CR d'une pompe à vélo pas forcément bien réveillée...
» Un lézard qui flache et forcément venimeux ...
» Comment être sur de battre les Gogo de Luca au tournoi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détentoire - section hors rpg :: LES ARCHIVES DU FORUM :: ► Rpg-
Sauter vers: