Forum classé NC-16 en raison de ses contenus Yaoi - Yuri - Hentai & Violence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pris la main dans le sac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pris la main dans le sac   28.07.12 17:27

Le soleil était maintenant levé en cette belle matinée. Cet astre lumineux surplombait maintenant ce qui servait de couverts aux yeux des humains; le ciel. Chacun des rayons de lumière pénétrait les fenêtres des gens avec ardeur, les réveillant d’ailleurs contre leur gré. Les humains devaient être en train de râler et de se cacher derrière leurs rideaux histoire de prolonger leur ascension dans ce gouffre sans fin qui s’appelait le monde du rêve.

Quant à Shawn, c’était un peu différent… Depuis son immigration sur cette terre, il éprouvait grandement de misère à gérer la fatigue. Contrairement au temps où il était avariel, le jeune pervers prenait énormément de temps pour se reposer. Il se souvenait d’ailleurs qu’autrefois le repos n’était que pour dire s’être reposé…mais là c’était devenu une obligation. Ça il le savait puisqu’il avait tenté de faire une nuit sans dormir et les conséquences du lendemain avaient été catastrophiques… en fait, il s’était endormi en cours.

Bref, depuis une vingtaine de minutes, le cadran résonnait bruyamment dans l’appartement du Duras. Toutefois, il n’avait pas à se réveiller … c’était trop difficile et il était trop fatigué. Le jeune homme qui menait maintenant une vie d’humain avait passé la veille à découvrir ce nouveau monde qui l’abritait. Tant de choses à découvrir, tant de choses à observer…et tant de beautés à admirer…. Eh oui, Shawn avait veillé tard en se préoccupant avec son nouveau passe-temps favori; le voyeurisme. Ce passe-temps était très physique et demandait un travail intellectuel très important. De plus, il développait des réflexes assez intéressants et comme sa furtivité. Premièrement, il fallait être capable de suivre la cadence de la cible tout en étant prêt à bondir dans un sens ou de l’autre au cas où on se faisait surprendre. En second lieu, le cerveau du voyeur subissait une pression folle puisqu’il devait s’occuper d’observer sa cible tout en s’assurant de rester subtil. Ainsi, il développait son sang froid et son contrôle de lui-même. Ce passe-temps pouvait dès lors être considéré comme un des métiers les plus dangereux du monde. Certaines femmes devenaient subitement très agressives et parfois même dangereuses. Pourtant, c’était un travail… bénévole et non rémunéré qui se respectait. Halala, les humaines parfois….



Peu importe, le son restait toujours aussi persistant. Shawn se sentait comme lorsqu’une fanatique de lui persistait à lui demander un autographe alors qu’il n’avait pas le temps. Si ça continuait… le volcan risquait d’entrer en éruption…

Grognant comme un ivrogne qui persistait à dormir , il balança sa main vers le réveil matin de manière semi-consciente. Malheureusement pour lui, le résultat fut …infructueux et la situation devint frustrante. À un point tel qu’un puissant bruit se fit entendre et le silence total naquit finalement dans la pièce.

Semblant de partenariat avec le réveil matin, le sommeil sembla aussitôt quitter le corps de Shawn à son plus grand désarroi. Il finit par se réveiller en étant d’humeur assez marécageuse puis se dirigea vers la salle de bain , laissant ainsi sa victime au tapis. L’homme aux cheveux pivoines entra dans la douche où il laissa un liquide translucide lui caresser la peau. Enduisant calmement son corps de substances nettoyantes, il prit le temps de calmer son esprit. Une fois la douche terminée, il prit la direction de la sortie en se souvenant pourquoi il avait mis son réveil matin. Un sourire illumina d’ailleurs ses lèvres foncées..

-Ah…pauvre réveil matin… il ne faisait que me rappeler qu’aujourd’hui c’est samedi… et qu'on observe les femmes au centre-ville!

Riant tel un roi triomphant, le pervers termina les préparations nécessaires à sortie puis se dirigea au centre-ville avec empressement.

Moins d’une demi-heure lui fut nécessaire pour qu’il arrive dans le paradis terrestre. En ce beau samedi 11 heures, il y avait plein de jolies jeunes femmes qui se baladaient innocemment. Que c’était merveilleux…même mieux que son ancien domicile où tout le monde était trop sérieux. Vêtu d’un t-shirt noir et d’un simple pantalon gris, Shawn était habillé de manière à se fondre dans le décor. C’était une des choses nécessaires à la pratique correcte du travail de voyeurisme. Après tout, s’il se faisait surprendre et qu’une femme le poursuivait dans un excès de colère, Shawn devait être apte à fuir sans qu’elle puisse le rejoindre. Cette précaution… il la prenait depuis un accident qu’il avait eu lors de sa première journée à Cross-Garden. Tel un touriste , il avait connu un choc culturel…ou plutôt un choc physique ..vu le nombre de poings qu’il s’était pris… que de bons souvenirs….

En tout cas, le Duras avait décidé d’opter pour une technique beaucoup plus intelligente. Il s’était assis confortablement sur un banc en ouvrant son journal. Ayant ses lunettes de soleil qui voilaient ses yeux, il faisait mine de lire son journal alors que ses yeux étaient rivés sur les gens qui passaient.


Un bon moment passa puis tout d’un coup… Shawn se mit à penser qu’une force supérieure s’amusait à lui jouer un tour. En effet, il n’y avait plus aucune femme qui passait, mais que des hommes… une minute…deux minutes…et le cirque continua.


Grognant intérieurement, il afficha soudainement une mine fâchée jusqu’au moment où une sauveteuse …vint finalement sauver la situation.

-Enfin…lâcha-t-il en souriant à pleine dent.

Le désespoir …un sentiment si puissant vous faisant ternir… jusqu’au moment où il est dissipé. Puis une fois partit, l’enthousiasme est si puissant qu’on en oublie les règles d’usages… Eh oui, c’est ce qui se passa. Souriant tel un vieux pervers, il suivit la femme de la tête de manière totalement non subtile sans se douter qu’il n’était pas le seul à avoir la capacité d’observer les gens…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   30.07.12 11:26

C’était une belle matinée et la journée prévoyait d’être belle. Non pas au sens météorologique du terme malheureusement. Le soleil brillait ce matin mais il luttait dur avec la masse de nuage gris qui tentait de le cacher à chaque instant. Il allait pleuvoir, c’était certain. Mais ça on s’en fou ! Enfin, Lyana s’en fichait. Elle allait passer le reste de la journée à l’intérieur donc pluie ou pas, cela lui importait peu ce qu’il se passait à l’extérieur. La journée promettait d’être belle en ce qui concernait les évènements. Elle c’était réveillée très tôt et elle fut elle-même surprise de se rendre compte qu’elle n’était même plus fatiguée. Son père était déjà levé et la bonne odeur du café flottait déjà dans l’air quand elle sorti de sa chambre. Elle alla savourer de la boisson chaude en discutant tranquillement avec son paternel. Elle se laissa entrainer dans une séance de Taï chi avec lui, activité à laquelle il était très attaché et était passé maître. Puis elle était allée se préparer pour se rendre à la piscine. Avant de partir, sa mère venait de se lever et elle profita du bonjour de sa fille pour lui faire une proposition, chuchotant à son oreille pour que le père n’entende pas, chose logique puisqu’il s’agissait d’une surprise pour lui. Le plan de la journée établit entre la mère et la fille, Lyana quitta la maison familiale.

Elle aimait aller à la piscine le matin, à l’heure de l’ouverture. C’était beaucoup plus calme que durant la journée, surtout les jours de fins de semaines ! Le fait qu’il y ai du mode dans l’eau ne la dérangeait pas. Quand elle allait à la piscine municipale c’était juste pour profiter de l’eau, pas pour s’entraîner. Mais le bruit s’était autre chose… Lyana associait l’eau au calme et il lui était difficile de profiter d’un bain lorsque cela hurlait à tous les coins. Deux heures et demie plus tard, la jeune fille sortait du bâtiment, décontractée et d’une très bonne humeur. Elle était vêtue d’un haut rose pâle à manche courte et au col évasif mais pas trop, ainsi que d’un pantalon trois-quarts noir. Elle lâcha une longue expiration de satisfaction, s’étira et agrippa la lanière de son sac de sport pour la placer sur son épaule droite. Ses cheveux étaient encore humides et ondulaient légèrement à cause de cela.

Elle s’était contentée de les attacher sommairement en une queue de cheval basse. Le genre de coiffure qui retient bien les cheveux lorsqu’ils sont humides mais d’où il s’en échappera un bon nombre, virevoltants partout lorsqu’ils seront secs, mais cela ne préoccupait pas Lyana.
Prochaine étape de la journée, acheter des pommes ! Quand on connaissait l’amour que portait Lyana aux pommes, on pouvait penser à une scène clichée. Mais pour une des rares fois, l’étudiante n’allait pas acheter des pommes pour elle, mais pour son père. En fait, la surprise qu’elle et sa mère voulait lui faire, c’était de préparer un souper 100% Allemand. Il était rare qu’ils fassent des repas « à thème » comme celui-ci et même si son père n’avait jamais mis un pied en Allemagne, il était très attaché à ses origines, ce qui était étrange d’ailleurs… La mission de Lya était d’acheter tout ce qu’il fallait pour pouvoir préparer un Strudel aux pommes, le dessert préféré de son paternel, et l’un des siens aussi au passage (y’a des pommes quoi). Elle avait réussi à mettre la majorité de ses achats dans son sac de sport et il ne lui restait à la main, que le sac contenant les précieux fruits.

Elle marchait tranquillement, toute guillerette dans la rue quand elle le vit.
Au premier coup d’œil, rien de bien intéressant ni de particulier. Un inconnu assis sur un banc lisant le journal. Mais voilà, cet inconnu était bien jeune. En fait il devait tourner autour des 18 ans, comme elle. De son vécu, Lyana pouvait s’avancer en disant que lire un journal sur un banc public n’était pas l’activité principale, ni la préférée, des jeunes gens de cet âge-là, donc soit il était vieux jeu soit c’était autre chose. Autre bémol, ses lunettes de soleil. D’accord il faisait beau, mais franchement, c’était couvert ! COUVERT ! Pas besoin de lunettes de soleil quoi ! Encore une fois, soit il avait les yeux sensibles, chose tout à fait possible, soit un manque certain de goût, soit autre chose… Et c’était autre chose. Alors qu’il semblait frustré, son visage s’éclaircit tout à coup, rayonnant !

C’aurait pu finir là, mais ses lèvres s’étirèrent alors en un sourire vicieux. La jeune fille suivit son regard et posa le sien sur la même jeune femme qui passait innocemment par là. Oh elle était belle oui… Sans plus pour Lyana. Quoique avec ses longues jambes et sa taille bien dessinée… Lya secoua alors la tête pour se reconcentrer. C’était clair que le jeune sur son banc était ici pour faire du repérage. Il n’était même pas discret en plus… Alors qu’il était trop occupé à observer sa créature de rêve du moment, Lya c’était approcher de lui. Elle resta cependant à un bon mètre de lui et sortit son téléphone cellulaire d’une des poches de son trois-quarts et le tendit vers le garçon. Le jeune pervers continuait de suivre la fille du regard et le chemin de celle-ci lui fit alors tourner la tête vers Lyana. Dès qu’il fut de face, on put entendre un bruit provenant du téléphone, un « clic ». Dépliant son bras après avoir pris la photo, elle commença à écrire, ne se gênant pas de dire tout haut le contenu.


« Ce…Gars… Est… Un pervers. Si…vous le… croisez, ne… l’approchez pas… Voulez-vous publier ceci sur votre profil ? »

Elle releva un instant la tête pour jeter un coup d’œil au garçon. Laissa planer un silence puis reporta son attention sur l’écran de son téléphone.

« Oui ! »

Et son pouce se dirigea sur la touche qui lui permettrait de « publier » la photo et le cours texte…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   31.07.12 14:34

Shawn était en plein rêve fantastique. À vrai dire, on aurait presque cru qu’il comptait baver en suivant la jeune femme du regard puis soudainement…. Il eut un écran au visage. Son premier réflexe fut de froncer les sourcils…. Mais que voulait cette personne et que faisait-elle dans son champ de vision? Les humains pouvaient être si insipides par moment, ne pouvaient-ils pas comprendre qu’il y avait des périodes où il ne fallait pas déranger les gens?

Tentant désespérément d’obtenir à nouveau un contact visuel avec sa cible, Sley fut contraint de bouger la tête dans tous les sens. Il essayait visiblement de trouver une brèche à travers ce mur humain désagréable. C’est alors qu’en bougeant dans tous les sens qu’il aperçu ce qui était marqué sur le cellulaire. Dessus, on pouvait voir sa photo avec un message assez désagréable à son égard… Il venait vraiment de se faire prendre la main dans le sac. Le cellulaire afficha dès lors midi puis étrangement, l’astre lumineux qui éclairait les cieux fut voilé par des nuages gris…



Était-ce une simple coïncidence ou quelqu’un là-haut tentait de lui faire comprendre qu’il était s’était mis le pied là où il n’aurait pas du? Quoi qu’il en soit, Le jeune homme ne comptait pas la laisser faire. Ne prenant même pas la peine de regarder à qui il avait affaire, Shawn fit appel à ses capacités surhumaines pour soutirer le cellulaire des mains de la jeune femme. Le tout fut exécuté avec perfection, la vitesse était présente et lui permettait ainsi d’utiliser peu de force afin de déloger l’objet. De plus, c’était un mouvement assez surprenant et rapide. Une fois qu’il avait bondi sur l’objet de chantage, il fit quelques pas en arrière en prenant le temps d’appuyer sur la touche : Non.



Ah ces objets électroniques… qu’ils étaient chiants. Ça allait de même pour ses réseaux sociaux qui propageaient les nouvelles à la vitesse de l’éclair. Vraiment, s’il y avait une chose que Shawn détestait dans ce monde c’était bien ces petits bijoux technologiques que les humains utilisaient. C’était leur arme la plus forte à son avis. Une arme qui leur permettait de propager des nouvelles, aussi fausse soit-elle de manière internationale. Cette arme ne faisait pas de dégât corporel, mais elle faisait des dégâts psychologiques. On pouvait simplement penser aux médias qui manipulaient les humains comme des pions avec leurs messages à sens unique. Or, les médias étaient censés renseigner les gens, pas prendre parti et les inciter à voir les choses de cette manière. Enfin… c’était ce dont Shawn avait compris de la définition de : Médias.



Mais bon, à quoi s’attendre de ce monde corrompu… un monde où les gens ne pouvaient même pas se mêler une seconde de leurs affaires….



Bref, la menace était maintenant terminée et Kingsley décida de porter son attention vers la personne qui avait causé cette détresse dans son corps. Ce fut une grande surprise lorsqu’il se rendit compte que c’était une jolie jeune femme de son âge. Cette jeune femme possédait un corps fin qui semblait démontrer une pratique sportive assez régulière. Un t-shirt à manche courte rose qui permettait d’avoir un aperçu sur la douceur de sa peau puis un col évasif qui ne laisserait personne indifférent. Enfin…certaines personnes oui, mais pas Shawn.Puis que dire de ce fin visage orné d’émeraudes…et de ses fines lèvres en attente d’un sauveur? Vraiment, elle était splendide et n’était nullement comparable à sa proie antérieure. Le tout aurait toutefois été plus magique si elle avait détaché ses cheveux humides… mais Shawn ne s’en plaignait pas.

Dans sa tête , il voyait déjà la jeune femme dans ses bras..avec les joues marquées de rouges…en train de lui faire des yeux doux. Une musique angélique jouait et résonnait non seulement à l’intérieur de ses tympans, mais aussi à l’intérieur de son être : Hallelujah …lelujah…lelujah….



Mais bon, il fallait revenir à l’esprit et aussi essuyer ce mince coulis de bave qui avait pris naissance dans le coin des lèvres pâles de la créature ailée déchue. Maintenant, c’était le temps de rendre la situation avantageuse. Hmm , qu’allait-il faire…?

Quelques secondes s’écoulèrent puis un éclair de perversion lui traversa l’esprit. Le tout était tellement splendide qu’il crut ressentir une jouissance intellectuelle. Les humains étaient tellement accrochés à leurs réseaux sociaux qu’ils ne pourraient vivre sans eux. Par conséquent, utiliser le téléphone de la jeune femme pour lui faire du chantage se trouvait être une idée très ingénieuse . Un dessein qui allait d’ailleurs avoir un pourcentage de réussite très élevé. Hehe…



C’est donc ainsi que Shawn abaissa ses lunettes à moitié histoire qu’ils aient un réel contact visuel. C’était la toute première partie de son plan. Le suborneur s’approcha ensuite de la jeune femme en lui faisant un clin d’œil .

-Ce n’est pas gentil de vouloir atteindre à la réputation des gens… surtout quand c’est faux.. je ne suis pas un pervers.. je ne faisais que profiter du fait que je puisse toujours voir.

Shawn ne pouvait guère mentir, il était de nature très honnête et directe. Même s’il était un Duras, ce trait de caractère digne d’un avariel n’allait jamais changer. C’est donc pour ça qu’il avait opté pour des paroles honnêtes et directes..qui contournait toutefois légèrement le sujet.

-Mais bon, je pense que ça t’appartient non?

Le jeune homme à la chevelure pivoine approcha alors sa main pour lui donner son portable puis se résigna à la dernière minute en laissant l’objet électronique dans son autre main.

-Hmm finalement ça ne serait pas amusant si je te le redonnais ainsi… Alors que dirais-tu d’un diner avec moi au restaurant? Suite à ça , je te redonnerais ton portable…

Un sourire taquin émergea des lèvres du jeune homme qui était en train d’étayer son plan. Si celle-ci mordait à l’hameçon, Kingsley risquait d’être un homme comblé pour la journée. Toutefois, le tout allait dépendre du caractère de cette humaine. Histoire de ne pas lui laisser énormément de temps pour réfléchir correctement , il lui imposa un léger stress.

-Il risque de pleuvoir très bientôt… le ciel devient gris et maussade…tout comme je le deviendrais si mon invitation se voit refusée par le perle qui s’affiche à mes yeux..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   03.08.12 17:22

"Que…?"

Comment est-ce qu’il avait fait ça ? C’était impossible ! Elle avait à peine eu le temps de faire comme si elle allait envoyer le message que son téléphone portable disparaissait de ses mains ! Elle était restée bête durant quelques secondes, avant de relever la tête et de faire un effort considérable pour ne pas paraître aussi surprise qu’elle l’était réellement, de voir sa possession entre les mains du garçon aux cheveux rouges. Lyana fronça alors les sourcils et lança un regard qui ne présageait rien de bon pour le jeune homme. Mais ce dernier semblait transporté dans un autre monde, comme l’attestait son regard absent et son expression stupide. C’était de la bave qui coulait du coin de ses lèvres ? La nageuse, ne put se focaliser sur ce détail qui n’était pas très rassurant. L’idiot venait de reprendre ses esprits. Cependant il ne semblait pas vouloir parler, ni agir de suite. Et si Lyana avait pu savoir ce qu’il lui sortirait, elle aurait cent mille fois préféré qu’il ne dise rien du tout !

A chacune de ses phrases, Lyana aurait pu répondre de diverses manières, mais elle se contenta de le fixer, son regard exprimant toujours l’inimitié qu’elle éprouvait à son égard. Elle n’avait même pas bougé pour récupérer son téléphone. Elle se doutait bien que ce ne serait pas aussi facile… Lorsqu’il eut finit sa jasette, la jeune fille avait tout de même changée d’expression. Elle semblait indécise. Puis doucement, un sourire s’afficha sur son visage et elle éclata de rire. Elle riait tellement qu’elle laissa tomber son sac sur le sol et se tenait les côtes avec son bras. L’autre était toujours utilisé pour tenir le sac de pommes. Pliée en deux, elle pleurait de rire. C’était soudain. Et aussi soudainement qu’elle s’était esclaffée, elle se redressa, la mine furieuse.

« Non mais tu m’prends pour la conne de passage ? » Elle s’essuya les yeux et reprit. « Nan mais franchement ! Tout ce que tu viens de dire et la manière dont tu te comportes ne font juste que confirmer que t’es qu’un pervers ! Et tu passes même pas par la case « charmeur ». Ton style est vraiment pourri, crois-moi. On dirait les dragueurs ratés, complètement idiots dans les films ! J’espère que t’es pas sérieux ! »

Elle se retint d’aller lui rentrer dedans. Rien que l’idée d’un contact avec lui, lui levait le cœur. Elle se contenta de serrer les dents et le poing de la main qui tenait la lanière en plastique du sac rempli de pommes. Elle tendit ensuite son autre main.

« Alors rends- moi mon téléphone de suite, s’il te plaît. Et même s’il te plaît pas en fait. J’ai d’autres choses à faire de mieux que de perdre mon temps avec ses conneries ! Et j’en ai rien à foutre du temps, c’est pas la pluie ni ton tempérament qui me fait peur ! »

Non mais vraiment ! Pour qui il se prenait celui-là ? D’accord elle l’avait un peu cherché avec son manège du « J’envoie un méchant message au reste de la populace », mais elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il agisse de la sorte ! Dans sa tête il y avait eu plusieurs scénarios possibles.
Scénario 1 : Le gars prit sur le fait qui s’étend en excuses et qui stress de la situation.
Scénario 2 : Le gars je m’en foutiste.
Scénario 3 : Le gars vexé dans sa fierté et qui lui aurait dit « De quoi j’me mêle, fout le camps grognasse ! », ou tout autre synonyme de ce joli mot.
Scénario 4 : Le gars qui se fâche mais se contente de répliquer verbalement quelque chose du même style que le scénario 3.
Scénario 5 : Une petite course poursuite, mais là, le voyeur en aurait eu pour son grade. Quand il s’agissait de ficher le camp vite fait bien fait, Lyana passait pour une coureuse professionnelle (mais après elle est mourute de chez mourute).
Scénario 6 : Tout scénario qui ne se rangerait pas dans les 5 autres catégories.

Et bah franchement ! Elle pensait pas que ce serait un scénario 6 ! Le pire dans tout ça c’est qu’il pensait qu’elle pouvoir lui faire du chantage… Et un chantage de merde ! Si certaines aurait sauté sur l’occasion pour pouvoir avoir un repas gratis, Lyana non. Elle avait sa fierté quand même ! Cette dernière ne lui rendait pas souvent service mais bon. En plus il l’avait comparé à une perle ! Elle qui n’avait rien contre l’expression : « Oh, cette personne est une perle ! », risquait de ne plus pouvoir l’entendre désormais… Et voilà… Il suffisait d’un idiot ou d’une idiote pour vous faire détester ce que vous appréciez avant…

Pressée d’en finir avec cette situation, la nageuse poussa un soupir d’exaspération et fit un mouvement de la main pour inciter le garçon à lui rendre son téléphone.

« Et je te préviens de suite, si tu ne me le rends pas de suite et me ressors quelque chose du même style qu’avant, tu vas le regretter… »

Lyana n’était pas de nature mauvaise, sauf quand on l’exaspérait ou qu’on là fâchait, ce qui était le cas ici. Du coup, elle risquait vraiment d’agir de manière extrême.
Et cela arriva plus vite que prévu. Il fallait croire que la récupération de son téléphone ne se passait pas assez vite à son goût. Elle poussa un deuxième soupir, son regard toujours furieux.

« Tu ne me laisses pas le choix… »

Cette fois-ci se fut une longue inspiration qu’elle prit. Puis elle cria.

« AU SECOURS CE GARCON M’A VOLÉ MON TÉLÉPHONE ! »

Dans l’action, elle avait tendu son bras pour pointer le pervers. Il n’y avait pas grand monde à ce moment ci, mais c’était tout de même bien suffisant pour mettre le jeune dans une situation malaisée. Lyana n’aimait pas agir de même, mais aux grands maux, les grands remèdes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   04.08.12 16:53

Un éclat de rire qui démontrait l’amusement crée chez son interlocutrice. Le tout fut énormément plaisir au jeune homme. Après tout, amuser les gens était toujours une bonne chose qui jouait en notre faveur. Toutefois, par moment, les gens riaient de nous et non de la situation. C’était dans ce genre de moment que la situation se retournait contre nous. Shawn faisait d’ailleurs face à cette situation . Il ne pouvait pas dire que c’était une grande surprise puisqu’au final, il l’avait cherché. Le jeune homme n’était tellement pas surpris qu’il eut un léger sourire en coin en voyant sa réaction. Les gens ont l’habitude de dire : Après la pluie vient le beau temps, eh bien cette fois-ci c’était le contraire. Après le beau temps vient la pluie. En effet, suite à ce rire rempli d’ironie , la brune aux yeux envoutants commença à le remettre à sa place. Celle-ci ne l’insulta pas directement, mais n’importe quel homme aurait été offusqué par ses paroles…tous sauf Shawn qui y prenait du plaisir.



En fait, s’il restait aussi positif et calme c’était bel et bien parce qu’elle avait commencé par le chercher et que son but n’avait pas été de la draguer. C’était son coté charmeur qui amenait les femmes à penser qu’il était en train de flirter, rien d’autre. Shawn le savait très bien et s’en souciait peu, après tout, ce n’était pas la première femme qui le lui avait dit. Avec l’habitude, il commençait même à y prendre plaisir. Un plaisir inouï de voir à quel point les gens se fient à la première impression. Bon, il n’était pas mieux, mais ça , il se contentait de ne pas y penser.



La situation prit toutefois une mauvaise tournure. L’homme aux pigments rouges perdu entièrement le contrôle de la situation en un instant. Cette femme… elle était belle, mais dangereuse. Shawn était même stupéfait par la manière dont elle avait tourné la situation à son avantage. Être pris fautif et recevoir du chantage n’était pas une situation aisée de sortie. Cependant, elle l’avait fait en un éclair en utilisant l’objet de chantage à son avantage. Après tout, en se servant du public, qui allaient-ils croire? L’homme qui détenait le portable de la jeune femme? Ou une innocente jeune perle qui demandait l’aide d’un héros...



Kingsley n’avait pas le choix, il devait faire honneur à son nom et démontrer pourquoi il était un roi. Un roi devait savoir sortir son royaume de toute sorte de situations. Un dirigeant devait savoir comment bien paraître auprès de son peuple. C’était son devoir et il ne comptait pas l’éviter. Après tout, il s’était mouillé en prenant le risque de prendre avantage de la situation. Sley devait maintenant assumer la situation humide dans laquelle il se trouvait. Une situation aussi humide que l’effet causé à certaines personnes…



Un rire amical se fit alors entendre au milieu des gens qui furent intrigués par la situation. Le jeune homme aux yeux citrines semblait être entré dans un petit délire que personne ne comprenait. Histoire de ne pas perdre encore plus de crédibilité, il s’avança rapidement en mettant son plein à exécution.

-Tu sais que tu peux être méchante parfois mon cœur alala…je te jure toi, toujours en train de me mettre dans une situation hasardeuse comme celle-ci.

Kingsley appuya ses dires en passant délicatement son bras autour des épaules de son adversaire. Il commença dès lors à marcher tout en l’entrainant avec lui…mais ce n’était pas assez et le suborneur le savait très bien. Étant un homme expérimenté dans ce genre de situations, il savait que les autres resteraient suspicieux. Il savait d’ailleurs qu’un bon samaritain allait surement venir les voir pour s’assurer que tout allait bien. Comment ça? Eh bien parce que s’il avait été dans le public, ça aurait été son premier réflexe.

En tout cas, la première tranche de pain venait d’être beurrée d’une couche de chocolat fondu. Était-ce assez pour ce public gourmand en quête d’impressionnisme? Pas vraiment et c’est pour ça qu’il décida d’ajouter une seconde couche .

-En tout cas, je ne penserais pas que tu le ferais. Ce soir je m’arrangerais de te punir convenablement, ainsi tu ne recommenceras pas.

Le jeune homme se tourna dès lors vers elle en approchant délicatement son visage du sien, collant d’ailleurs son nez à celui de la jeune femme. L’image qu’il tentait de projeter était très réaliste. Celle qui plaisait à tout le monde soit la suivante. Un couple qui aime se taquiner l’un l’autre. La jeune femme accepte le défi de son petit ami en le mettant dans une situation trouble histoire de gagner. Ensuite , le jeune homme avoue ses intentions et ils rassurent tout le monde. Simple comme bonjour…jusqu’à tant que celle-ci réagisse… Les actions avaient été exécutées avec vitesse et Shawn se servait de sa force pour l’entrainer à marcher avec lui plus loin.. son visage était toujours collé au sien et il la fixait de manière taquine.



-Tu es ingénieuse, mais tu ne devrais pas jouer avec le feu…ton plan à presque fonctionné, mais ils vont pensés que nous sommes un couple en pleine querelle…alors je te propose comme dit ..un diner avec moi au restaurant. Après tout, on peut rester longtemps sur la pluie...si tu aimes …

Te mouiller… il le pensa fort, mais qu’elle opinion allait-elle avoir de lui? Ah et puis bon… il était déjà un pervers à ses yeux et n’était pas de nature à censurer ses parles.

-Tant te mouiller, toutefois ton petit bijou électronique n’aime probablement pas ça autant que toi…enfin c’est toi qui décides …

Histoire de faire sortir son côté taquin, il prononça haut et fort sa dernière parole.

-Mon cœur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   08.08.12 18:03

Pris la main dans le sac
        
Il avait osé… Il avait OSÉ ! Lyana bouillonnait de colère et pourtant, elle se laissa entrainer sans rechigner dans la marche que lui imposait le garçon. C’était finement joué de sa part, quoique louche comme méthode et il ne semblait pas tenir compte du doute qui persistait dans le regard des gens qui les entouraient. Mais était-ce du doute envers la jeune fille qui avait prétendu être volée ou bien envers le garçon qui se faisait passer pour son petit ami désormais ? Aucun des deux n’aurait pu le dire. En tout cas, le petit émoi que la jeune fille avait su créer, se dissipait peu à peu. Les jeunes de nos jours… Ils ne savaient plus quoi inventer pour attirer l’attention sur eux il faut croire.

Lyana ravalait doucement sa colère. Du genre buté, ce garçon l’était à un point ! Il la rabâchait encore avec son foutu dîner ! Mais elle n’allait pas lui donner satisfaction aussi vite ! Même pas du tout en fait. Il était complètement hors de question à ce qu’elle aille dîner avec ce genre d’individu ! Malgré cela elle devait admettre qu’il n’avait pas l’air méchant. Il avait les idées mal placées certes et une attitude qui avait le don de vite la faire sortir de ses gonds, comme elle l’avait fait juste avant, mais il ne se dégageait rien de… Malsain, si on pouvait le dire ainsi. S’il voulait vraiment être méchant ou s’il avait vraiment un mauvais fond, il l’aurait déjà montré non ?

Restant tout de même méfiante, la jeune fille poussa un long soupir, laissant ses épaules s’affaisser en même temps. Elle se dégagea alors du bras du garçon d’un mouvement sec et en s’éloignant doucement de lui, prenant une autre direction.


« Tu sais quoi ? Laisses tomber… »

Et elle commença à marcher un peu plus vite pour s’éloigner encore plus de lui. Il avait encore son téléphone en sa possession, mais maintenant cela n’avait plus d’importance. Tout ce qui comptait c’était partir. Partir loin, très loin, loin de lui, avant que cela ne s’envenime encore plus. Dès qu’elle serait chez elle, elle téléphonerait simplement à l’agence de téléphonie pour leur dire qu’elle avait perdu son téléphone et qu’ils devaient le bloquer. C’était tout de même rageant de « perdre » son téléphone de cette manière mais bon… Elle n’avait ni l’envie directe, ni la force de lutter contre un crétin pareil.

Et pourtant, alors qu’elle se trouvait tout de même à une bonne distance de lui, elle fit demi-tour. La démarche rapide et le pas quelque peu lourd malgré une certaine grâce, ce qui indiquait qu’elle était toujours en colère, car en général, elle avait une démarche souple et un pas léger. Elle se retrouva une nouvelle fois en face du garçon et fixa ses yeux de couleur hazel dans ceux d’ambre de son « voleur ». Une lueur de défi brillait dans le regard de la jeune fille. Ses lèvres s’étirèrent alors en un petit sourire en coin.


« J’ai failli oublier… »

Un gros « ZBAFF » bien sonore se fit entendre lorsque sa main droite rencontra sans aucune douceur la joue gauche du garçon pour une gifle des plus magistrales. Lyana elle-même se surprit à pouvoir gifler quelqu’un aussi fort. Ce devait être à cause de la colère… Enfin bref. Le geste était posé. Elle fit un pas en arrière et reprit la parole, d’une voix assez forte pour que les personnes à proximité puisse l’entendre.

« Ne m’approche plus jamais ! C’est finit entre nous ! Je ne veux plus te voir tu m’entends ? Plus JAMAIS ! »

Elle se pencha légèrement et ajouta plus bas, cette fois-ci pour que seul lui puisse l’entendre.

« Oh je n’ai pas peur de me mouiller non. Et je dois avouer que jouer une scène ça peut être drôle. En tout cas. Gardes le téléphone si tu le trouves si intéressant… »

Et elle tourna une nouvelle fois les talons pour s’éloigner de lui. Levant son bras gauche elle lança un rapide coup d’œil à se montre pour voir l’heure qu’il était. Elle émit un petit grognement en voyant qu’il était déjà presque midi. Bon le repas surprise n’était que pour le soir mais quand même ! Elle avait tout de même promit à se mère de rentrer aussitôt qu’elle le pouvait, histoire qu’elles puissent prendre leur temps pour tout bien préparer. Elle força donc l’allure pour pouvoir être de retour chez elle le plus tôt possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pris la main dans le sac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pris la main dans le sac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pris la main dans... La pâtisserie ? [Jessamine]
» [RP] Mairie Marmande et Chateau Périgeux - La Main Noire
» et on ira se perdre sur le mont olympe, toi et moi, main dans la main . r
» main pour la main avec l'afrique
» "MAKING OF" D'UN SACKBOY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détentoire - section hors rpg :: LES ARCHIVES DU FORUM :: ► Rpg-
Sauter vers: