Forum classé NC-16 en raison de ses contenus Yaoi - Yuri - Hentai & Violence.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Chien À Trois Tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Chien À Trois Tête   25.07.12 22:51



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

C'était une de ces belles soirées où les jeunes habitants de Cross Garden vont faire la fêtes dans les clubs, se promènent en amoureux sur la plage ou, s'ils ont moins de chance, regardent la télévision en solitaire, tout en espérant faire parti des deux premiers groupes. Le ciel assombri laissait voir les multitudes d'étoiles scintillantes et la lune était déjà haute, embrassant de sa faible lumière le contour des immeubles. Cependant, il y avait une jeune âme qui en ce moment, ne s'extasiait pas devant tant de beauté. Il se traînait les jambes, dans l'espoir de peut-être, trouvé un truc intéressant à faire et se retrouva, comme à son habitude, dans un quartier louche. C'était toujours dans ces endroits où Kaname trouvait habituellement un petit quelque chose à se mettre sous la dent. Littéralement. Il y avait, dans ces quartiers puants et crasseux, un endroit nommé le Chien À Trois Tête. Un bar tenu par un Eidolon borgne qui le laissait boire et manger pour pas cher.

Lorsqu'il poussa la porte, des clochettes tintèrent et les quelques têtes déjà présentes se tournèrent dans sa direction. Les conversations stoppèrent net. L'homme venant d'entrer balaya le pub du regard, histoire de voir qui se trouvait là. Sans surprise, tous des démons. Rare étaient les êtres entièrement humains à pénétrer en ces lieux, qu'ils considéraient comme un repaire de gangsters et de voyous en tout genre. Ces idiots... ils étaient bien loin de la vérité. Cet endroit était sombre, petit et empestait l'alcool de mauvaise qualité, mais au moins, lui et ses semblables n'avaient pas à cacher leur véritable nature. Avec un sourire carnassier, Kaname s'avança directement vers le bar, la porte se refermant derrière lui en refaisant tinter les clochettes. Les regards de tous restaient fixés sur lui, car même dans un tel établissement, il n'était pas coutume de se retrouver devant l'un des Gardiens de Méphisto. Égocentrique comme pas deux, la Chimère s'abreuvait de tant d'attention de leur part et pour leur laisser le temps de bien le scruter, il avança à pas lents et cérémonieux, comme un artiste lors d'une entrée sur scène. Chaque fois qu'il plongeait à son tour son regard dans ceux de ses spectateurs, ils détournaient les yeux. C'était si bon de se sentir puissant, admiré de tous, que le jeune homme regretta presque d'être arrivé devant le bar.

Ce bar était vide, Kana prit donc place en plein milieu, devant le borgne et commanda un truc à boire. Gin tonic, sa commande habituelle. Lentement, les conversations à demi-murmurées reprirent. Son verre se présenta devant lui et c'est avec grande satisfaction qu'il le descendit d'une seule traite. Le liquide réchauffa sa gorge, puis la chaleur lui monta aux joues. Quel dommage de n'avoir personne pour trinquer, Kaname se sentait tout à fait en état copiner, occasion qui ne se présentait pas souvent.

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   28.07.12 15:34



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Disons que la journée s'était plus ou moins bien passée pour la belle. Elle fut l'une de celles que l'on oublie si facilement le lendemain, ce genre de journée que l'on ignore une fois le temps passée, celle dont on ne se souviendra pas. Il faut dire qu'en 341 ans d'existence sur cette fichue planète, la chimère au regard de braise a une mémoire très sélective, ne retenant que ce qui lui fait plaisir. Le reste, elle l'ignore tout simplement. Mais qu'est-ce donc son plaisir outre le fait de s'amuser avec le premier homme venu dans son lit ? Eh bien, avoir la sensation de domination, voir souffrir autrui, rigoler aux éclats lorsque quelqu'un ose la provoquer en face pour qu'à la fin ce dernier le regrette amèrement après avoir eu la langue coupée... Elle est cruelle, tellement cruelle, et elle adore ça. Qu'est-ce donc une chimère sans la malveillance, le vice et le pêché ? Un Avariel, sans doute. Ces choses... Détestables. A ses yeux, un démon n'est rien s'il n'a ne serait-ce qu'une seule qualité, c'est ainsi. Ah ça, on ne peut pas dire que la demoiselle soit bourrée de bon sens et bonnes intentions, elle est tout simplement ce genre de personnage dégueulasse que personne ne veut rencontrer dans sa vie. Cette envie de chair, de voir souffrir, de boire, de jouer avec les autres... Tout ça lui correspond parfaitement.
Mais bref, là n'est pas le problème. D'ailleurs le problème, quel est-il ? Il n'est autre que l'ennui. Les jours se répètent sans cesse, tous insignifiants, inutiles, lassants, bref me voilà à me répéter. Vesper Jovanovski fait partie de ce genre de personne à détester les journées ennuyantes, elle rêve tout simplement que chaque jours de sa vie soit aussi palpitants les uns que les autres. Ceci dit, vu la longueur de son existence, on se doute fort bien que ce rêve ne peut se réaliser. D'un côté elle se disait qu'elle aurait dû rester en Enfer au lieu de perdre son temps sur cette fichue île rempli d'humain ingrats et de ces foutus anges à la con. Sans aucun doute on peut la considérer comme une raciste, mais ce n'est pas pour autant qu'elle idolâtre les membres de son espèce, la seule chose qu'elle aime reste et restera sa propre et unique existence. Les autres ? Elle n'en a que faire, elle est une pure égocentrique et l'assume parfaitement.
Que faire donc pour briser la routine ? Tuer ? Trouver un homme ? Prendre une bouteille d'alcool et se mettre devant la télé ? Aller se coucher plus tôt ? Errer sans but ? Non, pas ce soir... Ce soir, elle voulait s'amuser un peu en mélangeant différentes activités. Et c'est ainsi qu'elle vint à se rendre au Chien À Trois Têtes, ce petit bar remplis de pochtrons et de viocs en tout genre. Ce dernier ce situe dans les rues malfamés de la ville, mais il faut dire que la démone n'est pas effrayée par ce genre d'endroit et se promène seule constamment, refusant la compagnie de n'importe quel individu mis à part son cher Mephisto... Ah, si seulement.

Vesper avait traversé la ville sans aucun soucis en particulier, sans prendre le temps de regarder tous ces jeunes qui sortaient de chez eux pour jouer aux fêtards, boire un coup, fumer un pétard, ou ces gens rentrer chez eux. Tout cela n'avait aucune importance de toute manière.
Bref, la voilà enfin arrivée à destination. Elle regardait longuement l'entrée du pub, et rien qu'en y voyant la construction extérieure, on se doutait bien qu'on pouvait boire et manger sans avoir à vider son porte-monnaie. La belle ouvrit la porte et entra dans la petite pièce où les gens s'empilait presque les uns sur les autres tant l'espace manquait à cause des tables et des chaises en bois qui occupait tout l'ensemble du bar. La porte se refermait derrière elle en un « clac » lourd et puissant. Les visages de ses confrères chimères se posèrent sur elle, et le silence ce fut. Qui n'a jamais entendu parlé de mademoiselle Jovanovski ? En tant que démon elle est redoutée pour sa cruauté et son manque de pitié, mais aussi parce qu'elle fait partie d'une des gardiennes les plus dévouées de Méphisto Pheles. A partir de là, le respect à intérêt à être leur maître pendant qu'elle est présente, sinon les langues seront coupées. Mais il n'y a pas qu'en tant que démon que la belle poupée de porcelaine est crainte, il en va aussi de même pour son statut d'universitaire. Là-bas aussi, il vaut mieux croiser les doigts pour qu'elle passe son chemin, car elle est connue pour les mêmes raisons que j'ai cité plus haut, bien que là elle ne peut pas utiliser ses pouvoirs pour garder sa réelle identité. Je ne saurais la placer dans un groupe : populaire ou rebelle ? Une rebelle populaire, sans doute.
Elle posait ses mains sur ses hanches, un sourire fier et digne se dessinant sur son visage pâle, avant de dire à haute voix pour s'adresser au type borgne derrière son bar :

« Fais-moi ce que t'as de plus fort ! Histoire de voir si t'es capable de me faire tomber par terre avec un putain d'alcool. »

Vesper aimait tant la provocation. Il faut dire que l'Eidolon avait l'habitude de ses petits caprices et ne pouvait qu'y céder. Lorsqu'elle vit celui-ci s'abaisser pour commencer la boisson, elle commençait à s'avancer entre les clients qui se poussait légèrement pour la laisser passer tranquillement, sans même oser la toucher de peur que son sabre de les tranche d'une traite.

Son regard changea directement en voyant qu'il y avait une personne assise en plein milieu, dos à elle. Et d'ailleurs, même de dos, elle pouvait le reconnaître : l'autre gardien de SON Mephisto. Les traits de son visage se durcirent subitement à la vue de la tignasse noire corbeau de celui qu'elle considère comme un rival. Ses poings quant à eux se resserrèrent sous la rage qui l'envahissait, et il en valait de même pour ses poings qui luttaient pour ne pas aller le frapper jusqu'à ce que mort s'en suive. Elle était pourtant bien consciente qu'elle n'avait pas le droit, mais, ce qui était certain, c'est que la soirée allait bien être mouvementée au final.

« Kaname Akitsuna.... Tsss, j'savais que ma soirée allait être à chier. »

Grommela-t-elle sans gêne alors qu'elle se mettait à l'autre bout du bar pour prendre place sur un tabouret en attendant sa commande. La jeune femme poussait un soupire de rage, le regardant du coin de l'oeil en sachant d'avance qu'elle ne tiendrait pas longtemps avant de péter une durite... En espérant que le gardien ne la provoque pas du moins, mais ça, ce n'en est pas si certain...

code by shiya.



Dernière édition par Vesper Jovanovski le 01.08.12 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   29.07.12 3:31



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Kaname en était à son troisième verre et avait beaucoup de plaisir lorsque derrière lui, il entendit les clochettes. Il n'y fit pas particulièrement attention, jusqu'à ce que les conversations cessent une deuxième fois. Qui pouvait causer ce silence, qui par ailleurs devenait de plus en plus inquiétant ? Ah non... pas elle. Il en était certain, avant même de voir sa longue chevelure blonde presque blanche et de sentir son odeur. Il ne savait pas qu'elle connaissait cet endroit, encore moins qu'elle y venait, mais s'il l'avait su... et bien il serait venu quand même. Bah oui, il n'allait quand même pas se priver d'autant d'attention seulement pour ne pas la croiser. Soudainement, ses craintes se confirmèrent lorsqu'il entendit :

« Fais-moi ce que t'as de plus fort ! Histoire de voir si t'es capable de me faire tomber par terre avec un putain d'alcool. »

Ce qu'elle pouvait être rude. Par contre, il devait avouer que sa méthode fonctionnait bien. La chimère sourit juste à voir comment le barman se pressait à lui dégoter son truc le plus alcoolisé. Pour ajouter à son malheur, Kaname termina son verre puis lui en redemanda un autre d'un signe de la main. Le borgne lui répondit d'un léger signe de tête puis accéléra la cadence, si possible. Derrière, lui, Kaname pouvait entendre des bruits de chaises et de tables que l'on pousse, ainsi que des bruits de pas qui se dirigeaient droits sur lui. Tout redevint silencieux. On aurait pu entendre une mouche voler.

« Kaname Akitsuna.... Tsss, j'savais que ma soirée allait être à chier. »

L'Eidolon lui donna son verre et c'est sans accorder d'intérêt à sa collègue qu'il le porta à ses lèvres. Un petit regard de côté lui apprit que Vesper s'était assise le plus loin possible de lui, de l'autre bout du bar, en le regardant d'un oeil féroce. Il ne peut se retenir plus longtemps et éclata de rire. Car voyez-vous, les sentiments que Kaname avait pour la demoiselle étaient loin de ressembler à ceux qu'elle éprouvait pour lui. Bien qu'il ne lui porte pas une affection du feu de Dieu, il aimait bien l'emmerder un peu et jouer avec ses fragiles nerfs. Un rien lui faisait péter un câble, ce que le jeune homme adorait. Pour ajouter au plaisir, elle n'avait pas le droit de taper sur lui, auquel cas elle mettrait Méphisto très en colère. Quel bonheur pour lui de se retrouver en si agréable compagnie, finalement. Son rire s'estompa tranquillement et il fit mine d'essuyer des larmes au coin de ses yeux.

« Aaaaaah, pardonne-moi Vesper, mais si tu continues à me regarder ainsi, je vais fondre. »

C'était parti pour un petit tour de FBCV... Fait Bien Chier Vesper. Son jeu favori. En fait, pas étonnant qu'elle le haïsse autant, puisqu'il il y jouait dès qu'il en avait l'occasion. Une autre lampée de gin, puis avec un sourire plus que sadique, il se leva de son siège et s'approcha de la femme. Il savait que malgré son interdiction de lui faire du mal, il risquait d'y laisser quelques bleus, mais il prenait tant plaisir à la malmener que le jeu en valait la chandelle. De plus cette fois, ils étaient devant publique. Un publique bien silencieux, tout d'un coup...

« Allez, ne soit si chiante. Bois un coup ! Éventre quelqu'un ! »

En disant cela, il pointa le reste de la salle. Les gens présents se mirent tout d'un coup à regarder ailleurs et à bavarder entre eux, ce qui fit rigoler Kaname. C'est amusant d'écouter aux portes, mais quand on y risque sa vie, cela devient bien moins intéressant. Restant debout, la chimère s'accota dos au bar, sur ses coudes, tout près de Vesper. Il ne voulait rien manquer, ni ses expressions faciales ni l'aura de violence émanant d'elle.

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   30.07.12 9:11



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Dire que la soirée aurait pu se finir sans encombre, sans qu'elle ait besoin de sortir de ses gonds, sans qu'elle ressente le besoin de le tuer sur le champ... Pourquoi fallait-il qu'il soit le gardien de son cher Méphisto ? Dire qu'elle aurait pu simplement l'égorger et non pas se contenter de l'assommer... Dire que nous aurions pu éviter le drame, si seulement il n'était pas venu la provoquer comme il en a tellement l'habitude. Là était sans doute une activité des plus malsaines de Kaname. Rien que le fait de l'avoir entendu rigoler aux éclats à l'autre bout du bar la rendait totalement folle, saisissant au même moment sa boisson, à deux doigts de briser le récipient de verre en le serrant de toute sa rage. Allait-il encore réellement jouer avec elle ce soir, ou plutôt la laisser tranquille cette fois-ci, histoire qu'il n'y ait pas d'histoire ? Oh ça elle en doutait fort, il n'était pas du genre à rester près d'elle sans réagir ni essayer de la taquiner. Ce qui marchait plutôt bien. Malheureusement pour elle, la chimère ne connait pas vraiment les points sensibles de son confrère, il lui est donc impossible de pouvoir lui rendre la monnaie de sa pièce autrement que par sa violence. Il faut dire que le garçon aux yeux rubis n'avait pas froid aux yeux, il faisait parti de cette petite pincée de personne osant rendre folle la belle. Ceci dit, ce dernier est bien conscient qu'elle ne pourra rien lui faire, ou du moins de pas l'entraîner jusqu'à la mort.

« Aaaaaah, pardonne-moi Vesper, mais si tu continues à me regarder ainsi, je vais fondre. »

Répliqua-t-il avant de venir s'accouder au comptoir, tout près d'elle. Vesper faisait de son mieux pour lutter contre la colère, pourtant elle sentait son sang bouillir à l'intérieur d'elle et cette grosse envie de lui éclater la gueule contre le mur. Bon sang, pourquoi devait-il être gardien lui aussi... ?
Elle l'ignorait, elle ne le regardait même plus, elle se contentait de boire son alcool, laissant cette dernière dégouliner le long de sa gorge. La Jovanovski ne buvait pas souvent, mais elle tenait bien ce genre de boisson bien que son visage se réchauffait peu à peu sans qu'elle en perde ses moyens. Mais pour le moment, elle ne souhaitait qu'un chose : qu'il dégage. C'est bien beau de rêver, hm ?

« Allez, ne soit si chiante. Bois un coup ! Éventre quelqu'un ! »

Et là... C'était la goutte dos qui faisait déborder le vase pour rester polie.

La chimère aux cheveux d'argents le regardait pointer le reste de la salle, serrant les dents tout d'abord alors que ses yeux devenaient d'un noir profond suite à cette provocation. Elle finit son verre d'une traite, faisant signe au serveur qu'il lui en faudrait un autre. C'était pas bien bon, mais c'était assez fort. Au moins, si elle le tue : elle aura une bonne excuse. Pourtant, elle qui aurait pu se lever de son tabouret et de le prendre par les cheveux afin de le frapper jusqu'à ce que mort s'en suive, un large sourire grave se dessina sur ses lèvres rosées, même si son expression sombre et agressive ne disparaissait pas pour autant. Ceci dit, pour le moment, elle restait sagement sur son siège.

« Mon pauvre Kaname. La seule personne qui mérites d'être éventrée ici : c'est toi. J'en ai rien à secouer de toutes ces sous-merdes présentent ici, je n'y gagnerais rien en les tuant. Enfin remarque, je pense que je préférerais te torturer d'abord. Je commencerais par t'arracher les dents, te couper la langue, te scarifier de part et d'autre, je casserais chacun de petits os fragiles et peut-être que là oui, je t'éventrerais. Je pourrais même te faire bouffer tes boyaux si ça te tente. »

Avait-elle lancé sèchement bien qu'il n'était pas du genre à trembler suite à ce type de discours.

Vesper se releva alors, sortant à une vitesse fulgurante son épée de son fourreau contre la gorge du garçon. Elle était enragée, pourtant on sentait bien qu'elle luttait pour garder son sang froid mais lorsqu'on voyait s'agripper sa main gantée au manche, il n'état pas difficile de percevoir qu'elle était d'une colère folle.

« Dire que je pourrais exécuter chacun de mes dires sur le champ. »

Souffla-t-elle en haussant les épaules, comme s'il s'agissait d'une évidence.
L'Eidolon vint déposer sa boisson sur le comptoir, et le bruit du verre contre le comptoir de bois la fit réagir et elle ne put s'empêcher de le pousser par terre avec violence à l'aide de son arme, ne quittant pas les mirettes de son adversaire et rival, les yeux dans les yeux. Si lui il aimait jouer avec les nerfs, elle, elle préférait dominer en un regard. Les pupilles pourpres de la belle ne mentait pas sur ses sentiments : elle était confiante bien que son sang était chaud.

code by shiya.



Dernière édition par Vesper Jovanovski le 01.08.12 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   30.07.12 23:00



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Il était évident que cette dernière phrase sortie de sa bouche venait de mettre la belle Vesper dans une rage impossible. Kaname le sentait, le borgne commençait à s'en faire pour son bar et les clients déjà anxieux quittaient en masse. Bonne initiative, si vous voulez mon avis, car la soirée s'annonçait pimentée et valait mieux ne pas rester dans les parages. Kaname avait l'impression très agréable de se tenir juste à côté d'une bombe à retardement et attendait patiemment l'explosion, un sourire carnassier aux lèvres.

« Mon pauvre Kaname. La seule personne qui mérites d'être éventrée ici : c'est toi. J'en ai rien à secouer de toutes ces sous-merdes présentent ici, je n'y gagnerais rien en les tuant. Enfin remarque, je pense que je préférerais te torturer d'abord. Je commencerais par t'arracher les dents, te couper la langue, te scarifier de part et d'autre, je casserais chacun de petits os fragiles et peut-être que là oui, je t'éventrerais. Je pourrais même te faire bouffer tes boyaux si ça te tente. »

La seule personne qui mérites d'être éventrée ? Il n'en était pas certain. Cependant, ce dont il était sûr, c'était que toutes ces paroles venaient du fond de son coeur. Elle l'aurait véritablement voulu. Elle ne le pouvait pas, même si rien au monde ne la rendrait plus heureuse. Une expression perverse se peint sur le visage de l'homme, il se riait d'elle, de ces menaces qu'elle ne pourrait jamais mettre à exécution. Soudainement, bruits de chaise que l'on repousse violemment, d'une lame affilée que l'on retire du fourreau et Kaname, toujours accouder au comptoir, mais cette fois, la femme se trouvait devant lui et son épée sous sa gorge. Épée qu'il savait être la plus tranchante, la plus tachée de sang au monde, sans preuve du contraire. Cette arme, il l'avait vu plusieurs fois auparavant, lors de missions communes pour le compte de Méphisto, ou encore dans la même situation que maintenant. N'allez pas croire que c'était la première fois qu'il se retrouvait avec cette lame sous la gorge, d'où ses dents toutes découvertes, dans un rictus de plaisir intense. Il savait bien qu'elle n'oserait pas, mais pas pures mesures de précautions, Kaname glissa discrètement la main dans la poche de sa veste, où il garde sans cesse sur lui un poignard de chasse, son arme de prédilection. Car si les autres gardiens préféraient les armes plus voyantes, plus honorables, lui préférait de loin la discrétion. Il le maniait à la perfection, comme un prolongement de ses propres doigts et n'aurait aucun mal à tuer quelqu'un comme Vesper. Si elle décidait de mettre enfin ses rengaines à exécution, il l’entraînerait dans la mort avec lui.

« Dire que je pourrais exécuter chacun de mes dires sur le champ. »

En disant cela, elle haussait les épaules, comme si ce qu'elle venait de dire était d'une telle éveidence, d'une logique si implacable que ça en était ridicule. Et ridicule, ce l'était, puisqu'elle ne pourrait jamais. La belle pouvait le désirer autant qu'elle le voulait, les gardiens ne pouvaient pas se faire du mal entre eux, encore moins se tuer. C'était un ordre de leur maître et sa parole faisait office de loi divine. De plus cette parole divine comptait encore plus pour elle que pour lui... Hilarant, n'est-ce pas ? Soudainement, l'Eidolon déposa bruyamment le verre de Vesper sur le bar, déclanchant une réaction de sa part, ou peut-être un réflexe ? Enfin bref, Kana se retrouva sur le cul, en moins de temps qu'il ne le faut pour crier lapin. Pendant, puis après sa chute, ils ne rompirent jamais le contact visuel. Pour elle, elle le dominait, pour lui, c'était tout autre chose. Premièrement, il savait que s'il ne soutenait pas son regard, ce serait comme une sorte de victoire pour elle, la confirmation qu'elle valait plus que lui, la confirmation qu'elle était plus puissante que lui. Pas question de lui donner tant de satisfaction. Deuxièmement, c'était en maintenant son regard qu'il l'enragerait le plus.

Malgré une douleur au postérieur et une petite écorchure sur la paume droite (faite en tentant de se rattraper à une table), le jeune homme n'avait rien. Une brève expression de mépris traversa son visage, avant qu'un énorme sourire vienne la remplacer. Il avait battu son record. Habituellement, elle ne l'envoyait pas valser avant qu'il ne mette le sujet Méphisto sur la table. Le jeu devenait-il trop facile, ou alors était-ce une mauvaise journée pour elle ? Un autre éclat de rire, cette fois, comme un glapissement. Il en eut même du mal à se relever, tellement il riait. Elle se pensait si supérieure à lui, plus importante que lui, alors qu'elle était son égale, sa collègue. C'était là toute la beauté des Gardiens de l'Enfer. Ils ne pouvaient pas se tuer, car ils étaient de force égale. Une de leur bataille ne durerait plus de cents ans, ils auraient tout détruit autour, mais seraient toujours en vie. Pas forts, mais pas morts, comme on dit.

Lorsqu'il se trouva de nouveau à sa hauteur, il se rapprocha le plus près possible de son visage. Il ne bougea pas pendant quelques secondes. Secondes où il se demandait si il lui était plus profitable de ne rien dire, mais se décida pour un :

« Wouf. »

Puis il retourna s'asseoir à son siège, en rigolant. Il sorti la main de sa poche, avec son poignard, qu'il planta violemment dans le comptoir. Geste auquel le borgne répondit par un grognement sourd. Kana lui jeta un regard amusé et supérieur, histoire qu'il se la ferme.

« Les chiens de l'Enfer... les... gardiens, ne sont pas sensé se faire de mal, n'est-ce pas Vesper ? »

Lui envoya-t-il sur un ton de sarcasme. Il attrapa son verre de gin et en bu une longue lampée. Le liquide traversa son oesophage en le réchauffant. Tout l'alcool qu'il avait ingurgité jusque là commençait à faire son effet...

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   31.07.12 17:57



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Contrairement à toutes attentes, le jeune homme aux cheveux de jais avait été surpris par le réflexe de Vesper, chose qui lui coûta une chute bien ridicule. Elle aurait eu envie de se moquer de lui, alors qu'il avait atterrit sur le postérieur, vulgairement, ayant même eu la chance de s'égratigner en tentant de se rattraper vainement. Certes la blessure n'était que médiocre, mais en tant que chimère, la belle aux cheveux d'argents n'était pas du genre à rester indifférente à l'odeur du sang, cette dernière étant loin de la dégoûter, au contraire, cela lui plaisait presque. On pourrait croire qu'elle est telle un vampire, ne vivant que pour ce liquide épais et rougeâtre si facile à obtenir... Il suffit juste de trouver la bonne veine, et vous avez devant vous un vrai festin. Elle n'est pas cannibale comme vous pouvez vous l'imaginer présentement, oh ça non, quand même pas, elle est connue pour être une bête sanguinaire et non pas une indigène dégueulasse qui bouffe ses potes.
Kaname n'avait pas perdu au jeu du regard, il luttait encore et encore afin de lui montrer qu'elle n'était pas supérieure à lui contrairement à ce qu'elle pouvait s'imaginer. Mais vous savez, la Gardienne est du genre confiante, et elle est certaine qu'un jour elle gagnera cette guerre contre son rival qui semble pourtant si éternelle, si longue... Un tunnel a toujours une fin, il en va de même pour ces confrontations. Elle en avait plus qu'assez de se démener pour ne pas que ce putain d'Akitsuna ne lui vole sa place et que SON Méphisto fasse de lui son favori. Il n'en était pas question, elle allait le vaincre un jour ou l'autre.
Un rire s'échappa de sa bouche tandis qu'il se relevait avec difficulté. Chose qui avait le don de la mettre sur les nerfs. Il est prétentieux et semble ne rien prendre au sérieux, comme si tout cela n'était qu'un jeu, ce qui irritait profondément la chimère, bien entendu. Elle ne grognait pas encore, mais une aura mauvaise dégageait d'elle, à telle point qu'on pouvait croire qu'elle allait lui sauter à la gorge pour l'étriper.
C'est alors que son partenaire vint à faire ce qu'elle haïssait plus que tout au monde : s'approcher d'elle. Après avoir calmé ses éclats de rire, le voilà à se rapprocher de son visage, au plus près possible, à tel point qu'elle pouvait sentir son souffle effleurer sa peau glaciale. Elle fit une mine de dégoût suite à ce geste, son odeur la répugnait, il faut dire que monsieur avait déjà bien bu avant qu'elle n'arrive. Les secondes se firent longues, mais elle ne bougeait pas d'un poil. Vesper était comme ça, toujours à pousser la provocation au plus haut. Elle ne faisait pas partie de ce genre de fille à rougir pour un rien lorsque les lèvres d'un garçon ne sont non loin des siennes, c'était plutôt ce qui lui donnait envie de vomir. Elle aurait pu lui cracher à la figure, mais il finit par rompre le silence gênant par un vulgaire :

« Wouf. »

A quoi jouait-il bon sang ? Bordel, ce qu'elle pouvait le haïr du plus profond de son être... Vesper poussa un soupir de soulagement en voyant son ennemi rejoindre son siège, commençant à s'abreuver une nouvelle fois, comme s'il allait tenir la cadence avec ce taux d'alcool dans le sang...

« Les chiens de l'Enfer... les... gardiens, ne sont pas sensé se faire de mal, n'est-ce pas Vesper ? »

La demoiselle le regardait longuement avant de retourner s'asseoir à son tour, cette fois-ci sans commander une nouvelle boisson, de peur de perdre encore de l'argent inutilement. Elle posait sagement ses deux avants-bras sur le comptoir, fermant les yeux afin de reprendre son self-contrôle.

« Tch. Ce serait simple de te buter ici. Après tout, qui saurait que c'est de ma faute ? Il suffit que je coupe la langue à chacun d'eux ou leur face jurer le silence quoi qu'il arrive... »

Vesper s'était mise à dévisager les clients derrière elle, un léger sourire aux lèvres tandis que certain d'entres eux s'en allaient à pas de loup, aussi lâches étaient-ils.

« Mais le maître n'est pas si bête, il sait très bien que je l'aurais fait. »

Méphisto savait tout sur tout, ce n'est pas pour rien qu'il est le créateur de la race de Vesper, après tout, elle ne pouvait rien lui cacher. Et tuer l'un de ses gardiens serait la chose la plus déplacée qui pourrait aussi faire échouer chacun des plans de la "jeune" femme. Tant pis, elle devait bien l'accepter. Si ça se trouve elle arrivera parfaitement à remettre Kaname à sa place, et ce à l'aide de Méphisto, qui sait...

La démone se releva alors, un large sourire se dessinant sur ses lèvres pâles et mouillées tandis qu'elle arquait ses deux sourcils. Elle s'approchait d'un pas lent du siège du jeune homme, se baissant légèrement à son niveau histoire que leurs deux visage se retrouve face à face. Elle avait rangé préalablement son arme dans son rangement attaché autour de sa taille, sa main allant désormais se poser sur la joue de son adversaire, le tout avec une tendresse presque féminine qu'elle accordait souvent aux hommes avec lesquels elle aimait jouer... Oh ça oui, pour être joueuse, elle est joueuse la miss.

« Qu'est-ce qu'on doit faire d'après toi ? ...
Faire une partie de jambes en l'air et repartir sur de bonnes bases ? Ou continuer à mener une guerre sans fin, jusqu'à ce que mon cher Méphisto finit par licencier l'un de nous deux... ?
»

Dit-elle dans un murmure presque sensuel dans son oreille, ces mots étant sortis dans un souffle discret, histoire que personne d'autre que lui ne puisse entendre.
Vesper se posait sur le tabouret aux côtés de son rival, prenant son verre sans gêne avant d'y descendre une longue gorgée le long de sa gorge, en espérant que l'alcool ne lui fasse pas trop d'effet ce soir.

code by shiya.



Dernière édition par Vesper Jovanovski le 01.08.12 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Razhiel D'Essling
Propriétaire du Heaven Cross
Fondateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   01.08.12 16:09



VESPER KANAME & MEPHISTo
« Quand le diable s'en mêle »

Quel drôle de rencontre, Méphisto devait bien l'admettre. Déjà plusieurs heures avaient passées depuis l'épisode du restaurant et il était toujours dans l'impossibilité d'oublier cette vulgaire humaine, cette Hazuna Ayami avec qui il avait eu cette longue conversation et cette drôle de situation. Encore, elle occupait chaque recoin de son esprit. Une immensité de question se bousculait. C'était bien là la première fois qu'il en avait autant pour un même sujet -pour une même personne. Et le pire dans toute cette histoire, c'est que cette rencontre était tout ce qu'il y avait eu de plus normal. Alors vraiment, le seigneur des Enfers ne comprenait réellement pas comment cette simple chose pouvait autant l'obsédé. Enfin... Il ne comprenait pas pourquoi la peau, la senteur de cette humaine l'attirait certainement tout autant qu'un Eidolon envers une Valkyrie. Méphisto voulait cette Hazuna Ayami rien que pour lui et pour une raison obscure, il voulait détruire l'âme de l'imbécile qui avait osé maltraiter SON âme !
Un contrat, voilà ce qu'il avait à l'esprit depuis plus de trois heures. Il voulait cette âme, un contrat était la meilleure solution pour posséder cette âme ô si parfaite à ses yeux. Malheureusement, marquer une humaine, même pour Méphisto Phéles, signifiait une soumission quasi complète à cette dernière. Comme chaque Chimère et Eidolon lier par contrat à son âme humaine, si Hazuna Ayami ordonnait il devait obéir peu importe la nature de la demande.
Sous contrat, le choix ne lui appartenait quasi plus. Et bien qu'il lui restait toujours la possibilité de mettre fin au contrat (dans son cas il n'est pas dans l'obligatoire de tuer l'humain(e) mais juste de retirer sa marque) la perte de pouvoir et d'énergie était incontournable. Seigneur des Enfers ou non, il n'était pas l'exception de sa propre règle puisqu'il n'avait jamais eu l'intention, ni même l'idée d'avoir un contractant.

Furieux -il commençait à en avoir assez de perdre ainsi la raison, Méphisto disparut du toit du phare avec l'intention d'aller régler son problème. Hazuna Ayami devait disparaitre... Ainsi, tous ses problèmes seraient réglés. Si cette vulgaire humaine disparaissait, cette idée idiote de contrat disparaitrait avec elle et sa vie pourrait reprendre son courant d’antan !
C'est donc avec l'idée d'aller mettre fin aux jours de cette humaine -dans la souffrance et la douleur pour avoir osé tenter le diable, que Méphisto passa devant cette auberge où il reconnu distinctement Vesper et Kaname.
Il eu tout d'abords l'intention de continuer son chemin, mais cette idée s'envola rapidement -de même que celle d'aller tuer la jeune fille. Se fut plus fort que lui, il s'arrêta. Il apparut bêtement en plein milieu de la route.
Le regard fixé sur la porte de la bâtisse qui était attirait désormais toute son attention, il décida de repousser l'heure de la mort de cette Hazuna Ayami. Quelques heures de plus ou de moins, le résultat allait tout de même être le même : il allait mettre fin à la vie de cette humaine. Vesper et Kaname venaient tout simplement de lui accorder un délais supplémentaire.

D'un pas et d'une essence silencieuse -il n'avait pas envie que ses Gardiens le sentent arriver, il entra dans l'auberge au moment même où Vesper déposait avec douceur et délicatesse une main sur la joue de Kaname en lui murmurant une phrase que Méphisto n'entendit pas. Et, réellement, c'était probablement mieux ainsi... Déjà que de voir SA Vesper toucher un autre homme que lui, l'avoir entendu aurait probablement causé la destruction de Cross Garden au grand complet. Il n'avait rien contre les petites aventures de la jeune Chimère, mais l'idée qu'elle touche ainsi l'un de ses Gardiens... Durant un court instant, il eu cette envie de se laisser faire aussi et de succomber aux plaisirs de la jeune femme. Se ne fut qu'un bref instant... Oui, car l'un des plus grand plaisir de Méphisto est justement de résister aux plaisirs de la jeune femme même s'il sait très bien qu'un jour il pliera...
Arrivant derrière Vesper, il laissa finalement ressentir son essence avant d'entourer d'un bras la taille fine de celle-ci. D'un mouvement lent, il recula cette dernière pour qu'elle s'adosse contre lui. De sa main libre, il poussa sur le côté la chevelure de la jeune femme pour avoir un libre accès à son cou où il alla enfuir son visage. Elle aussi, il aimait vraiment son odeur. Elle était discrète, légèrement sucrée tout en étant aussi légèrement salé. Une odeur qui avait également le don de lui faire perdre sa raison...

« Moi qui croyait être le seul à faire naître une expression si joyeuse... » Murmura-t-il dans le cou de la jeune femme de manière à ce que elle ne l'entende.

Légèrement irrité, il délaissa la Chimère pour aller prendre place sur le tabouret au côté de Kaname où il commanda également à boire.

« Alors ? J'espère que vous n'êtes pas en train de vous cherchez des problèmes ? » Demanda-t-il avec un certain ton de reproche.

code by shiya. © Vesper



Dernière édition par Feliks Iziaslav le 01.08.12 20:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cross-garden.keuf.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   01.08.12 17:27



✖VESPER & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

« Tch. Ce serait simple de te buter ici. Après tout, qui saurait que c'est de ma faute ? Il suffit que je coupe la langue à chacun d'eux ou leur face jurer le silence quoi qu'il arrive... »

Elle avait peut-être raison, dans un sens. Ce serait si simple de faire passer ce meurtre affreux pour celui d'un autre. Seul hic, personne dans ce bar ne serait assez courageux, ou fou, pour défier un gardien. Que l'on parle de Kaname, Vesper ou Vinchen et pas seulement parce que c'est la mort assurée, mais aussi pour les représailles.

« Mais le maître n'est pas si bête, il sait très bien que je l'aurais fait. »

Sur ce point, elle avait plus que raison. Le maître était omniprésent, comme une divinité posant son regard sur le monde. Kaname avait pour habitude de l'imaginer englobant la Terre de ses bras, ses yeux rouges flamboyants dans l'obscurité. C'est que, voyez-vous, le jeune homme a l'imagination fertile. Enfin bref, il ne peut qu'acquiescer à sa remarque. Bien assommé par l'alcool, il ne sentit pas la femme s'approcher de lui et ce n'est que lorsqu'elle fut à quelques centimètres de son visage qu'il ressenti les premiers frissons. Des frissons d'horreur oui. Il se prépara mentalement à recevoir une pluie de coups, tous plus violents les uns que les autres. Vu son état, il ne serait même plus en mesure de manipuler son poignard. Mais pourquoi avait-il tant bu ? Cette pluie de coups, elle était longue à venir... Deuxième vague de frissons lorsqu'il senti sur son visage la main de sa rivale de toujours l'effleurer d'une caresse. C'était un geste empreint de douceur, très sensuel et féminin. Jamais la femme ne s'était montrée sous ce jour face à lui, non, jamais. Encore heureux ! Sinon le jeu aurait pu être d'une toute autre nature. Cependant, en ce moment, jamais Kana n'avait été aussi angoissé par elle. Il se doutait bien que cette soudaine tendresse cachait anguille sous roche et fut bien tenté d'utiliser ses dons de télépathie pour en savoir un peu plus sur ses plans machiavéliques. Mais au dernier instants, il se ravisa. Surtout parce que de nouveaux frissons lui parcoururent l'échine, alors que Vesper lui chuchotait ces paroles à l'oreille.

« Qu'est-ce qu'on doit faire d'après toi ? ...
Faire une partie de jambes en l'air et repartir sur de bonnes bases ? Ou continuer à mener une guerre sans fin, jusqu'à ce que mon cher Méphisto finit par licencier l'un de nous deux... ? »


SON cher Méphisto ? La seule mention de leur maître précédé d'un déterminant possessif venait d'annuler toute proposition d'amitié, en plus elle avait eue l'affront de boire dans son verre. Ceci venait aussi de prouver que la belle n'avait pas réellement l'intention d'être gentille avec lui. C'est alors que derrière lui, Kaname sentit une menace encore plus grande approcher. Un sourire se peint sur son visage. Une seule personne pouvait dégager une telle aura de noirceur. La chimère détourna légèrement le visage pour voir Feliks susurrer des mots qu'il n'entendit pas à la chimère aux cheveux de neige. D'abord jaloux, Kana prit une autre gorgée de gin et joua à écorcher le comptoir avec la lame de son poignard, mais lorsqu'il vit l'expression irritée de son maître, il sût que Vesper avait été prise la main dans le sac. Feliks s'assied à ses côtés (à son plus grand bonheur) et se commanda aussi à boire. La soirée venait de prendre un tournant inattendu.

« Alors ? J'espère que vous n'êtes pas en train de vous cherchez des problèmes ? »

L'esprit embrumé par l'alcool, Kaname trouvait Feliks encore plus imposant que d'habitude. Sans doute parce qu'il ne se fiait plus sur ses sens d'humain, mais sur ses capacités de chimère. Kana regarda l'homme assit tout près. Ses cheveux blonds, ses yeux totalement humains, rien, non rien n'indiquait la présence d'un être diabolique en lui. Fascinant. Totalement fascinant. Kana ne put retenir un petit rire.

«Nous, se chercher des noises ? Absolument. Tu nous connais, Feliks, nous sommes comme deux chiens qui se battent pour un os.»

Valait mieux être honnête. De toute façon, Feliks ne savait que trop bien que ses deux gardiens ne s'entendaient pas. Ce petit manège entre eux durait depuis la nuit des temps. C'était un véritable miracle que le Chien à Trois Têtes tienne encore debout.

«Mais maintenant que tu es là pour calmer ses ardeurs, je me sens beaucoup mieux !»

Sur ce, il décocha un regard amusé à son maître.

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   01.08.12 19:03



✖VESPER & MEPHISTO & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

La soirée commençait alors à devenir intéressante pour la demoiselle. C'est vrai, chaque jour était une épreuve où elle ne cessait de se demander si elle arriverait à voir son partenaire à bout, près à éclater. A sa connaissance, jamais elle n'a pu voir Kaname s'énerver ou devenir violent sans arborer un petit sourire, elle l'a toujours connu avec cet air hautain et si affligeant qu'elle en était arrivée à le mépriser, presque à détester les Chimères elles-même à force de voir ce sale type dans son champ de vision. Mais de ce côté là, elle faisait attention, car dans le fond, toutes les personnes appartenant à cette race ne sont pas des personnages tels que lui, et heureusement. Ca la rassurait un peu.
Pourtant, rien que de sentir l'atmosphère changer suite à ses dires à l'encontre du Gardien, elle se sentait toute... Excitée ? C'était une sensation indescriptible, tant de sentiments se mélangeaient en elle comme cette envie incomparable de dominer et d'obtenir ce qu'elle souhaite. Oh ça oui, elle veut du plus profond d'elle obtenir le silence de ce fichu Akitsuna, mais pas que, son but premier est d'avoir Mephisto. On pourrait croire qu'elle l'aime follement, comme n'importe quelle femme qui se respecte, mais Vesper est tout sauf une femme banale, elle ne souhaite que de vivre une nuit à ses côtés, et peut-être qu'il finit par la vouloir de façon réciproque, même si nous n'étions pas loin de ce résultat là.
Mais là, tout à coup, tout changeait. Absolument tout. Ce soir allait tourner différemment de ce que la belle aurait pu imaginer dans son esprit aussi tordu soit-il. Elle fut prise d'un léger sursaut, prête à bondir sur sa proie lorsqu'elle senti le contact d'un bras autour de sa taille, mais c'est en sentant son dos contre la poitrine de cet inconnu que son esprit et son regard s'apaisa brusquement, il ne lui fallut pas moins d'une seconde pour reconnaître l'odeur et la délicatesse de son maître. Son coeur battait plus vite, appréciant fortement la présence de ce dernier aussi proche d'elle, et le tout ne fit que "s'aggraver" alors qu'il venait à lui dégager son cou de ses cheveux blanchâtres, y susurrant doucement :

« Moi qui croyait être le seul à faire naître une expression si joyeuse... »

Alors comme ça, il les avait vu ? Décidément, elle s'était mise dans de beaux draps. Elle n'avait jamais eu l'audace de ne serait-ce qu'effleurer l'épiderme de son rival, la voilà prise la main dans le sac... Ou plutôt sur la joue du garçon aux pupilles sanglantes. Elle se sentait drôlement mal à l'aise sur le coup, mais au final, elle ne put pas s'empêcher de lancer un regard provocateur envers Kaname, ce dernier devant sans doute jalouser à l'idée que sa chère ennemie soit si proche de celui qu'il convoitait.
Feliks vint à se poser aux côtés de l'homme cette fois-ci, ajoutant :

« Alors ? J'espère que vous n'êtes pas en train de vous cherchez des problèmes ? »
« Nous, se chercher des noises ? Absolument. Tu nous connais, Feliks, nous sommes comme deux chiens qui se battent pour un os.
Mais maintenant que tu es là pour calmer ses ardeurs, je me sens beaucoup mieux !
»

Il rigolait, encore... Vesper était plantée sur place comme une idiote, outrée par son comportement. Les années avaient beau passer, lentement ou rapidement, elle n'arrivait pas à cerner le genre de personnage qu'il était. Mais en tout cas, il était le parfait tableau de tout ce qu'elle pouvait haïr chez une personne. Autant les humains, les Avariels et autres, elle se contente de les mépriser, mais Kana fait parti de ce genre de personne qui, aux yeux de la Chimère, ne mérite de que la mort. Ou la torture puis la mort, au choix. D'ailleurs, ses poings se resserraient une nouvelle fois, irritée, à travers son regard on pouvait lire une colère sans faille, restant fixer le Gardien qui lui, s'amusait à l'ignorer, ou à regarder Mephisto.

« Comment OSES-tu me comparer à un chien ?! Et surtout le Maître à un os ! Tu n'as aucun mérite pour être Gardien et... Raaah ! »

Les mots ne sortaient pas, elle voulait avoir à faire à la violence, mais elle n'y arrivait tout simplement pas. Pourquoi ? Parce que le Dieu des Enfers était une sorte de barrière entre la Jovanovski et son rival. Elle ne pouvait pas le toucher tant qu'il était là. C'était impossible, elle devait se contenir... Elle ne veut pas perdre l'honneur que lui accorde son Maître de cette façon.

Vesper prit place sur le tabouret à côté de Feliks, le tout lourdement en écrasant ses poings avec une colère carnassière contre le comptoir, ses mâchoires se rapprochant de plus en plus alors que toute son échine tremblait de rage. La belle ne supportait pas être dans cet état auprès de celui qu'elle convoitait, mais rien n'y faisait... « Qui apaise la colère éteint un feu ; qui attise la colère, sera le premier à périr dans les flammes. »
La Chimère soupira un long moment, tentant de reprendre son calme alors qu'elle reposait son regard pourpre dans celui de l'Eidolon qui semblait mal à l'aise à présent.

« La même chose... En plus fort... Et un plus grand verre. »

L'alcool pourrait sans doute lui apaiser l'esprit, du moins, c'est ce qu'elle souhaitait. Pour une fois, elle aurait souhaité que Mephisto ne vienne pas, comme ça, elle aurait eu le temps de ravager tout le bar pour détruire ce mec hautain sans qu'on puisse avoir de réelles preuves à son encontre.
Afin de se changer les idées, elle allait se forcer un peu, s'adressant à Feliks, dévoilant son côté curieux bien qu'elle s'en fichait légèrement :

« Que fais-tu là ? C'est rare de te voir traîner dans les parages... »

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Razhiel D'Essling
Propriétaire du Heaven Cross
Fondateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   02.08.12 2:19



VESPER KANAME & MEPHISTo
« Quand le diable s'en mêle »

Le borgne arriva finalement avec le verre de Méphisto, qu'il prit sans même laisser le temps à l'Eidolon de déposer celui-ci sur la table. D'un coup sec, il avala le contenue alcoolisé du verre qu'il avait demandé. Doucement, le liquide transparent glissa le long de sa gorge, réchauffant ainsi tout ses sens et lui procurant une chaude sensation. Soupirant de satisfaction -l'alcool étant sa boisson favorite après les âmes humaines, il laissa quasi tomber le verre sur la table et fit signe à l'Eidolon de lui en apporter un autre. Puisqu'il était là, autant en profiter un peu.

« Nous, se chercher des noises ? Absolument. Tu nous connais, Feliks, nous sommes comme deux chiens qui se battent pour un os. »

Un petite sourire en coin apparut sur les lèvres de Méphisto, qui trouva la réponse de Kaname assez amusante. Lui ? Un os ? Aimant être l'être convoité, la comparaison était pour lui un compliment. Et puis, Méphisto ne savait que trop bien que ses deux Gardiens ne s'entendaient pas. C'était la plus vieille histoire du monde.

« Mais maintenant que tu es là pour calmer ses ardeurs, je me sens beaucoup mieux ! »

Cette fois, un petit rire franchis les lèvres de celui-ci, un rire ironique. Il était bel et bien là, mais certainement pas pour calmer ou restreindre les ardeurs de la Chimère. C'était un combat perdu d'avance, il ne le savait que trop bien. Personnellement, il préférait attiser les flammes que de les éteindre dans l'unique cas de Vesper Jovanovski. C'était un jeu certes des plus dangereux, mais c'était un risque que Méphisto aimait bien prendre lorsqu'on rendait sa belle à un stade de quasi non-retour. Les résultats lui étaient toujours des plus satisfaisant... Et puis : qui joue avec le feu si brûle ? Et qui sait mieux que lui à quel point celui-ci peut-il brûler ?
À quel point brûle-t-il ? Il jeta un rapide coup d'oeil par-dessus son épaule pour voir Vesper. Son regard à lui seul lui fit comprendre que la Chimère n'était réellement pas de bonne humeur. Prenant le nouveau verre que le borgne lui emporta, il ramena son regard vers l'avant tout en roulant les yeux vers le ciel, l'air complètement désespérer mais aussi amusé. Le spectacle était loin d'être fini.

« Comment OSES-tu me comparer à un chien ?! Et surtout le Maître à un os ! Tu n'as aucun mérite pour être Gardien et... Raaah ! »

La deuxième phrase était une très bonne question. L'air amusé, Méphisto se tourna vers Kaname avec un air de quelqu'un qui attend la réponse à une question. Après tout, Vesper avait raison ! De quel droit osait-il le comparer à un os ? Une sanction frôlant le licenciement s’imposait... C'était vraiment du n'importe quoi et il espérait réellement que Kaname comprendrait et qu'il ne répliquerait pas à cette dernière sur le sujet.
D'ailleurs, Méphisto en soupira quelque peu de découragement alors que la furie prit place près de lui. Il aurait bien aimer que le spectacle continue encore un peu. Néanmoins, c'était peut-être mieux ainsi. Connaissant ses deux Gardiens, l'endroit n'aurait certainement pas survécu à l'affrontement.

« La même chose... En plus fort... Et un plus grand verre. »

Cette demande fit naître un nouveau sourire sur les lèvres de Méphisto. Il profita de la demande de Vesper pour informer le borgne d'un signe de main qu'il voulait également un nouveau verre pour lui-même et un second pour son voisin. La commande passé, il se tourna vers la furie sans même écouter ce qu'elle était en train de lui dire et se pencha dans sa direction, s'arrêtant seulement à quelques centimètres de son visage.

« J'ai une petite information pour toi : arrête de boire ! ... L'alcool donne un mauvais goût à tes baisers... Tu continuera lorsque je serais partie. À moins que tu préfère que Kaname s'occupe de moi ? » Murmura-t-il de manière à ce que cette fois, Kaname entende.

Il allait d'ailleurs en rajouter lorsque le borgne arriva avec les consommations, ce qui attira davantage l'attention de Méphisto. Délaissant quelque peu Vesper pour aller prendre son verre, il n'eut cependant pas la chance de se rendre que le contenu d'un verre glissa le long de son dos, lui arrachant un gémissement de mécontentement.
Tranquillement, levant un bras pour voir sous celui-ci le responsable de cet incident, se fut avec une femme qu'il tomba nez à nez. Aussitôt, cette dernière ramassa un chiffon à porté de main pour commencer à éponger son dos déjà trempé jusqu'au os. Le tout en s'excusant de manière répétitive.
Affichant un petit sourire forcer malgré la beauté naturelle de la jeune femme qui se trouvait derrière lui, il agrippa d'une main la main active de la jeune femme pour lui arracher délicatement le chiffon des mains. Il lança celui-ci au borgne. Il allait se retourner pour finir le geste qu'il avait commencer avant d'être interrompu lorsque la jeune femme fit tourner le tabouret sur lequel il était assis.

« Si tu préfère, je peux te retirer le chandail... » Proposa-t-elle en glissa une main sur le torse de Méphisto tout en affichant un sourire charmeur auquel Méphisto ne resta pas vraiment de glace puisqu'il la laissa faire. « Tu ne trouve pas que cette idée est plus... Intéressante ? » Murmura-t-elle en empoignant le bas de son chandail. « Je serais me faire pardonner ce malheureux incident, promis mon beau. »

Cette fois, Méphisto sourit. La deuxième partie du spectacle dans lequel il interprétera l'os allait bientôt commencer.

code by shiya. © Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cross-garden.keuf.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   02.08.12 5:09



✖VESPER, MÉPHISTO & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

« Comment OSES-tu me comparer à un chien ?! Et surtout le Maître à un os ! Tu n'as aucun mérite pour être Gardien et... Raaah ! »

Indignation à laquelle il s’abstient de répondre, puisque pour lui, se faire traiter de chien était un quasi compliment. C’était sous cette forme qu’il était dans les Enfers et c’est de cette façon qu’il voyait sa relation avec Méphisto, un maître et son chien. S’il lui prenait l’envie de lui donner des ordres tels qu’assit, couché ou même donne la patte, il obéirait sur le champ, sans se poser de questions inutiles. C’était ce qui faisait de lui un bon gardien et si Vesper était trop stupide pour comprendre cela, et bien c’était son problème à elle. D’ailleurs, la belle semblait visiblement sur le point de surchauffer. Un peu plus et on verrait presque de la fumée lui sortir des oreilles. Il était plus qu’évident qu’elle était prête à prendre les armes et se faire violence, mais elle ne le pouvait tout simplement pas, ce qui tira un sourire à Kana. Heureusement pour lui, la présence de Méphisto l’empêchait même de lui donner un coup de coude, car entre une Vesper toujours sobre et folle de rage, et un Kaname très alcoolisé, le vainqueur n’aurait pas été très difficile à deviner.

C’est l’œil vitreux qu’il al regarda s’asseoir de l’autre côté de Feliks, puis agir comme une enfant gâtée à qui on venait de refuser la toute dernière poupée Barbie. Elle pestait et rageait, frappant ses poings contre le bar avec force, puis demander un nouveau verre au barman. C’était tout bonnement jouissif. Décidemment, elle faisait tout pour l’amuser ce soir… Puis, pour ajouter à son bonheur, lorsqu’elle demanda à Méphisto ce qu’il faisait dans les parages, elle se prit le plus gros râteau du siècle.

« J'ai une petite information pour toi : arrête de boire ! ... L'alcool donne un mauvais goût à tes baisers... Tu continueras lorsque je serais parti. À moins que tu préfères que Kaname s'occupe de moi ? »

Ce n’était qu’un murmure, mais suffisamment fort pour que Kana entende chacune de ses paroles. D’abord euphorique de l’entendre se faire rembarrer de la sorte, dès qu’il entendit la dernière phrase de son maître, ce fut comme si tout l’alcool ingéré jusque là c’était évaporer. C’est comme ça, certaines choses vous font dégriser plus rapidement que d’autres. Un tas d’images lui revinrent à l’esprit. Si Kaname ne prenait pas grand-chose au sérieux, pour le sexe, c’était une tout autre chose. Surtout le sexe avec lui. En fait, il ne voyait pas vraiment cela comme du sexe, c’était plutôt une façon de plus de contenter son maître.

Il ordonnait, il obéissait. Le bon toutou. N’empêche qu’en ce moment, maintenant qu’il lui avait donné l’envie, rien n’aurait fait plus de plaisir au jeune homme que d’empoigner le sexe de Feliks et de l’engloutir jusqu’à la base. C’est alors que le borgne arriva avec les consommations et que Kana entendit le Dieu de Enfers pousser un son désagréable à son oreille. Lorsqu’il se retourna, ce qu’il aperçu le pétrifia d’horreur. Quelqu’un avait osé renverser son verre sur son magnifique chandail. Une femme. Une femme très belle et qui se confondait en excuse, tentant d’essuyer son affreux dégât. Déjà, le simple fait qu’elle le touche lui donna envie de la tuer et il pouvait bien imaginer Vesper ressentant la même chose de son côté. D’un geste discret, le jeune homme attrapa son poignard et joua avec la lame. Sur le bout de son doigt, il fit une petite entaille. Une perle rouge vif en sortie. Il la porta à sa bouche, étendant la goutte sur sa lèvre inférieure, imaginant que ce sang provenait du corps de la jeune femme. Il devait se contenir, elle n’était rien pour Feliks. Absolument rien, mais lorsqu’elle commença à le séduire… il en était rendu à se mordre le bout du doigt. Sur le visage de son maître se peint alors un sourire.

En moins d’une seconde, le poignard de Kana s’était retrouvé dans la cuisse de cette femme insipide et il s’acharnait déjà sur ses côtes, la lame pénétrant la chair toujours de plus en plus profondément. Ses cris de douleur étaient comme une douce musique à ses oreilles, la plus belle de toutes les mélodies. Inconsciemment, il sentait la présence de Vesper pas très loin. Étrangement, il se sentait bien à l’aise de partager cette victime avec elle. La vue du sang, d’une énorme quantité de sang voler dans tout les sens, s’écrasant sur son visage et ses vêtements, sur le comptoir, les chaises, les tables et même le borgne l’excita au plus haut point. Un sourire sadique sur le visage, les yeux fous, il lui entailla le visage et en lécha le liquide poisseux qui s’échappa de la plaie. Cette femme ne devait plus ressembler à rien. C’est avec grand plaisir qu’il s’amusa à la dévisager… Quand il eu terminé son carnage, il se retourna vers Méphisto. Kaname était taché de sang de la tête aux pieds et souriait...

code by shiya. copyrights Vesper


Citation :
J'ai changé la musique. :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   02.08.12 16:39



✖VESPER & MEPHISTO & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Ca n'aurait décidément pas pu être pire que cela. La situation était on ne peut plus agaçante, la voilà à devoir se contenir, à calmer sa rage pour les beaux yeux de son maître. Mais elle avait à ses côtés son rival de taille, celui qui a réussi à l'obtenir l'histoire d'une lui, chose qu'elle attend avec impatience et qu'elle veut avoir. Mais chose bien difficile, n'est-ce pas ? Vesper était cruelle à sa façon, mais Kaname était plutôt du genre joueur, ce qui lui donne donc la faciliter de manipuler X ou Y, y compris Mephisto. Celui-ci vint alors à rapprocher son beau visage à quelques centimètres de sa Gardienne. Elle fut d'abord assez surprise de ce geste, mais son coeur qui battait la chamade après coup avait finit par comme se figer d'un coup suite à ses dires :

« J'ai une petite information pour toi : arrête de boire ! ... L'alcool donne un mauvais goût à tes baisers... Tu continuera lorsque je serais partie. À moins que tu préfère que Kaname s'occupe de moi ? »

Elle ne le voyait pas, mais elle se doutait bien que le garçon aux yeux rubis devait se fendre la poire, entrant presque en transe. Il faut l'avouer, Feliks savait jouer d'elle, il savait aussi comment la rendre nerveuse étant donné qu'il est au courant des intentions de la belle. Elle devait pourtant avoir à faire à des sacrifices pour entourlouper son Maître, c'est ainsi. Silencieusement, gardant son self-contrôle, elle regardait ses mains tremblantes de rage, ne sachant que faire, ni que dire. Il lui avait cloué le bec, il était d'ailleurs le seul à réussir à le faire. Et encore une fois, la soirée prit un tout autre tournant. Ça aurait été trop simple de passer sa soirée à se faire la gueule tout en buvant comme des trous, l'Eidolon nous regardant du coin de l'oeil. Un léger gémissement agacé s'échappa des lèvres du Dieu des Enfers, il ne fallut que peu de temps aux Gardiens pour se retourner vivement vers l'élément perturbateur. Soudain, voilà que cette dévergondée se mettait à user de ses charmes, ce qui ne semblait pas déplaire à Feliks. Elle n'avait même pas besoin de regarder Kaname, sans doute était-il aussi fou de rage. La Chimère sentait son sang bouillonner en elle, souhaitant lui couper chacun de ses membres le plus lentement possible en la laissant admirer le craquement des os qui se font briser sous le poids lourd d'un talon de botte.

Tandis qu'elle allait lui rendre son compte, la tuer sans hésitation, son rival fut nettement plus rapide, commençant à l'empaler à l'aide de son petit couteau. Vesper fut d'abord légèrement surprise, mais ça ressemblait bel et bien à Kaname. Faire souffrir les gens était sans doute l'activité qu'ils avaient en commun et selon laquelle il pouvait y avoir une bonne entente. Bien entendu, elle fut longuement dégoûtée de lui avoir laissé les devants, car il aurait à présent toute l'attention de Mephiso par la suite, comme toujours.
Alors que cette humaine se faisait poignarder par l'homme, Vesper restait dans son ombre, assise sur sa chaise bien qu'elle ait pris le temps de se retourner pour admirer ce délicieux spectacle sanglant où ce liquide rougeâtre venait gicler de plus belle sur chaque objets autour de son corps. Elle n'allait pas rester là à rien faire, les bras croisés. Discrètement elle vint à immobiliser la victime, son regard devenant plus jouer, plus sombre, plus mauvais, s'infiltrant dans son esprit pour lui affliger des douleurs physiques provenant de l'intérieur, l'obligeant à devenir aussi molle que de la guimauve et incapable de se débattre afin que la lame la transperce sans difficulté. Elle rigolait intérieurement, prenant presque du plaisir à la voir se faire déchiqueter même si elle aurait préféré avoir ce plaisir de le faire d'elle-même, n'aimant pas se satisfaire d'achever le travail de Kaname. D'ailleurs, lorsque celui-ci vint à se relever, tâché de sang, un large sourire sur ses lèvres démoniaques, la demoiselle vint à quitter son tabouret, se mettant debout devant la jeune fille agonisante au sol, se moquant d'elle d'un petit rictus. Elle était tellement ridicule à présent, perdant la totalité de son sang sur le parquet moisi...

« Tch. T'aurais pu m'en laisser un morceau Kaname, elle est déjà presque morte.. »

Grognait froidement la Chimère.

Vesper prenait place, posant déjà sa main sur le manche de son arme. Dès lors, on savait que c'était la fin pour la demoiselle au sol, rampant dans son sang, pleurant toutes ses larmes tandis qu'elle essayait de bouger un bras pour s'enfuir. Les clients avaient tous fuis depuis, l'Eidolon lui, restait de marbre, sans doute avait-il déjà eu vent du comportement de ce trio et qu'il ne fut point surpris.

« Voyons, par où commencer... Tiens....
Si je te coupais les deux mains afin d'être certaine que tu n'oseras même plus poser un doigt sur le corps de notre Dieu ?
»

Avec fierté elle dégaina son épée, posant l'extrémité de celle-ci contre le poignet du demi-cadavre. Puis d'un coup, la lame s'enfonça à l'intérieur, elle s'amusait à la gigoter dans tous les sens jusqu'à ce que le tout cède et sépare cette main de son bras. Elle souriait doucement, prenant presque un air attendri, dégustant cette scène horrifiante. D'ailleurs, elle en fit de même pour l'autre main, y prenant encore plus son temps, écoutant la jeune fille essayer de crier mais elle perdait trop de sang, c'était peine perdu, elle allait mourir, même si Jovanovski n'était pas venue lui affliger cette torture par la suite.

« Et si nous arrachions cette langue pour éviter qu'elle ne te fasse dire des propos aussi déplacés, qu'en penses-tu, petite salope ? »

S'en suivit d'un nouveau ricanement, Vesper s'abaissant vers le visage de l'humaine, ne se gênant par pour glisser la totalité de sa main dans la bouche de cette dévergondée, manquant presque de lui déboîter la mâchoire avant de saisir son muscle baveux et glissant fermement entre ses doigts gantés avant de l'extirper de sa base avec barbarisme, jusqu'à l'arracher. La langue encore dans sa main, la belle tâchée de sang à son tour se mettait à rire aux éclats, son comportement devenant semblable à celui de son rival à tel point qu'elle se mettait à rire aux larmes, posant son front contre l'épaule de Mephisto en se tenant les côtes, calmant son euphorie. Dire qu'elle aurait pu infliger ça à Kaname... Quel gâchis.
Lorsqu'elle reprit contrôle d'elle-même, la Gardienne fixa longuement la jeune servante pendant des secondes interminables, la laissant souffrir le plus possible pour punir son acte et finir le travail de son partenaire. Il était temps d'abréger ses souffrances à présent.

« Boum. »

Le corps de l'humaine se contractait subitement alors que ses yeux sortaient presque de leurs orbites, puis d'un coup, plus rien. Elle se détendait comme un élastique. Elle était morte dans un bain de sang.
Vesper retira ses gants, les rangeant dans sa poche après avoir balancer la langue dans la figure du du cadavre, laissant un soupire s'échapper.

« Pff... Génial, je me suis salie. »

Toute cette torture était sans doute inutile, mais cela avait fortement aidé la belle à reprendre son calme après s'être défoulée ainsi sur une humaine au lieu de s'en prendre à Kaname.
Elle retourna s'asseoir, comme si de rien n'était, n'adressant même pas un regard à ses deux confrères, fière d'elle, mais ne touchant néanmoins pas à l'alcool comme lui avait demandé Feliks plus tôt.

« On en était où déjà avant qu'elle nous dérange ? »

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Razhiel D'Essling
Propriétaire du Heaven Cross
Fondateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   03.08.12 5:40



VESPER KANAME & MEPHISTo
« Quand le diable s'en mêle »



Le regard perdu dans les yeux noisettes de la jeune femme, qui lui caressait désormais le ventre de l'une de ses mains alors que l'autre agrippait son chandail pour y attendre le feu vert afin de le lui retirer, un sourire en coin commença tranquillement à apparaitre sur les lèvres de Méphisto. Le spectacle allait être réellement divertissement. À son tour, la jeune femme sourit et, prenant fort probablement son sourire comme une acceptation à sa proposition, elle commença à lui enlever son chandail. Son initiative amusa grandement Méphisto, qui afficha finalement un sourire complet devant les doux mouvements de l'inconnue. Intérieurement, il frissonna légèrement au contact de ses doigts fins contre sa peau. Il aurait volontiers entamer une danse sensuelle avec elle, si elle n'aurait pas fait l'erreur de provoquer involontairement deux de ses gardiens. Dommage, elle était belle... Elle le serait encore plus lorsque Kaname en aurait fini d'elle !

Soupirant quelque peu de découragement -il aurait bien aimer avoir un peu d'attention charnelle, mais pas au point d'empêcher ce qu'il était en train de se produire, Feliks se recula sur son petit tabouret pour aller s'adosser contre le rebord du comptoir où il observa, sourire aux lèvres, l'oeuvre de son gardien sur la pauvre humaine. Les hurlements de celle-ci furent une véritable mélodie aux oreilles de Méphisto, qui ferma la yeux pour apprécier davantage la symphonie de cette douce musique. Il adorait entendre les femmes hurler à plein poumon leur souffrance. Il ne garda néanmoins pas ceux-ci fermés bien longtemps, préférant contempler le travail de son gardien.
S'acharnant sur chaque partie de son corps, Kaname enfonça à de multiple reprise le couteau qu'il avait en main dans le corps meurtrie de la jeune femme. La jambe, les côtes, le visage... Rien ne semblait lui échapper aux grand plaisir de Méphisto. Admirant le spectacle, il en profita pour fouillé légèrement dans l'esprit du gardien, question d'amplifier quelque peu son propre plaisir et ce qu'il y trouva... L'excita pleinement ! Il aimait bien les petits plaisirs de Kaname... Il les appréciaient même plus qu'il ne se l'admettait à lui-même. N'ayant pas réellement de préférence entre un homme et une femme -du moment qu'on lui procure de plaisir, Kaname était depuis un bon moment déjà son amant favori et avec raison. Rien ne lui aurait actuellement fait plus de plaisir que laisser Kaname empoigner son sexe pour l’engloutir jusqu’à la base. Il en avait même très envie maintenant. Il voulait sentir sa langue faire son travailler, il voulait toucher son corps dans les moindres recoins et il voulait de nouveau entendre ses gémissements de plaisir lorsqu'il s'occupait de lui. Durant un bref instant, il pensa s'éclipser avec lui le temps d'une bonne baise. Le genre qu'on oublia pas de si tôt et qu'on envie déjà pour la suivante. Et cette envie ne fut que plus grande lorsque Kaname se tourna dans sa direction, souriant et le visage en sang.

« Tch. T'aurais pu m'en laisser un morceau Kaname, elle est déjà presque morte.. »

Méphisto regarda rapidement par-dessus son épaule pour y voir Vesper s'approcher de ce qui restait désormais de la jeune femme, la main contre le manche de son arme. Il sut dès lors qu'elle allait finir le travail et la connaissant, elle prendrait tout son temps pour que ces dernières minutes soit les pires de toute sa vie. Il sut aussi qu'il n'aurait que quelques instant pour profiter de Kaname. Quelques instants qu'il n'avait pas l'intention de laisser passer !
Allant rejoindre le regard de son gardien, un sourire malsain apparut en pensant à ce qu'il lui réservait. Silencieusement, il lui ordonna d'avancer pour venir le rejoindre. Comme un chien bien dressé, il s’exécuta et Méphisto en profita pour se mordre l'intérieur de la bouche afin d'y faire couler son propre sang. Lorsque Kaname fut à porté de main, il inversa tout simplement les rôles. En quelques secondes à peine, Kaname se retrouva assit contre le bar et adosser contre le comptoir. S'assurant tout d'abord que l'humaine attirait toujours toute l'attention de Vesper, Méphisto s'avança vers lui avec ce même sourire... Celui qu'il avait toujours dans ces moments là, lorsqu'il voulait quelque chose. Et ce qu'il voulait présentement, c'était le sang qu'il y avait dans la bouche de Kaname.
S'arrêtant à quelques centimètres de son visage, Méphisto ne lui demanda rien et alla, dans un premier temps, lécher d'un simple mouvement les lèvres de celui-ci avant d'inviter ce dernier à ouvrir la bouche pour laisser sa langue glisser dans celle-ci. Son propre sang mélangé à celui de cette femme, dans la bouche de Kaname... Un véritable régal pour le seigneur des Enfers, qui dû se faire violent pour ne pas faire glisser Kaname par terre, sur les genoux afin de profiter plus agréablement de la bouche de ce dernier.

« Pff... Génial, je me suis salie. »

Et la cloche sonna. Méphisto quitta les lèvres de Kaname non sans grogner légèrement d’insatisfaction. Il aurait aimer poursuivre. Comme si de rien n'était -parce que rien ne venait de se passer, Méphisto recula et s'éloigna pour laisser passer Vesper, qui venait officiellement de lâcher le cadavre. Intérieurement, il soupira de soulagement : elle n'avait rien vue. Une bonne chose puisqu'il n'aurait probablement pas accepter une crise même s'il savait qu'elle avait une assez bonne raison d'en faire une. Vesper... La perfection que la perfection elle-même envie. De toutes les Chimères, elle est sa meilleure réussite et sa plus grande tentation. C'est pourquoi, lorsqu'elle passa sans même lui accorder un regard, qu'il eu comme réflexe de la suivre du regard avec un sourire amusé.

« On en était où déjà avant qu'elle nous dérange ? »

Cette fois, Méphisto s'étempa une main en pleine figure avant d'éclater tout bêtement de rire. Reculant, il enjamba le cadavre d'un grand pas pour aller s'assoir sur la table se trouvant devant les tabourets Kaname et Vesper. S'assoyant confortablement sur celle-ci, prenant appuie sur ses bras qu'il venait de poser derrière lui, il observa Kaname et Vesper à tour de rôle avec un sourire assez amusé.

« Mes plans pour la soirée ont étés annulés à la dernière minute... Et comme je me sentais seule... Je suis venue voir si je pourrais pas trouver un nouveau divertissement pour divertir ma soirée... »

D'une part, il y avait une vérité : ses plans pour la soirée avaient véritablement changés puisqu'Ayami était toujours en vie et que lui était ici, jouant l'os pour deux chiens.

« Pour un os, je trouve que la compétition n'est pas très... Elle est ennuyante ! Moi qui espérait avoir de l'attention cette nuit... » Lança-t-il avec amusement, mais aussi avec une certaine provocation, question de raviver la flamme ardente du duo.

« Si vous voulez, je vous laisse à vos occupations ? Le vainqueur n'aura qu'à venir me rejoindre. Je serais probablement à l'arrière avec le borgne... Avec tout ce qui vient de se passer, je ne peux malheureusement pas me permettre de laisser quelqu'un en avoir vue et entendue autant. »

code by shiya. © Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cross-garden.keuf.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   04.08.12 2:49



✖VESPER, MÉPHISTO & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

« Tch. T'aurais pu m'en laisser un morceau Kaname, elle est déjà presque morte. »

À partir de ce moment, ça en était fini de cette pauvre femme. Si seulement elle avait su, elle ne se serait jamais approché de ce trio de meurtriers et n'aurait sans doute pas eue à affronter la mort d'une si horrible façon. Enfin, ce n'est qu'une supposition, mais comme elle se promenait dans les quartiers les plus malsains de Cross Garden, son meurtre serait arrivé tôt ou tard, finalement. Tomber sur Kaname était de la malchance, mais sur Vesper, c'était une tragédie. Le jeune homme l'aurait laissé crevé, agonisante, au bout de son sang. Cela n'aurait pas été si terrible. Vesper elle, ne lui laisserait pas la chance de sombrer dans le coma léthargique précédant le dernier voyage. Elle la torturerait jusqu'à ce que mort s'ensuive. Pauvre petite... si seulement elle avait su. Si il y avait un truc que Kaname appréciait chez sa collègue, c'était bien le degré de sa violence, surtout lorsqu'elle n'était pas dirigée sur sa personne. Kana aurait vraiment adoré regarder tout ce que la belle aurait fait subir à cette traînée, mais son maître semblait avoir d'autres plans pour lui.

Silencieusement, il lui ordonna de s'avancer vers lui, ce qu'il fit immédiatement. L'expression de Feliks avait un air de déjà vu. Un air de déjà vu très agréable. S'il avait été sous sa forme originelle, ce gros chien noir aux dents tranchantes comme des lames de rasoir et aux yeux couleur de feu aurait branlé de la queue. Il s'approchait de plus en plus, puis, lorsqu'il fut à sa portée, le maître l'attrapa et la chimère se retrouva soudainement en position assise, adosser contre le comptoir. Il plongea les yeux dans ceux de Méphisto, pour y voir le désir. Un désir qui n'avait rien à voir avec une envie sexuelle normale. C'était animal, l'odeur du sang, les cris de douleur, le fait de faire cela devant Vesper, sans qu'elle ne s'en aperçoive. Lorsque son amant lui lécha la lèvre, il avait beaucoup de mal à contenir son excitation. D'autant plus grâce aux cris d'agonie de la femme et le craquement des os de ses mains, que Vesper s'acharnait à décrocher du reste de son corps. Cette ambiance lugubre, tordue, tout cela titillait grandement son imaginaire.

C'est alors que vint l'explosion. Leurs langues se mélangèrent, s’entrelaçant à une vitesse effrénée, comme une danse démoniaque. Kana n'en fut que plus agréablement surpris de sentir le sang de son maître se déverser dans sa bouche. Précieux, mais surtout délicieux cadeau venant de sa part. Leurs lèvres ne se décollèrent pas un instant, répétant leurs baisers passionnés encore et encore. Comme Kaname aurait aimé être seul avec lui en ce moment, pour lui faire toutes ces choses dégueulasses qu'il avait en tête. Il dû faire quelque chose de ses mains pour ne pas aller chercher l'objet de son désir dans les pantalons de Feliks. L'une se retrouva sur la nuque de son maître, rapprochant encore plus leurs visages, tandis que l'autre s'accrocha au col de son chandail. Derrière son amant, Vesper venait d'arracher la langue de sa victime, dont les hurlements se firent étranges. Pour autant que l'on puisse hurler sans langue... Kana savait qu'elle en aurait bientôt terminé avec la traînée, ses baisers se firent donc plus insistants, comme pressés par le peu de temps qu'il leur restait. Le rire hystérique de Vesper annonçait également la même chose. Cette pourriture serait morte dans peu de temps.

« Boum. »

Encore juste un peu... juste un tout petit peu...

« Pff... Génial, je me suis salie. »

Et Méphisto s'éloigna, en poussant un grognement insatisfait. Ô combien il l'était lui aussi, de le voir partir loin de ses lèvres. On pouvait déjà voir que pour lui, rien ne s'était passé. Et effectivement, il avait raison. Il ne s'était rien passé. Enfin, c'était ce que Vesper devrait penser, il n'avait plus du tout la tête à se battre avec elle. Même qu'il serait bien rentré à la maison, après s'être trouvé quelqu'un pour satisfaire son envie de luxure. Il se lécha les lèvres avec envie, le regard planté sur le visage de son maître.

« On en était où déjà avant qu'elle nous dérange ? »

Où il en étaient ? Attendez un peu... Ah ouais. Elle venait de se faire rembarrée. Violemment. Afin de ne pas attiser sa colère une fois de plus, Kana garda cette remarque sous silence. Cependant, Méphisto éclata de rire. Un rire parfait... Kaname secoua vigoureusement la tête. Il devait sortir de cet état abrutissant. Quelques millisecondes plus tard, il était de retour en tant qu'emmerdeur de classe mondial. Feliks s'était assis en face de ses deux gardiens, à une table et semblait être en train de s'amuser follement. Ce qui n'avait rien de bon. Qui a véritablement envie d'amuser le diable ? Tentez de faire rire un démon, et il y aura certainement du sang. Beaucoup de sang.

« Mes plans pour la soirée ont étés annulés à la dernière minute... Et comme je me sentais seul... Je suis venu voir si je ne pourrais pas trouver un nouveau divertissement pour divertir ma soirée... Pour un os, je trouve que la compétition n'est pas très... Elle est ennuyante ! Moi qui espérait avoir de l'attention cette nuit... Si vous voulez, je vous laisse à vos occupations ? Le vainqueur n'aura qu'à venir me rejoindre. Je serais probablement à l'arrière avec le borgne... Avec tout ce qui vient de se passer, je ne peux malheureusement pas me permettre de laisser quelqu'un en avoir vue et entendue autant. »

Traduction, battez-vous pour moi, mes chéris et que le meilleur l'emporte. Kaname jeta un coup d'oeil vers sa rivale. Elle ne demandait que cela depuis des milliers d'années, maintenant qu'elle avait l'approbation de Méphisto, pourquoi se gênerait-elle ? Ça allait être un putain de bordel...

code by shiya. copyrights Vesper

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   04.08.12 9:55



✖VESPER & MEPHISTO & KANAME ✖
« Le Chien à Trois Têtes. »
MUSIQUE ♫

Si seulement Kaname n'avait pas été là, elle aurait eu la chance d'obtenir Mephisto, celui qu'elle convoite depuis maintenant des siècles. Mais il fallait croire que ce n'était pas pour maintenant encore, que la bataille continuait encore et encore. Vesper lançait un regard en coin vers son rival qui avait un visage totalement différent de tout à l'heure... Qu'est-ce qu'il s'est passé au juste ? Pourquoi a-t-il des yeux aussi mielleux ? Avait-elle loupé un épisode ? Elle n'en savait rien, et préférait ne pas le savoir, à tel point qu'elle allait se plonger dans le vide, d'un léger soupire, n'écoutant qu'à moitié les dires de son Maître :

« Mes plans pour la soirée ont étés annulés à la dernière minute... Et comme je me sentais seul... Je suis venu voir si je ne pourrais pas trouver un nouveau divertissement pour divertir ma soirée... Pour un os, je trouve que la compétition n'est pas très... Elle est ennuyante ! Moi qui espérait avoir de l'attention cette nuit... Si vous voulez, je vous laisse à vos occupations ? Le vainqueur n'aura qu'à venir me rejoindre. Je serais probablement à l'arrière avec le borgne... Avec tout ce qui vient de se passer, je ne peux malheureusement pas me permettre de laisser quelqu'un en avoir vue et entendue autant. »

Elle regardait une nouvelle fois Akitsuna, qui en faisait de même. Feliks commençait à se lasser, et il voulait un combat. Un combat peut-être à mort. La bouche légèrement entre-ouverte suite à cette proposition, elle n'en croyait pas ses oreilles. Voilà qu'il lui autorisait à faire ce qu'il lui interdisait auparavant. Mais que se passait-il au juste ? Pourquoi un changement d'avis aussi soudain ? C'était à s'y perdre. Il se tramait quelque chose, peut-être dans son dos ou celui de Kaname, tout dépendra du vainqueur. Son poing se resserrait de plus en plus, sa jambe se mettant à gigoter toute seule pour lutter contre l'envie, mais il y avait anguille sous roche. Elle n'avait pas confiance, étrangement. Comme faire confiance au Diable en personne, après tout ?
Son visage s'abaissait un peu alors qu'un sourire revint à se dessiner sur ses lèvres roses et fines. Ce n'était pas un sourire empli de sadisme, au contraire, c'était presque mélancolique, calme, doux, tout l'inverse de ce qu'elle peut dégager. La belle ne regardait rien d'autre que son verre encore plein, laissant ses deux avant-bras se reposer contre le comptoir.

« A quoi bon ? Ce serait une bataille éternelle. Ce n'est pas pour rien que tu nous as choisi en tant que Gardien. Il n'y aurait pas de vainqueurs. Peut-être deux perdants, rien de plus. Oui, on finirait simplement par s’entre-tuer en une parfaite égalité. »

La Chimère venait d'avouer ce qu'elle niait. Non, en fait, elle mentait du plus haut point. C'est juste que ce soir, elle était rassasiée, elle s'était totalement défoulée sur le cadavre de cette fille, elle avait fini par calmer sa rage envers son rival, presque jusqu'à oublié la provocation qu'il lui lançait en début de soirée. Malgré sa malveillance et sa machiavélisme sans fin, elle n'en restait pas moins une femme mature. Et même si cela est plus fort qu'elle, elle ne devait pas sous-estimer un membre de son espèce, d'autant plus celui qui a le mérite d'avoir le même statut qu'elle aux yeux du Dieu des Enfers. Mais au fond d'elle, au plus profond de son âme, elle était persuadé qu'elle pouvait tuer Kaname d'un seul coup et qu'elle n'aurait même pas à sortir son épée de son fourreau. Il y aurait simplement fallut qu'elle introduise son esprit dans le sien en un regard, et le démolir de l'intérieur comme elle l'a fait pour achever cette humaine gisante sur le sol à présent. Pourtant elle avait... Peur ? C'était une étrange sensation, elle était confuse, car ça serait trop évident de le tuer de cette façon, et Mephisto lui en aurait sûrement voulu d'avoir assassiné son Gardien, chose qu'elle ne veut absolument pas. Elle doit tout faire pour obtenir ce Diable dans ses draps. Tout.

Vesper avait sans doute le don de surprendre les gens avec des sautes d'humeur pareil. Sans doute était-elle un peu lunatique sur les bords, indécise. En réalité, elle ne savait pas ce qu'elle voulait. Le tuer amènerait la haine de Mephisto envers elle, mais en même temps, ce serait un obstacle en moins, mais le laisser en vie laisserait les choses à la normale mais avec un bâton dans les roues. Le Gardien avait une longueur d'avance sur elle, il n'y avait aucun doute là-dessus. Il était déjà allé bien loin le Maître, ce qu'elle convoite sans le cacher.
Elle se tordait l'esprit dans tous les sens et cela devait se voir dans son regard où un tas de sentiments s'emmêlaient les pinceaux. Elle était une bête sanguinaire mais devait se faire une raison... Et puis, ce soir, elle n'a plus envie de combattre cette enflure. La soirée était finie pour elle.
La jeune femme se releva doucement, fixant l'Eidolon longuement. Ce dernier était un homme sage, il ne bougeait pas d'un cran avec courage alors qu'il savait tant bien que mal ce qu'il allait lui arriver.

« Ne te salies pas les mains inutilement, Feliks. »

Dit-elle d'un ton calme et serein. Le borgne alors se figea, et tombait à terre. Il était mort, sans aucune souffrance, elle avait détruit son coeur d'un seul coup. Mephisto allait peut-être lui en vouloir d'avoir saisit sa proie, sa victime, mais elle n'avait pas le choix. C'était son rôle de Gardienne. Il y avait déjà eu un meurtre ce soir, causé par elle et son confrère, puis un second, les autorités font sans doute lancer une affaire sur cette histoire après que le Chien à Trois Têtes ne mette clefs sous la porte. Vesper ne souhaitait que protéger son Maître, tel était le contrat. Elle se devait de l'écarter de tout danger.

La Chimère saisit son verre encore plein et le bu d'une traite, se fichant bien de la remarque du blond plus tôt. Au moins, Kaname n'aurait pas la satisfaction de se foutre de sa gueule, c'était déjà une bonne chose de fait. Elle s'ennuyait à présent, alors la belle adressa un dernier regard au Diable, sans aucun sourire. Puis elle s'avançait lentement à travers le bar désormais vidé, enjambant le cadavre, rejoignant la sortie, silencieusement, sans un mot de plus. A sa grande surprise, il pleuvait dehors alors que la chaleur était à son comble un peu avant que ces histoires ne commencent. Le reste de la soirée ne lui appartenait plus, elle la laissait de façon docile à son rival et celui qu'elle convoite. Un jour elle aurait sa revanche et elle comptait bien prendre tout son temps pour arriver à bout de la Chimère.
Ce qu'il allait se passer par la suite dans ce coin malfamé de Cross Garden n'était plus en son pouvoir, la voilà qui s'en va, longeant la route, une légère détermination dans le regard, faisant comme si rien ne s'était passé.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   08.08.12 13:20

RP Terminé ; conclusion
Bien que l'envie le démangea fortement, Méphisto regarda partir Vesper sans même faire le moindre geste de retenue pour l'empêcher de partir. Intérieurement, il maugréa d’insatisfaction. Vesper, sa plus grande tentation... Elle était sa beauté, sa beauté à lui. Bon nombre d'homme tombaient dans ses filets et il se surprit à se demander pourquoi ils n'avaient jamais encore coucher ensemble. Une bonne baise, rien qu'un soir ! C'est ce qu'elle voulait et c'était ce qu'il voulait aussi, mais pas se soir...
Méphisto n'avait que faire d'un pion qui refusait de jouer le jeu.
Une suite est disponible entre Méphisto&Kaname dans la Team Méphisto!♥



Dernière édition par Compte PNJ le 08.08.12 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   08.08.12 13:22

Sujet verrouillé ! Suite à la demande de Feliks Iziaslav, Kaname Akitsuna & Vesper Jovanovski, l'administration du forum verrouille le sujet Le Chien À Trois Têtes. Pour ouvrir le sujet de nouveau, une demande doit être faite dans la section des demandes. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chien À Trois Tête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chien À Trois Tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Trois-Pattes, mon fidèle destrier
» [FICHE] Les trois accords

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détentoire - section hors rpg :: LES ARCHIVES DU FORUM :: ► Rpg-
Sauter vers: