Forum classé NC-16 en raison de ses contenus Yaoi - Yuri - Hentai & Violence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les titres c'est pour les pigeons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les titres c'est pour les pigeons.   31.07.12 16:42


Les Titres C'est Pour Les Pigeons


Quelques petites règles
.....Parce qu'on est de gens civilisés...

#1 : Ceci est un sujet hors temps, donc tous ce qui se passe ici ne compte pas dans le forum. Un peu comme ce que l'on fait à Vegas, reste à Vegas.

#2 : Ce qui ne veut pas dire que les règles de bases n'existent plus. En gros, vous respectez les règlements du forum (évidemment), du contexte original et des races.

#3 : Tout le monde est libre d'aller et venir, pour autant que l'histoire reste cohérente.

Mise en contexte
.....Parce que bon... il en faut une.

Nous sommes le 7 août, le soleil est sur le point de se coucher et la température se rafraîchit tranquillement. Quelques jours plus tôt, des affiches ont étés collées partout dans la ville, comme quoi il se produirait un truc géant sur la plage à cette date. Nos protagonistes, curieux, se présentent donc à l'endroit indiqué... pour y touver une quantité phénoménale de bière, de vin et tout un tas d'autres alcool plus forts.

Hum... c'est louche. Mais est-ce qu'ils vont se gêner pour autant ? Je ne crois pas !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   02.08.12 16:59

Spoiler:
 

-Une journée à la playa... avec les femmes en bikini…


C’était la chanson que Shawn chantait depuis déjà un bon moment. Étant du genre à toujours faire ses devoirs, le jeune homme n’avait pas manqué l’information qui traversait la ville à la vitesse de l’éclair. Cette nouvelle n’était nul autre que l’annonce d’une grande journée à la plage où tout le monde s’amuserait. Aux yeux du pervers, c’était l’occasion rêver de pouvoir se rincer l’œil…ou plutôt de se noyer l’œil. Eh oui, dans sa tête le calcul était extrêmement simple. Journée à la plage+ chaleur = Femme en bikini et en grande quantité. Un rêve impossible qui semblait prendre forme pour devenir réel. C’était tellement beau…à vrai dire..c’était trop beau pour être vrai. Oui, tellement beau qu’il devait y avoir un point négatif. Effectivement, femmes en bikini en grande quantité = Hommes… et c’était le côté détestable de l’évènement. Or, il ne fallait pas penser que Shawn était sexiste, car ce serait mal le connaître. Il détestait simplement leur présence… À son avis, le monde aurait été beaucoup mieux si la femme avait été créée avant l’homme…et surtout sans l’homme à l’exception de lui-même évidemment. Mais bon, c’était une réalité auquel il devait faire face et il n’allait surtout pas se priver d’accomplir son rêve rien que pour ça…



Le jour FALP était enfin arrivé, FALP pour femmes à la plage et la tête pivoine était de bonne humeur. D’ailleurs, Shawn s’était réveillé extrêmement tôt rien que pour être prêt et ne pas manquer une seconde de la magnifique journée qui semblait à l’horizon. C’était assez inutile puisque le tout se déroulerait durant la soirée. De toute manière, excité comme il était, rien ne l’aurait retenu au lit…enfin..peu de choses. Quoi qu’il en soit, Kingsley était vêtu de ses vêtements pour la soirée. Au niveau du haut, il avait vêtu un chandail noir qui moulait son corps sans être trop serré. Au niveau du bas, il avait revêtu un costume de bain à carreau noir et rouge. Le tout allait évidemment avec ses cheveux et sans le cacher, c’était justement le but. Après tout, il fallait avoir belle apparence non? À moins que le style arc-en-ciel était à la mode depuis quelque temps? En tout cas, Shawn était fin prêt et quitta son domicile en sandale de plage lorsque le soleil commença à céder sa place…

Étrangement, le trajet qui devait lui prendre une vingtaine de minutes ne dura que dix minutes .Était-ce à cause de l’excitation qui coulait de manière abondante dans son sang? Peut-être bien mais une chose était certaine, il était impatient et joyeux. Sa joie semblait d’ailleurs si contagieuse qu’il provoquerait surement une épidémie .



Dès son arrivée, la boule rayonnante porta son attention sur le lieu de plaisance. À la plage, il pouvait voir qu’il y avait quelques personnes qui ne devaient probablement rien savoir au sujet de ce qui se tramait. C’était des familles qui allaient probablement se coucher en même temps que le soleil. Pendant ce temps, les organisateurs étaient en train d’apporter les dernières rectifications pour que tout soit parfait.

C’est d’ailleurs ainsi que l’attention de la créature ailée fut attirée. À moins de cinquante mètres de lui, un employé avait laissé des affiches et marqueurs… Un éclair de génie lui traversa dès lors l’esprit. Un sourire malicieux s’installa sur ses fines lèvres beiges. L’idée qu’il venait d’avoir risquait d’éliminer une grande quantité d’hommes. Ses êtres étaient si bêtes qu’ils allaient tombés dans son piège comme de petits enfants naïfs…

Mettant dès lors son plan à exécution, il se saisit rapidement des affiches ainsi que du crayon-feutre. S’enfuyant tel un voleur, il s’éloigna le plus possible de la scène de crime histoire de ne pas se faire prendre sur le fait. Shawn commença alors à utiliser le marqueur foncé pour inscrire de multiples informations sur une affiche. L’être dépravant exécuta le tout de manière copieuse sur les autres affiches puis il se mit à les distribuer de manière hâtive aux alentours, les apposant proche des entrées. Sur les cartons on pouvait voir :



-Les hommes âgés de 30 ans et plus n’ont pas accès à la plage, nous essayons de diminuer les risques de pédophilies. De plus, vous devriez avoir de meilleures occupations à votre âge.

-Les hommes qui sont âgés de 18 ans et moins n’ont pas l’autorisation de pénétrer les lieux. Vous devriez étudier à cet âge!

-Les hommes ayant l’intention de boire jusqu’à temps qu’ils soient saouls sont refusés. Nous voulons garder la plage propre.

-Les hommes possédant de la drogue ou ayant déjà consommé sont proscrits d’entrée. Ruinez votre vie ailleurs.

-Tout homme ayant des intentions malsaines ne peut entrer. Nous le verrons dans votre visage, nous ne pardonnons pas.

-Tous les hommes dont les règles antérieures ne concernent pas ne peuvent entrer. Vous êtes beaucoup trop sage…retournez à votre domicile

-Au final, les hommes ne peuvent entrer à l’exception des VIP.

Les membres VIP sont les suivants :

-Shawn

-Kingsley

-Et c’est tout

Merci de votre compréhension


Bon, Kingsley avait pris un malin plaisir à écrire ses règles et il s’était même risqué à écrire son nom. Toutefois, personne ne s’apercevrait que Shawn et Kingsley étaient la même personne puis de toute façon personne ne le soupçonnerait…quoiqu’il sera probablement le seul gars. À moins que certains décident de transgresser les règles, une situation risquant fort bien d’arriver. Malgré ça, il fallait être positif, une grande quantité d’hommes allait être éliminée, et ce pour le bien de la soirée… ou plutôt pour le bien de la tête enflammée.

Tout était maintenant prêt. Shawn Kingsley pénétra l’entrée de la plage avec un sourire resplendissant. Son sourire était si magnifique qu’il semblait être en rivalité avec la beauté du coucher du soleil. Une seule cause était à l’œuvre de tout ça… L’accomplissement de son rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   02.08.12 19:26



party to the beach, fuck yeah

Il y a de ça quelques jours avant de fameux 7 août, une rumeur courait qu'il y allait avoir un évènement sur la plage. Pourtant, affiches comme passants n'en savait pas plus, la pseudo-fête restait un mystère pour chacun. Il en était de même pour Vesper, et bien qu'elle ne soit pas du genre à perdre son temps à des soirées sur une plage comme une vulgaire adolescente, sa curiosité la poussait à y participer. Dans le pire des cas, elle ne fera que perdre son temps, mais de l'autre côté, ça aurait été la même chose si elle avait dû rester tranquillement chez elle en hésitant à boire, à regarder la télé ou dormir bien que ça ne soit pas son activité favorite. Tant pis, ce sera peut-être l'occasion de rencontrer une Chimère à la chaire tendre et fraîche qu'elle pourrait délecter jusqu'au petit matin. Après tout, pourquoi ne pas s'amuser un peu ce soir ? ... Ca fait un moment qu'elle ne l'avait pas fait, tellement attachée à son image de bête sanguinaire et Gardienne des Enfers de ce cher Mephisto.
La belle se contentait d'enfiler une robe légère et blanche par dessus un maillot de bain séparés en deux pièces, unis, d'une simple couleur lavande. Elle appréciait attirer l'attention, certes, mais pas face au premier pervers en rûte venu. C'est pour ça qu'elle adoptait la simplicité, mais avec des cheveux aussi blancs que les siens et un corps vraiment mis en valeur, aussi bien par sa pâleur que par ses formes généreuses, elle ne passait pas non plus pour la femme invisible.
Le soleil se couchait peu à peu sur Cross Garden, la plage se vidant petit à petit, les enfants commençant à râler parce qu'il était l'heure de rentrer à la maison... Décidément, il n'y avait pas foule pour le moment. Elle était aussi arrivée un peu en avance à la plage en effet. Quelques jeunes étaient présents, mais restaient en groupe. Elle vint à se poser dans son coin, étalant sa serviette au sol, trouvait que le sable était fortement désagréable lorsqu'il collait à la peau. A son grand étonnement, Vesper découvrit plus barils d'alcool en tout genre, ce qui lui allait à ravir. Joyeusement elle vint alors à s'avancer vers ces derniers, se servant un verre sans oublier de payer le type à côté, le tout sans un au revoir, ni bonsoir, et encore moins un merci. La politesse, c'était décidément pas son truc.
Elle avalait une gorgée de la liqueur, remarquant que plus le temps avançait, moins il y avait de gens. Et si ça n'avait intéressé personne ? Elle serait la seule à boire comme un trou ? Par curiosité alors elle s'approchait de l'entrée de la plage, son verre rempli toujours en main et abandonnant sa serviette derrière elle.
La Gardienne de Mephisto avançait avec difficulté dans le sable, elle détestait ça décidément... La nature, c'était vraiment pas son truc. Et alors qu'elle allait poser un pied sur le bitume, elle vint à heurter quelqu'un, ce qui renversa malencontreusement son alcool sur elle - comme par hasard. Sa robe trempée, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un léger grognement sans prêter à attention à la personne qu'elle venait auss de bousculer, ne prenant même pas la peine de s'excuser.

« Putain c'est pas vrai ! Tu peux pas faire attention ! »

Bon en réalité, elle était sans doute la plus fautive des deux, mais jamais elle ne l'avouerait. Elle relevait ses yeux vers l'individu, découvrant un jeune homme, semblant à un adolescent, aux cheveux rouges et avec un regard drôlement perçant. Il n'était pas humain, ça, c'était certain. Le problème quand on est Vesper Jovanovski, c'est que tout le monde vous connait, mais vous, vous ne connaissez personne.
La Chimère plaquait son verre contre le torse de l'inconnu, soupirant un simple : « Tiens moi ça » bien sec. La demoiselle ôta sa robe, se retrouvant un bikini face à lui, chose qui ne la dérangeait pas plus que ça de toute façon, elle qui est du genre impudique. Suite à cela, elle reprenait son verre, ignorant le jeune homme en scrutant le reste de la ville, voyant si quelques autres personnes allaient s'inviter à la partie.


créée par sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   02.08.12 22:23



✖La Mort À La Plage ✖
« Les maillots c'est le mal. »
MUSIQUE ♫

Une fête, à la plage ? Pourquoi pas. C'était rarissime de voir ce grand énergumène faire autre chose que de glander à la maison, mais il commençait vraiment à en avoir marre de ces émissions de télé qui vous donne l'impression d'être de plus en plus idiots à chaque épisode. Et en plus, fête voulait dire alcool, et Az n'aimait rien de plus que l'alcool. Sauf peut-être la musique classique. C'est donc dans l'espoir de trouver une quantité phénoménale de bière qu'il sorti de chez lui, cette soirée là. Bien que sa destination soit plutôt propice aux maillots de bains, lui, n'en possédait aucun, il était donc vêtu d'une camisole noire toute simple et d'un jean gris en denim tout déchiré. C'était ce qu'il possédait de plus léger et tant pis si les gens le trouvaient ridicule.

Sur le trajet, Azra arrêta dans un petit commerce où il acheta tout le nécessaire. C'est à dire : De la bière, au cas où il s'était fourvoyé sur le genre d’évènement, des lunettes de soleil au rabais et un paquet de cigarettes. Évidemment. En sortant du magasin, il s'enfonça les lunettes sur le nez, s'alluma une clopinette et se mit la bière sous la bras, avant de poursuivre son chemin. Au loin, on pouvait voir le soleil disparaître dans l'horizon et bientôt, Az pu apercevoir les premiers grains de sable. À l'entrée de la plage, il remarqua quelques annonces faites grossièrement au marqueur et s'approcha pour les lires.

- Pfff.

Il était clair que des petits rigolos tentaient d'interdire la plage aux hommes. Certainement pour garder tout l'alcool pour eux. Bah oui, il est de notoriété publique que les hommes tiennent mieux l'alcool que les femmes. Malheureusement pour eux, ce n'était pas quelques affiches ridicules qui l'empêcherait d'aller se fendre la gueule ce soir ! Le site était presque désert, en fait, si ce n'était pas du couple un peu plus loin, il serait seul. C'est alors qu'il l'aperçu. Il était si beau que son coeur se mit à battre la chamade. Lui, avec son corps scintillant, perlant de sueur et sa bouche, qu'il devinait rempli d'un délicieux nectar. Presque au ralenti, Az laissa tomber sa bière sur le sable chaud et enleva ses lunettes, qui se retrouvèrent elles aussi sur le sol et se mit à courir vers la plus belle chose qu'il ait vu dans toute sa vie. Tout près, il se jeta à ses pieds et l'enlaça. Son contact était si frais... Ce magnifique, ô magnifique... bidon de bière.

Remis de son émotion, il se recula un peu pour le regarder de plus près. Il le secoua un peu, juste pour vérifier le niveau d'alcool. Plein. Merveilleux ! Sans attendre, il chercha les verres, qu'il trouva un peu plus loin, sur un table et s'en versa un. L'alcool le rend presque humain. Lui qui d'habitude n'exprime presque rien, lorsqu'il boit, il devient une toute autre personne. Restait seulement a savoir qui il serait ce soir. Un grand méchant loup ? La fée des dents, une pieuvre ou un arbre ? Qui sait...

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   04.08.12 18:50

Qui a-t-il de mieux que de passer la journée à la plage ? Passer la journée ET la soirée à la plage !

Qui a-t-il de mieux que de passer la journée ET la soirée à la plage ? Passer cette même soirée à faire la fiesta !

Le mot avait été passé dans la ville. Un grand évènement allait se dérouler à la plage ! Ni une, ni deux, tous ceux qui avaient lu les affiches s’étaient lancé le défi de mettre au courant le plus de gens possible, et avec les réseaux sociaux, autant dire que le message c’est diffusé comme une traînée de poudre. Du coup Lyana avait décidé avec quelques amis de profiter de cette journée de relaxation à la plage pour aller jeter un coup d’œil à ce fameux évènement. La jeune fille avait donc prévenu ses parents, leur disant qu’elle risquait de rentrer tard, voir même très tard. Sa mère lui avait distraitement souhaité de bien s’amuser. Son père quant à lui, semblait plus inquiet. Elle dut lui promettre de ne pas faire trop de folies et qu’elle avait bien chargé son téléphone portable au cas où elle devrait les joindre ou si eux-mêmes voulaient l’appeler. Par contre elle leur avait bien fait comprendre qu’elle ne pouvait pas leur promettre de ne pas boire et d’entendre la sonnerie du téléphone. Car si l’évènement était vraiment gros, il risquait d’y avoir beaucoup de bruit.

C’est donc avant la fin de l’après-midi que la petite troupe décida de se mettre en mouvement. Ils se séparèrent, chacun allant chez soi ou chez un autre pour pouvoir se préparer, mais surtout pour se débarrasser du stock de la plage. Parce que c’était connu, faire la fête avec un parasol, c’était pas l’idéal… De ce côté-ci, Lyana avait un avantage. La maison familiale n’était pas trop loin de l’endroit où ils avaient passé la journée. Elle se contenta donc de tout laisser dans le jardin et fit demi-tour, direction le lieu de ce fameux « grand évènement » ! Elle n’avait pas voulu se changer, c’était inutile pour ce type d’évènement et elle jugeait sa tenue adéquate. Elle portait toujours son maillot de bain « deux-pièces » de couleur blanche avec motif floral dont le haut s’attachait dans le cou. Elle s’était contentée de passer une jupe, blanche elle aussi, tombant jusqu’à ses genoux et un débardeur rouge, simple. Ses cheveux encore ondulés à cause de sa baignade, étaient ramenés sur le côté, attachés par un simple élastique noir. Elle avait même complètement zappé qu’une de ses amis y avait piqué une fleur. Rouge avec le cœur jaune doré. Au moins c’était assorti à sa tenue sans qu’elle le sache.

Arrivant sur les lieux, Lyana s’étonna de ne voir personne. Enfin personne… C’était faux. Il y avait déjà des gens, mais elle s’était attendue à ce qu’il y en ai beaucoup plus ! Surtout à voir la quantité phénoménale de bouteilles, de fûts, de bidons et tout autre chose qui pouvait contenir de l’alcool. Bon elle était sans doute arrivée trop tôt, comme d’habitude… Parce qu’avec tout le stock là, c’était clair qu’une grosse fête était prévue ! Nan ? En tout cas… Histoire de passer le temps, elle jeta un coup d’œil aux personnes présentes. La fête avait même pas commencé qu’un garçon avait déjà gaffé. Il fallait croire qu’à cause de lui de l’alcool s’était renversé sur une jeune femme. Mmh, en fait il avait pas tant gaffé que ça, à la voir se dénuder comme si de rien était et son physique Ô combien avantageux, il avait plutôt bien joué son jeu ! Elle les observa encore un petit instant. La jeune femme était de ces beautés qui pouvaient rendre jalouse sa mère alors qu’elle-même était mannequin ! Défaut purement « semi professionnel », du aux moments passés avec ses parents sur les « plateaux », Lyana se permit d’estimer mentalement les mensurations de la belle. Ceci une fois fait, elle laissa le « couple » arrangé leur problème, s’il y’en avait vraiment un, et regarda ailleurs.

Là, elle fut témoin d’une scène qui, c’était certain, resterait gravée à jamais dans sa mémoire tellement la beauté et l’émotion qui s’en dégageait, l’avaient prise au plus profond d’elle-même et l’avait à ce point ému qu’elle ne put se retenir de laisser couler une larme. Le coucher de soleil, ce garçon non dépourvu de charme qui était passé maître dans la course au ralenti, (si si dans la vision de Lyana il courait au ralenti !) et ce bidon de bière si bien proportionné, perlant de sueur, ce qui ne faisait qu’augmenter son pouvoir de sex-appeal… Non vraiment, cette scène ne pouvait laisser quelqu’un de marbre ! Elle était si belle ! Si… Belle, qu’elle ferait passer les meilleures du cinéma Hollywoodien pour de simples scènes pourries et fades.

Encore toute émue, elle se dirigea vers le garçon et une fois à proximité de lui, elle se rendit compte qu’elle n’avait ni papier ni stylo pour lui demander un autographe ! Ô malheur ! Ô désespoir !
La mine déconfite, elle laissa ses épaules s’affaisser et fit demi-tour. Que de déception !
Elle alla alors se servir un rhum&coke, bien que le « coke » ne soit pas là en très grande quantité, et décida de noyer son chagrin en le buvant à la paille. La fête n’importait plus… Elle était trop déçue de son oubli et s’en voulait à mort ! Non mais qu’est ce qui lui avait pris d’oublier de prendre un stylo et du papier !

« Idiote ! »

Et ses lèvres allèrent retrouver la surface lisse de la paille, et le verre se vidait… Un peu trop vite sans doute…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   04.08.12 20:10

Le jeune homme attendait patiemment que les femmes arrivent. Le temps se faisait de plus en plus long dû à son impatience insatiable. De nombreuses personnes arrivaient mais il n’y en avait jamais assez à son goût. De plus, parmi ses personnes il y avait quelques hommes faisaient demi-tour alors que d’autres restaient hésitant face aux affiches. Le plan avait marché…enfin en partie. Un homme avait pénétré la plage avec insouciance des conséquences inexistantes qui pouvaient lui arriver. Ce même homme s’était ensuite jeté sur un baril de bière au plus grand désarroi de Shawn. Ce dernier ne se sentit nullement gêné puisque l’intrus semblait plutôt être un adepte de l’alcool et non des femmes. C’était ce qu’il voyait mais le jeune homme n’avait plus le temps de fixer la scène , une personne entra en collision contre lui et le réprimanda de manière injuste.

Déjà là , ce n’était pas de sa faute vu qu’il était stable mais la voix mécontente aux attraits féminins avait noyé toutes répliques venant de sa part. Sans même avoir le temps de regarder la personne fautive, il fut obligé de tenir un verre contenant un liquide nocif à la vie en trop grande quantité. Tout se passait si vite et cette femme… elle n’était pas du tout gênée. L’homme aux cheveux de couleur épicés leva doucement la tête en tenant le ver puis fut attaqué d’un coup de chaleur... Devant lui se trouvait une merveilleuse femme aux cheveux de couleur aussi inhabituelle que la sienne. Un visage de satin et de fins traits ornait ce merveilleux corps bien formé. Elle avait des attraits angéliques qui la rendaient simplement splendide à regarder mais le tout ne s’arrêtait pas là. Étrangement, le cœur de Shawn battait de plus en plus vite. Le cerveau tentait de garder le contrôle mais les émotions semblaient trop fortes. Des émotions denses et puissantes qui semblaient être provoquées par le charme qu’elle dégageait… Cette femme était d’une beauté divine. Shawn ne pouvait croire qu’elle était une humaine mais plus important…elle se déshabillait là …devant lui. Si le jeune homme aurait eu trois oeils, ils auraient surement affiché un 7 chacun...démontrant ainsi qu'il venait de gagner le jackpot.

Déjà sous le coup de l’émotion, le tout ne fit qu’accentuer la teinte rouge qui commençait à envahir ses joues… Puis pour couronner le tout, la scène semblait se passer au ralenti dans son esprit. Il voyait chacun des mouvements de manière attirante et sensuelle. C’était un spectacle divin auquel il était content d’être le seul et unique spectateur. Enfin..c’est ce qu’il pensait. Puis au moment où elle reprit son verre, Shawn qui s’attendait à un merci fut grandement déçu, car elle le laissa paitre tel un poteau. Des tonnes d’hommes auraient grogné de mécontentement en faisant l’idiot, mais Kingsley n’était pas ainsi. C’était un roi.. et il devait se montrer digne de l’être. C’est donc pour ça qu’il ne perdit pas de temps…

Partant à la course, il se dirigea à la plage où il remplit deux verres d’alcool. L’un contenait de la sangria tandis que l’autre était rempli de bière. Utilisant à nouveau sa vitesse inhumaine, il se rendit au lieu où la jeune femme l’avait quitté. De manière entièrement calme, le pervers aux yeux dorés combla la distance que celle-ci avait exécutée avant de se placer devant elle le sourire aux lèvres.

-Vous m’excuserez pour ce malheureux incident. Toutefois, vous devriez peut-être songer à regarder en face de vous. Qui sait...vous pourriez manquer quelque chose d'intéressant ou qui vous plairait.

Le jeune homme la regardait de manière songeuse. Son regard semblait être en train de percer les moindres réactions de la jeune femme pour comprendre sa façon d’agir. Cependant, ce n’était pas vraiment le cas. En fait, Shawn était plutôt en train d’admirer la magnifique femme qui lui était donnée de voir. Était-ce un test des avariels? Quoi qu’il en soit, s’il devait résister, il coulerait sans aucun doute.

-Voilà pour me faire pardonner, en espérant que le tout vous plait.

Il lui tendit alors doucement le verre vers l’avant afin qu’elle le prenne. Ses yeux dorés quant à eux fixaient toujours le fruit de la tentation qui se dressait devant eux. Vint ensuite la personnalité du jeune homme qui s’occupa de le rendre fidèle à lui-même.

-Puis-je connaître votre nom? Après tout, vous me semblez étrangère…je me risquerais même à dire que vous venez d’un autre monde…

Le léger sourire agrémentant ses paroles témoignait de l’intention de la complimenter.

-Après tout, une femme aux cheveux de couleur aussi pure ne peut exister qu’en rêve n’est-ce pas?…m’enfin ne prenez pas le tout comme une manière de draguer ou quoi que ce soit. Je dis simplement ce que je vois.

Et en ce moment, il ne voyait qu’une seule et unique chose, son désir de passer la soirée en compagnie de cette femme à l’apparence éthérée… S’il y avait une chose qu’il ne comptait pas regretter, c’était bel et bien d’être venu. Sinon, il aurait manqué bien des choses…puis étrangement la soirée s’annonçait haute en couleur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   06.08.12 11:56



party to the beach, fuck yeah

Au final, qu'est-ce qu'elle attendait ? Elle n'avait pas d'amis, pas de famille assez proche, pas d'amant officiel, il ne lui restait rien à part sa petite personne. Cela ne la faisait pas souffrir, loin de là, ce n'était du tout de son genre, c'est juste que dans ses situations telles que celle-ci, elle préférait mettre sa fierté et sa popularité de côté pour s'amuser également. Mais trop égoïste pour ce faire, Vesper se contentait d'observer les alentours, tenant son verre presque vide dans sa main tandis que l'autre gardait sa robe contre sa poitrine, ne souhaitant pas que cet individu ne puisse poser un regard sur elle.

« Vous m’excuserez pour ce malheureux incident. Toutefois, vous devriez peut-être songer à regarder en face de vous. Qui sait...vous pourriez manquer quelque chose d'intéressant ou qui vous plairait. »

Dire qu'elle n'avait même pas écouté ce pauvre heune garçon, c'est triste. Mais c'était dans son caractère, elle n'y pouvait rien. Si ça ne l'intéresse pas, elle n'écoute pas, aussi têtue qu'on peut la connaitre. La belle laissait un soupir de soulagement lorsqu'elle vit le garçon s'éloigner peu à peu, contente de ne pas avoir à râler contre lui pour qu'il lui fiche la paix. Au loin elle vit un garçon s'approcher, des cheveux grisés, un regard tout aussi semblable, une démarche nonchalante, puis s'en suivit de près d'une fille, aussi banale pouvait-elle paraître. Vesper n'y prêta pas spécialement attention, elle finit par se dire simplement que les gens arrivaient petit à petit, et que la soirée allait finalement être intéressante, qui sait...
Malheureusement, contre toute attente, l'inconnu aux cheveux rouges revenait vers elle, deux verres à la main, pleins, s'excusant pour l'incident qui était survenu il y a quelques minutes. Trop tard, elle était piégée, il venait de lui demander son nom, enchaînant avec quelques compliments niais qui lui fit rouler des yeux, reposant ces derniers sur son verre qu'elle commençait à boire à petite gorgée. La jeune femme aimait bien se faire draguer, ce n'était pas quelque chose qu'elle niait, elle s'en fichait bien, mais pas par n'importe qui. Elle préférait que ça soit les hommes qu'elle choisit elle-même qui viennent lui faire la cour, et même si ce garçon n'était pas moche, il n'avait rien de particulier à ses yeux à part sa chevelure flamboyante et ses yeux étrangement.. Captivants. Mais rien de plus. Ca s'arrêtait là. Rien qu'à sa façon de parler, il l'insupportait.
Lâchant un nouveau soupire, la Gardienne le regardait brièvement avant de se replonger dans ses pensées, ne voulant même pas lui répondre. Mais il le fallait, ça ne lui ressemblerait pas si elle partait sans un mot. Après tout, y a peut-être moyen d'en faire quelque chose de celui-la.

« Moi qui pensait être suffisamment connue dans le coin pour ne pas avoir à tenir ce genre de discours futiles... Je m'appelle Vesper Jovanovski. Et, en effet, on ne peut pas dire que je suis de ce monde. »

La Chimère dessinait un léger sourire de fierté sur son visage de poupée. Oh elle était bel et bien heureuse de ne pas être née humaine, elle ne le cacherait jamais. Et de toute façon, lui non plus n'avait rien de complètement humain, sans doute était-il une Chimère, un Eidolon, un Avariel, un Duras, qui sait... Elle ne préférait pas entrer dans les détails pour le moment, sait-on jamais, peut-être qu'elle se trompait sur son compte. Vesper avait tout de même décidé que ce soir elle ne serait une bête sanguinaire, elle allait faire quelques efforts et ne tuer personne, ne pas piquer de crise ou autres tragédies. Elle devait alors s’exiler un peu des gens qui étaient susceptibles de l'énerver.

« Bon, tu dois sans doute attendre quelqu'un. Je vais me poser. »

Sans même lui laisser le temps de répliquer, elle repartit sans un mot vers sa serviette, y abandonnant son verre et sa robe afin de rejoindre l'eau. Sur son chemin elle bouscula le jeune homme de tout à l'heure avec ses cheveux gris, ne s'excusant même pas encore une fois, l'ignorant, continuant sa traversée sur ce sable si fin et si chaud. Elle se laissait petit à petit engloutir par les vagues, jusqu'à la talle je dirais où elle restait droite et fière, fixant l'horizon sans un mot, regrettant un peu d'être venue ce soir, finalement, rester devant la télé, c'est pas si mal...


créée par sweet peach
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   08.08.12 12:00



✖La Mort À La Plage ✖
« Les maillots c'est le mal. »
MUSIQUE ♫

C'était dans sa tête, ou cette femme venait carrément de lui rentrer dedans ? Ah... non, ce n'était pas un rêve, puisqu'il avait de la bière partout sur lui. La vipère... même pas un regard, encore moins une excuse. Sacrilège, toute cette liqueur de Dieu qu'il ne pourrait pas ingurgiter. Quel gâchis. Avec stupeur, Az regarda son pantalon et son chandail tout mouillé et se dit qu'il aurait mieux valu acheter un maillot. Au moins, il aurait pu se jeter à l'eau pour se nettoyer... Maintenant il sentirait la bière pour le restant de la soirée. Génial. Et pourquoi cette fille le regardait avec une telle expression de merlan frit ? Enfin, ce n'était pas très important. Ce qui comptait en ce moment, c'était son verre. Enfin, ce qui restait dans son verre, puisque la moitié de son contenu imprégnait désormais ses vêtements. Il le cala, sans plus de cérémonie et lançant des regards meurtriers à la Chimère aux cheveux blancs. Il se souviendrait d'elle...

Quelques minutes passèrent, où Az se servit verres sur verres, mélangeant tous les alcools possibles, des plus communs aux plus exotiques. Le soleil avait maintenant complètement disparu et dans ses yeux, les étoiles étaient magnifiques. Madame la lune avait même daigné montrer le bout de son nez. Elle était belle et pleine, se reflétant parfaitement à la surface de l'eau. Entre temps, l'information avait circulé à travers l'île comme une traînée de poudre et la plage était presque pleine. Un mec vraiment doué était même arrivé avec tout un set de disc joker et la musique était à vous faire péter les tympans, tellement le volume était fort. L'ambiance un peu gênée du début s'était lentement dissipée au rythme des consommations et s'il n'y avait pas toute cette nature les entourant et le sable encore chaud sous les pieds, on se serait véritablement cru sur la piste de danse d'un club. Les femmes étaient belles, les hommes étaient beaux et tout le monde s'en donnait à coeur joie, dansant comme seuls des jeunes adultes totalement ivres savent le faire.

Normalement, dans une commotion pareille, Az se sentirait oppressé et ne désirerait qu'une seule chose, s'enfuir, à toutes jambes. Toutefois, lorsqu'il buvait, il devenait une toute autre personne. C'est donc pourquoi notre jeune protagoniste, en ce moment précis, roulait une pelle monumentale à une inconnue. Soudainement, un gars passa tout près de lui avec deux verres de bière. Ses lèvres se décollèrent immédiatement de celles de la fille et il s'empara de l'un d'eux, prenant bien soin de disparaître dans la foule tout de suite après, abandonnant la fille par la même occasion. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas autant amusé. Il avait en permanence un sourire niais sur les lèvres, la tête lui tournait et les mouvements de la foule lui faisait perdre la tête. Ivre ? Tout à fait !

C'est en se frayant un chemin qu'il atteint finalement l'objet de ses désir, une bouteille de vodka, encore pleine et magnifique au clair de lune. Au fil de la soirée, les gens avaient apportés d'autres fûts, d'autres bouteilles et la pile ne cessait de grossir. Visiblement, certains se relayaient pour être sûr que personne ne manque de rien, attitude qu'Az approuvait de tout son être. Soudainement, il lui sembla apercevoir un visage familier. Mais oui ! C'était cette fille là... Ah oui !

« HEY ! MERLAN FRIT ! »

Ne se préoccupant absolument pas du fait qu'ils se rencontraient pour la première fois, le jeune homme alla la rejoindre et lui offrit un câlin... qui dura un peu plus longtemps que prévu.

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les titres c'est pour les pigeons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les titres c'est pour les pigeons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je prend mes clients pour des pigeons, et ça marche"
» est wild arms ps1 et super aleste snes
» [Mise au point] - Titres, orthographe, expression
» Titres pour la Gloire (Le Retour)!
» [Proposition] Bataille pour la terre du milieu 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détentoire - section hors rpg :: LES ARCHIVES DU FORUM :: ► Rpg-
Sauter vers: